ORNE page 11


 

St-Julien-sur-Sarthe

Au lieu-dit La Guiberdière (D275), intersection avec la rue Verte, ce mât bi-plaques nous renseigne comme nul autre.

-Cliquez sur le mât-

Photographie: Fabien DEMEULES


 

Avoine

Lieu-dit La Forge (D204) nous avons deux mâts à deux intersections distantes de 50 mètres. Le premier croisement avec la route de la Salle S (D785), en empruntant cette route nous arrivons à Avoine (indiqué sur la plaque) mais aussi à l’Être aux Vêques, lieu-dit qui lui n’est pas fléché  sur la plaque mais sur un panneau contemporain.

-Cliquez sur ces plaques de mât-

L’autre poteau à l’intersection entre les deux même voies, la D204 sur laquelle on reste, la D785 qui repart à 50 mètres. 

-Cliquez sur les plaques-

Photographies: Fabien DEMEULES 


 

Saint-Maurice-sur-Huisne

Commune déléguée de Cours-Maugis-sur-Huisne

L’intersection entres les D111 et D624 justifie la présence de ce mât bi-plaques. 

-Cliquez sur ces plaques-

Photographie: Fabien DEMEULES


 

Le Theil

Commune déléguée de Val-au-Perche

Sortie du bourg avant le pont du chemin de fer, rue de la Vallée (D407) cette plaque à l’origine était sur le Chemin de Grande Communication N°7. Cette voie de communication allait sur une distance de 53851 mètres (1881) de Mêle à Ceton. 

-Sur cette maison qui a un certain style, cliquez sur la plaque-

Photographies: Laurence DUTERTRE – Jean ELLECNA


 

Les Aspres

Toponymie: nous lisons sur la plaque: Les Apres. Et la question qui nous vient de suite à l’esprit: s’agirait-il d’une erreur ? L’appellation actuelle date de 1959 et résulte de l’absorption de Notre-Dame-d’Aspres par St-Martin-d’Aspres.   La commune de St-Martin-d’Aspres s’appelait également après la révolution St-Martin-d’Apres. La plaque est bien antérieure à 1959 et donc la commune actuelle des Aspres n’existait pas encore. Ainsi on peut dire que cette appellation Les Apres n’est pas encore le nom officiel de la commune mais résulte du langage parler, c’est un nom d’usage. Et à l’époque on parlait bien des communes de St-Martin-d’Apres et de Notre-Dame-d’Apres

-Carte 1820 / 1866-

La plaque était initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°78. Cette voie de communication créée vers 1880 allait d’Aube à La Poterie-au-Perche. En 1886, à Notre-Dame-d’Apres (sic) des travaux d’élargissement furent mis en oeuvre à la jonction de cette voie avec les Chemins de Grande Communication N°5 et 28 (c’est à dire sur l’actuel Bourg jusqu’à la rue du Stade. A l’époque les terrains concernés appartenaient aux sieurs Gilles, Toutain et Filleul. 

-La D278 à droite, cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Cath MAMICHA


 

Les Genettes

Sur l’actuelle D930 (de 1933 à 1973 il s’agissait de la Route Nationale N°830 dite d’Évreux à Mortagne-au-Perche) mais à l’époque de la mise en place de la plaque nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°5 de Mamers à Rugles. A hauteur du lieu-dit Les Barres, intersection avec la route de la Pouvellerie, un beau mât bi-plaques.

Photographie: Cath MAMICHA


 

Lignerolles

Commune déléguée de Tourouvre-au-Perche

Quand l’on arrive de Champs par l’actuelle D273, en arrivant dans le Bourg-Ouest, nous trouvons cette plaque sur la dernière maison juste avant de se jeter sur l’ancienne Nationale (D930). 

-Cliquez sur cette plaque-

Traversons la Nationale (l’actuelle D930) et retrouvons de l’autre côté la rue du Lavoir, nous sommes cette fois sur la route du Bourg Est (D273). A l’ombre de l’église Ste Anne du Perche, voici une seconde plaque.

-Dans l’angle de la maison en face, cliquez sur la plaque-

La C5 qui mène à Bivilliers se jette elle aussi sur l’ancienne Nationale. C’est à cette intersection que nous trouverons la troisième plaque.

-La précision est du côté de l’ancienne plaque en fonte, cliquez dessus-

Les 3 photographies de plaques sont de: Cath MAMICHA


 

Prépotin

Commune déléguée de Tourouvre-au-Perche

Nous restons sur l’ancienne Nationale 830 (actuelle D930) et à hauteur du hameau Les Perriers, intersection avec la route de La Massardrie d’en haut (D603), une plaque nous indique notamment la direction de la Gare de Randonnai. Cette gare fut mise en service à la fin de l’année 1881.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Cath MAMICHA


 

Saint-Jouin-de-Blavou

Intersection entre les anciens Chemin de Grande Communication N°5 allant de Mamers à Rugles et Chemins d’Intérêt Commun N°71 d’Échauffour à St Jouin-de-Blavou, aujourd’hui deux routes Départementales, la D931 (anciennement Nationale 831) et  la D271. 

Nous trouvons trois plaques, deux sur le CGC N°5 fléchant les lieux rencontrés sur la tracé de l’actuelle D931, l’autre celles sur l’actuelle D271, à l’époque la Nationale 12 en faisait partie. Deux plaques sur la maison faisant l’angle (photo ci-dessous) et l’autre de l’autre côté de la rue.

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Les 3 photos de plaques sont donc de Cath MAMICHA


 

Giel-Courteilles

Nous sommes sur le lieu-dit La Lande-Gâton sur l’actuelle D239 à l’intersection avec la route qui va à Courteilles. Un mât bi-plaques bien entretenu.

-Cliquez sur chaque plaque de ce mât-

Photographies: Sylvie GANIVET


 

Champcerie

Lieu-dit La Vaudière, l’actuelle D239 rencontre le C2 qui nous mène à Fumeçon, c’est là que se situe ce mât bi-plaques.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Sylvie GANIVET

Intersection de deux routes départementales (D272 X D273), près de l’église St Céneri, un mât bi-plaques. Nous remarquons sur la plaque de gauche comme sur celle de droite des fléchages vers des odonymes, Route de Rabodange et Route de Falaise. 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Jean-Michel ANDRY

Un autre mât bi-plaques à l’intersection de deux routes vicinales marqué (outre  ce mât) par un grand calvaire. Le cadastre napoléonien de 1828 nous apprend que les noms des deux voies étaient le Chemin de Champcerie à Habloville & le chemin des Brousses à Falaise

-Le mât avec ses deux plaques sur lesquelles vous pouvez cliquer-

48.7895089,-0.2158568

Photographies: Jean-Michel ANDRY


 

Bretoncelles

Intersection rue Roger Calbris (D694) / rue de St Victor (D620), juste avant le passage à niveau. 

-Route de Coulonges, le mât à droite est encore là aujourd’hui-

Photographie: Raymond SITTLER

Entrons dans Bretoncelles, empruntons la rue Ernest Sagot (D38) jusqu’au Chemin d’Ardelin. A cette intersection, un autre mât bi-plaques reprenant les flèchages de l’une des plaques du précédent mais avec des distances divergentes de 500 mètres.

Lieu-dit Le Moulin Neuf (D38) ce mât bi-plaques. 

-Cliquez sur ce mât-

Photographie: Raymond SITTLER

Quatre cent mètres plus loin (D38) vers l’Eure-et-Loir un autre mât qui aimerait être photographié de plus près. A l’intersection avec la Route des Chouans.

Photographie: Thierry DUBOIS

48°27’01.24″N 0°56’04.98″E


 

Commeaux

Nous sommes sur la D915 et butons sur l’actuelle D239. C’est là que se situe cette première plaque. L’une des flèches indique la direction de la gare de Montabard, aujourd’hui fermée cette gare était sur la ligne du Mans à Mézidon, tronçon Argentan – Mézidon ouvert en 1859.

-Cliquez sur cette plaque-

Tournons à droite sur la D239, route de Ri, sur la première maison à droite une autre plaque.

-la vue ci-dessus est de 2013, en 2019 la plaque est recouverte par la végétation. Cliquez dessus-

Pièce de Belfond, tel est le nom du lieu-dit sur lequel se situent ces plaques. Quand aux routes qui se croisent à cet endroit, tout est dit sur la photo.

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Photographies des plaques: Pierre-Louis GOSSELIN


 

Habloville

Il était paraît-il une plaque d’interdiction de mendicité dans ce village. Si elle est encore en place, elle n’est pas localisée.

Photographie: Pierre-Louis GOSSELIN

Hameau de Noirville, intersection D781 (rue du Colombier) / rue de Noiville, un beau mât bi-plaques. 

-Cliquez sur chaque plaque-

Photographies des plaques: Jean-Michel ANDRY


 

Randonnai

Commune déléguée de Tourouvre-au-Perche

Nous sommes ici sur l’ancienne paroisse de Conturbie, rattachée à Randonnai dés le début de la révolution et dont il ne subsiste quasiment rien sinon un pan de l’église Ste-Madeleine-de-Conturbie. Voici l’histoire de cette ancienne paroisse racontée par Patrick SCHOLL.

Format PDF

Le mât se situe à l’intersection entre la D603 et le C5 (Chemin de Conturbie à Irai).

-En face, cliquez sur ce mât-

Photographie du mât: Patrick SCHOLL


 

Soligny-la-Trappe

Intersection rues de Vaugelay (D768) et Thomas Hayot (D205) cette plaque est sur le muret de l’église. Plusieurs formats de caractères ont été utilisés afin de permettre d’écrire les noms de communes dans leur intégralité.

-Cliquez sur cette plaque-

Photo de la plaque: Bruno DUMAINE

-Les moines trappistes prés de l’Abbaye de Notre-Dame de la Trappe-

-Le calvaire a été relevé, plus petit, le mât n’est plus là, non plus que les moines sur cette photo. Seul subsiste l’arbre de la Liberté-

-Merci à Léo de Hurlewind pour ces documents-


 

Forêt de Bellême

Cette forêt se répartit dans le département de l’Orne sur les communes de Bellavilliers, Epperais, La Perrière, Le Gué de la Chaîne, Origny-le-Butin, Sérigny, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême, Saint-Ouen-de-la-Cour. 

Le mât bi-plaques ci-dessous est sur la commune du Gué-de-la-Chaîne. C’est pour l’instant le seul photographié (sur ce site et en ma possession) dans cette forêt. Dans le cas ou j’en aurai d’autres je les localiserai sur une carte. Ces poteaux ont été posés par l’Office National des Eaux et Forêts comme indiqué sur la plaque du poteau. 

-Cliquez sur cette photo (nouvel onglet) pour voir cette plaque dans un format plus conséquent-

Photographie: Guillaume TRAHARD


 

Tanques

D784 intersection avec la route du Marais, les deux plaques refixées sur un morceau de cornière en fer en guise de mât.

-Cliquez sur les plaques-

Restons sur la D784, nous trouvons un mât à l’intersection avec la Route de Mengné (Chemin de Tanques à Mengné).

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Régis GUERIN


 

Préaux-du-Perche

Commune déléguée de Perche-en-Nocé

Ce mât bi-plaques, bien que non formellement localisé, doit se trouver à l’intersection entre la rue Alexandre Hubert (D313) et La Vélandière (D634).

Photographie: Jean ELLECNA


 

Mâle

Commune déléguée de Val-au-Perche

Toponymie: nous trouvons indistinctement Mâle et Masle sur quasiment tous les documents issus du Conseil Général du département de l’Orne. Sur les cartes d’état-major 1820 / 1866 nous lisons Masle. 

La plaque se trouve sur l’église. nous étions sur le Chemin d’Intérêt Commun N°88, cette voie a dû être nomenclaturée vers 1885, en effet nous avons trace de réclamations d’habitants de la commune concernant son tracé. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Jean-Michel ANDRY


 

Colonard-Corubert

Commune déléguée de Perche-en-Nocé

Intersection rue Principale (D920) / Résidence Émile Moreau (Rue du Vieux Bourg) C3. Une belle plaque sans autres indications que trois fléchages dont l’un vers la gare de Boissy-Maugis sur la ligne d’Alençon à Condé-sur-Huisne ouverte en 1870.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Dienke Cazemier


 

Rânes

Dans le bourg au début de la rue de Vieux-Pont (D48 / intersection avec D916), on trouve cette plaque avec trois flèchages.

-Cliquez sur cette plaque-

À la sortie sud-ouest de Rânes (Orne), à l’intersection de la D916 avec une route de campagne, ce mât de cocher avec aujourd’hui une seule plaque, un peu cachée par la végétation et en voie de devenir moins lisible.

Jeroen SWEIJEN

-Route de la Boussardière, en cliquant sur la plaque vous la verrez aussi, en encart,  réchampie (2020)-

Photographies: Jeroen SWEIJEN


 

Saint-Christophe-le-Jajolet

Commune déléguée de Boischampré

Il fallait bien que Saint-Christophe-le-Jajolet (Orne), connu pour son pélerinage des automobilistes et autres voyageurs motorisés, eût également son lot de plaques de cocher. Les voilà, sur le carrefour principal du bourg, intersection des actuels D219 et D752.

Jeroen SWEIJEN

Entre l’église St Christophe et le hameau de Baize, ces deux plaques dont l’une indique notamment la Nationale 158 allant de Caen à Tours. 

-Les 2 plaques sont sur cette photographie, cliquez sur chacune d’entre elles-

Photographies: Jeroen SWEIJEN


 

Saint-Brice-sous-Rânes

Intersection entre l’actuelle D916 (ancien Chemin de Grande Communication N°3 qui devînt de 1933 à 1973 la Nationale 816) et la D788 (celle-ci faisant tronc commun avec la D916 pour repartir quelques centaines de mètres plus loin, un mât bi-plaques.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Jeroen SWEIJEN


Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply