NORD page 7


 

Weamers-Cassel

Route de Cassel (D26) une borne était initialement sur le Chemin de Grande Communication N°61 allant de Cassel à Lederzeele. Cette voie fut achevée en 1855. En cliquant sur la borne vous remarquerez qu’une ancienne dénomination de route a été burinée. Mais elle ne correspond pas au CGC 61, du coup je ne sais pas si cette borne est à son emplacement d’origine. 

-C’est le centre de la chaussée qui sépare les deux communes-

Cette borne pourrait dater de 1888, année durant laquelle un grand nombre de bornes en fonte furent commandées. Les fonderies Bussy en Haute-Marne furent sollicitées pour un grand nombre d’entre elles. A titre indicatif le budget de 1888 entérina l’achat de 1281 bornes en fonte sur les Chemins de Grande Communication au prix de 30 frcs l’unité.

-A chaque maison son spectacle. La borne à cliquer entre la porte et la fenêtre de gauche-

Photographies 2022: ©Richard GINTER



 

Bourbourg

En franchissant l’AA par le pont de St Nicolas, nous quittons la commune de Ste-Marie-Kerque et le Pas-de-Calais pour entrer dans le département du Nord. Route de St Nicolas (D1D) cette plaque était sur le Chemin de Grande Communication N°1 allant de Dunkerque à St Omer par Loon. 

À l’époque où la plaque de cocher a été posée, nous étions ici sur le territoire de la commune de Bourbourg-Campagne, réunie à Bourbourg-Ville en décembre 1945 pour former la commune de Bourbourg.

-Petite flèche bleue pointant la plaque couleur mur, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Richard GINTER – Jeroen SWEIJEN

Un guindal est une machine destinée à hisser les fardeaux pour les embarquer. Elle a donné non nom à une rue  longeant le canal de Bourbourg.



 

Saint-Pierre-Brouck

Nous sommes dans un virage à angle droit de l’actuelle D110. La Route de St-Pierre-Brouck rencontre ici la rye Verte. Et la maison à l’angle de ces deux rues supporte, côte à côte, deux plaques qui auraient très bien pu se trouver sur un mât. Nous pouvions être à l’époque sur le Chemin d’Intérêt Commun N°235, lequel fut prolongé en 1886 de la gare de St Pierre-Brouck à Lynck. 

Cette gare alimentait la ligne de Coudekerque-Branche an passant par Bourbourg. Elle était apparemment encore opérationnelle en 1950. 

-Cliquez sur les deux plaques-

Photographies: Richard GUNTER

-Deux photographies de la gare, l’une alors qu’elle était en service, l’autre après-

Rue de l’AA qui longe le fleuve côtier éponyme, intersection avec l’actuelle D110, une plaque en lave émaillée dédiée au fleuve, on la retrouvera dans les plaques de canaux

-Ici le fleuve est la frontière entre Pas-de-Calais (Ste-Marie-Kerque) et Nord (St Pierre-Brouck) Cliquez sur cette plaque- 

Photographie de la plaque: Richard GUNTER

Le pont de la Bistade construit en 1862 sur l’AA. La plaque est là



 

Boeschepe

Rue de Poperinghe (D139) intersection avec la Casseldreef, c’est à  dire la route frontalière entre la France et la Belgique. En France cette route s’appelle la Rue de Brabant. Et le restaurant de l’autre côté de la route, en Belgique donc, le Den Grroten Onzen Here, il est sur la commune de Poperinge. La ligne frontière d’après OpenStreetMap est au centre de la route. Lieu-dit Grand Christ. 

 En cliquant sur la plaque les trois premiers fléchages pointent des communes en France, le dernier la commune belge de Poperinghe.

-Cliquez sur cette plaque côté France-

Photographie de la plaque: Pays Ch’ti Pays d’Ici

La rue de Poperinghe à Boeschepe. Deux plaques en angle



 

Gommegnies

Deux plaques sur l’ancien Chemin d’Intérêt Commun N°87 allant de la forêt de Mormal à Roisin (1884).  La première sur la hameau du Carnoy, rue d’En-Haut (D87) intersection avec la rue de la Fourcière.

-Cliquez sur cette plaque-

Rue de la Gare (D87) intersection avec la rue du Centre (également D87) cette plaque pointant comme la précédente la Station de Gommegnies. Cette station  était sur la ligne de chemin de fer secondaire du Quesnoy à Bavay. Cette section est mise en exploitation en 1880 et la station témoigne très vite de son utilité,  le nombre de voyageurs passant de 2 043 en 1881 à 16 784 en 1885. (Le Patrimoine des Communes du Nord). 

Quant à la RD932 il s’agissait de 1824 à 1933 de la Route Nationale 32 de Paris à St Quentin.

-Cliquez sur la plaque, en haut petite flèche bleue-

Photographies des plaques: Pays Ch’ti Pays d’Ici

Un angle droit de la D87, ancien C.I.C N°87, la rue de la Gare débouchant ici sur la rue du Centre. Juste en face cette plaque peinte en rouge.

-Cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Erwan GUITTON

La gare de Gommegnies fermée depuis longtemps



 

Leers

Cette plaque n’est plus en place. Elle se situait sur le café du Buisson au carrefour éponyme, rue du Maréchal Leclerc (M9), intersection avec la rue Pierre Catteau.

Le Chemin d’Intérêt Commun N° 142 fut ainsi classifié après 1900. Il allait jusqu’à Wattreloos, et en 1919, il fut décidé de reconstruire le Pont de Sartel (sur le Canal de Roubaix) lequel avait été détruit par les Allemands. 

Photographie: Pays Ch’ti Pays d’Ici

Cette plaque n’est plus en place actuellement (2023) mais pourrait être remise à son emplacement originel après achèvement des travaux sur la maison.

-Où l’on voit que la plaque est restèe longtemps cachée par la devanture du café-



 

Pont-à-Marcq

A partir d’un article du 2 juillet 2022 sur la Nationale 17. On y parle du relais de poste sur la commune de Marcq-en-Pévèle (qui deviendra Pont-à-Marcq en 1802) et aussi d’une reconstitution de plaque directionnelle qui fut posée sur une maison rue Nationale. 

Le relais de poste était sur la parcours de Paris à Lille, tronçon de Lille à Valenciennes;

Le myriamètre vaut 10kms.

-Pour voir la réplique de la plaque, cliquez dessus-

A l’occasion du passage du Tour de France 2022 un drapeau tricolore



 

Hem-Lenglet

En venant de Paillencourt si vous empruntez l’actuelle D71,  sur la commune de Hem-Lenglet un magnifique corps de ferme (dont vous ne voyez sur la photographie ci-dessous qu’une partie) supporte, juste après le panneau d’entrée, une plaque directionnelle en fonte. Les six attaches d’époque prouvent qu’elle n’a pas bougé depuis sa mise en place. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Claude BRANFARMER



 

Trith-Saint-Lèger

Rue Victor Hugo (137), nous étions sur le parcours initial de l’ancien Chemin d’Intérêt Commun N°59, il allait d’Estreux à Saultain (Valenciennes) sur une longueur de 2275 mètres. En 1867 ildesservait deux sucreries et une distillerie. Cette année là, on envisageait de construire un aqueduc à Saultain !

Photographie: Patrice FERRAND



Aller à la PAGE 12 – 3 – 456 – 7 – 89

 

Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Patrick Rollet
Author: Patrick Rollet

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse