MARNE page 2

 

 

 

 

 


 

Bagneux

Deux plaques sur deux Chemins de Grande Communication, la première sur l’embranchement du N°52 allant de St Just à Etrelles, (la ligne principale allant de Beaudement à Mery supportant la seconde plaque:

On voit clairement sur ces plaques photographiées par Luc LEFRAY  la couleur originelle, le bleu.


 

Baudement

Nous restons sur la ligne 52 cette fois au croisement avec le CGC 51 de Plancy à Pont-sur-Seine, deux plaques donc, une sur chaque voie:

Sans surprise la Départementale porte le même N°, cliquez sur chacune des plaques.

 

Et voici une troisième plaque un peu plus haut rue Principale, sur le CGC 51:

Photographies: Gilles DELIGNY


 

Bannes

De Sézanne à Bergères… tel est la chemin emprunté par le CGC N°39. Il passe par Bannes et rue d’Aunizeux, une plaque en l’état.

-Sur la plaque à l’angle droit de la maison, cliquez-

Photographies: Gilles DELIGNY


 

Bettancourt-la-Longue

Pas moins de trois plaques en l’état en cette commune limitrophe de la Meuse.

Les deux premières sur des chemins Vicinaux, la troisième sur un embranchement du Chemin de Grande Communication N°14; la voie principale allait d’Humbeauville à Revigny dans la Meuse, cet embranchement sur la gare de Sermaize.

 Photographies: Luc LEFRAY


 

Blesme

Il y a deux plaques à Blesme. Elles se situent sur 2 chemins de Grande Communication. 

La première sur le CGC 59 qui allait de Larzicourt au Buisson. La voici:

 

 

 

La seconde sur le CGC 16 mais sur un embranchement allant sur la gare de Blesme.

 

Photographies: Luc LEFRAY pour les deux premières, Patrick LIEUGAUT pour la dernière

Ces deux plaques sont issues d’une fonderie à Metz; il s’agit de la fonderie BARTHELEMY, laquelle apparemment est une fonderie d’Art. Pas d’autres renseignements actuellement sur cette fonderie. 


 

Bourgogne-Fresne

Cette commune est issue de la fusion de Bourgogne et de Fresne-les-Reims au 1er janvier 2017.
Intersection rue de la Libération, rue de la Choquelaine, un tryptique avec deux plaques directionnelles, une plaque de rue.

Le CGC 30 allait de Fismes à Boult-sur-Suippe. 

-Trois plaques à pointer pour les voir en gros plan-

Photographies: vue de Béatrice KELLER, plaques de Gilles Deligny


 

Gigny-Bussy

En 1966 Gigny-aux-Bois et Bussy-aux-Bois fusionnent. Nous avons des plaques aussi bien sur Grigny que sur Bussy. 

Les premières sur l’ancienne école ou sur la Mairie de Grigny. Luc Lefray a également photographié la plaque de rue « PLACE PiLOUT HOMMAGE à NOS AÏEUX ». Les deux plaques directionnelles sont respectivement sur de Chemin de Grande Communication N°56 -de Vitry à Badonvillers- et le CGC 78. 

-Cliquez deux fois, les flèches blanches-

Ci-dessous une vue début du XXème très militarisée, sans doute prise durant la grande guerre. On y distingue les plaques.

Voici une autre plaque, toujours sur le CGC 56, cette fois sur Bussy. 

 

Les deux plaques portent une inscription en bas à gauche; il s’agit de la fonderie  BARTHELEMY FONDEUR D’ART METZ.

Photographies: Luc LEFRAY


 

 

Brandonvilliers

Sur cette plaque les deux destinations ont été grattées et remplacées: Margerie remplacé par St Rémy, Drosnay succédant à un lieu non didentifié, peut-être dans l’Aube. Quoiqu’il en soit nous sommes sur le CGC N°55 et plus précisément sur un embranchement de cette voie. 

Cette plaque comme d’autres en Marne est issue de la fonderie Barthélémy.

Photographie: Luc LEFRAY

 


 

Chaintrix-Bierges

Chaintrix et Bierges s’associent en 1858. Sur la Nationale 33 de Paris à Châlons initialement, cette belle plaque rechampie de frais. A la sortie du bourg directions Châlons.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY 


 

Chambrecy

Sur le CD980, Route de Dormans, cette plaque burinée: anciennement Route Nationale 380, cette dernière fut créée en 1933. La mention buriné était donc l’ancienne voie précédent la création de cette Nationale, il s’agissait du Chemin de Grande Communication N°6.

La plaque semble provenir de la fonderie Barthélémy.

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Châtelraould-Saint-Louvent

C’est en 1851 que Châtelraould et St-Louvent fusionnent. Cette plaque se trouvait donc sur le CGC N°2, il allait de Châlons à Brienne mais après 1880, ce qui nous donne une indication de datation. Autre information: la provenance de cette plaque est sans doute la fonderie Barthelemy.  

Photographie: Luc LEFRAY 


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse