Seine-et-Oise page 10


 

Vaudherland (Vaud’herland)

Rue de Paris, sur le parcours initial de la Nationale 17, une plaque mise en place par le Touring Club de France. Le contournement 2 fois 2 voies fut mis en place en 1953. 

C’est en 1896 que le TCF proposa aux communes ce type de plaques ou poteaux, à charge pour les maires de passer commande. Voici un extrait du quotidien Le Vélo du 15 juillet 1896. Il s’agissait d’une part de diminuer la vitesse excessive des vélos mais aussi pour ces mêmes vélocipèdes d’éviter les chiens errants. Le TCF ayant passé contrat avec la fonderie Grillot ce type de plaque en provient très certainement.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Rémi GRODZKI


 

Vallangoujard

Rue de Marines (D64) nous empruntons la rue de Mézières et trouvons dans l’angle une plaque. En première ligne nous trouvons le canton d’appartenance de la commune, ici L’Isle Adam, situation administrative de 1843 à 1976 (avant 1843 la canton étant celui de Marines). Nous voyons également un fléchage vers le hameau de Mézières, hameau appartenant d’ailleurs à cette même commune de Vallangoujard. La rue de Mézières est aujourd’hui une route tertiaire devenant mineure, un Chemin Vicinal Ordinaire à l’époque. 

-Cliquez sur cette plaque en prenant la route à gauche-

Photographie: Jean-Michel LE VAOU

Rue de Pontoise (D927) intersection avec la rue de Marines (D64) nous trouvons cette plaque ultérieure à la précédente, elle était destinée à renseigner les automobilistes. Nous étions à partir de 1833 sur la Nationale 327 et auparavant sur le Chemin de Grande Communication N° 72. Une seule destination en gros caractères, ici Méru.

-Cliquez sur cette plaque, en angle sous l’enseigne-

Photographie de la plaque: Rémi GRODZKI

-Vers 1900, la plaque n’est bien sûr pas encore là-


 

Hédouville

A l’angle formé par la rue de Ronquerolles et la Grande Rue, respectivement les Chemins Vicinaux N°2 et 5, ne voyons-nous pas un magnifique mât bi-plaques ? La couleur dominante, tant de ce mât que de la signalétique routière environnante, est le vert. (une marque de fonderie semble apparaître sur le fut du mât, il n’a pas été photographié). 

Nous ne sommes qu’à quelques mètres du panneau Michelin d’entrée d’agglomération. Le mât est bien sûr antérieur, il indique notamment le canton d’appartenance, à savoir L’Ile-Adam,  de 1801 à 1976. Les deux hameaux, Hodan et Les Tuileries, sont respectivement sur les communes de Hédouville et des Ronquerolles.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Jean-Michel ANDRY

-Cliquez sur la plaque d’interdiction de mendicité sur la mairie-

Photographie: Jean-Michel ANDRY


 

Arronville

Sur le hameau de Margicourt (Mergicourt sur la plaque*)  rue de Berville intersection rue des Acacias, cette plaque de la fonderie Bouilliant bien chargée en indications. La rue de Berville, aujourd’hui rue résidentielle, était un Chemin Vicinal Ordinaire. Le canton d’appartenance (précisé en première ligne) était Marines, et ce à partir de 1801. 

-Cliquez sur cette plaque derrière la gouttière-

Photographie: Rémi GRODZKI

  • Carte de Cassini (vers 1670) Margicourt  –  Carte d’état major 1820/1866 Margicourt  –  Carte routière 1950: Mergicourt   – Nom qui semblerait être officiel aujourd’hui: Margicourt

 

Labbéville

Grande Rue (D64) intersection avec le Chemin d’Hérouville, cette plaque était donc sur un Chemin Vicinal Ordinaire dit de Pontoise par Hérouville. Le chef-lieu du canton était comme indiqué en première ligne L’Isle-Adam, et ce de 1801à 1976. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Rémi GRODZKI


 

Génicourt

Voici cinq plaques directionnelles à Génicourt. La structure routière de cette commune tourne autour de la Nationale 15 qui traverse le village, on ne s’étonnera pas de trouver des plaques sur cette voie ainsi que sur les chemins vicinaux au départ de cette route ou de la Route Départementale 22, il y en avait au moins 7. 

Les deux premières au croisement d’un Chemin Vicinal, le N°2 et de la Nationale 15. Celle sur le chemin vicinal, en l’état, semble provenir de la fonderie Bouilliant; les indications, pléthoriques, l’étoile, les accents sur les « A », tout semble le laisser supposer. Mais n’ayant pas de documents l’attestant, ni de marque de fonderie, je ne peux être catégorique.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Une troisième plaque sur un chemin Vicinal, le N°7. Rue de la Croix.

Sur le Chemin Vicinal N°2

Photographies: Jean-Jacques BOYER

La plaque sur le Chemin Vicinal N°5 est sur le hameau de Gérocourt. Rue de la Bergerie, cette dernière rejoignant directement la Nationale 15 (actuelle D915) qui n’est distante que de 800 mètres. 

-L’église de Gérocourt, cliquez sur la plaque en face, petite flèche blanche-

Photographie de la plaque: Rémi GRODZKI


 

Fontenay-le-Vicomte

Une belle plaque de la fonderie Bouilliant sise sur la Nationale 191 (dite de Corbeil à Mantes à son origine en 1824). Cette plaque se situe évidemment sur le tracé originel de la Nationale, la déviation de Fontenay-le-Comte ayant été mise en place en 1985. La plaque est antérieure à 1870, en effet le N de Nationale n’est pas d’origine mais rapporté. Il recouvre un I pour Impériale ou un R pour Royale.

Aujourd’hui la plaque Grande Rue (Route Tertiaire) pas très loin de l’intersection avec la rue de la Mairie. La plaque est en sortie de bourg direction Ballancourt, il devait y en avoir une à l’autre extrémité. 

-A gauche, cliquez sur cette plaque-

Photographie: Françoise MARCHENOIR


 

Forges-les-Bains

Rue de l’Église, intersection avec la rue du Docteur Babin (D97), voici une plaque initialement sur le Chemin Vicinal Ordinaire N°1. 

Photographie: Josette MAYER

Rue d’Adélaïau, intersection avec la rue du Docteur Babin (D97). Le fléchage indique notamment Adelaïau, une ferme. 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU

Au hameau de Vaux il y avait deux plaques. N’en subsiste qu’une, intersection rue du Général Leclerc (D97) / rue de Vaux.  

-La petite plaque en bas en incrustation en haut à droite, mais c’est bien sur la plaque en fonte qu’il faut cliquer-

Photographie de la plaque: Jean-Michel LE VAOU

Les deux vues sont prises à 10 ans d’écart 2008 / 2018. La photographie de la plaque prise par Jean-Michel LE VAOU de 2017. Elle se situait donc sur l’actuelle D97, à l’époque de la plaque Chemin de Grande Communication N°97. 

Cette dernière plaque se situerait rue des Sablons (C7) intersection avec la rue de la Gloriette. Nous sommes sur la hameau de Malassis comme indiqué sur la plaque. Ceci dit elle n’est pas localisée de visu.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Leudeville

L’église, le commerce, le carrefour, nous sommes bien au centre du bourg de Leudeville. Grande Rue (D26). 

-Cliquez sur cette plaque à droite, petite flèche orange-

Photographie: Josette MAYER


 

Villemoisson-sur-Orge

A partir de 1801 Villemoisson prend l’extension sur-orge. Néanmoins aucune des plaques, bien que postérieures, n’en tient compte.

Les plaques photographiées n’ont pas été localisées et compte tenu de la densité du réseau routier il n’est pas évident de le faire avec Google Map. La première plaque était sur le Chemin de Grande Communication N°25, et heureusement aujourd’hui il s’agit de la D25. Rue du Maréchal Galliéni (D25) intersection avec la rue du Breuil (D186). 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU

De l’autre côté de la même maison, rue du Breuil donc (D186), une seconde plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°186. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Josette MEYER

La Route Départementale N°27 allait de Versailles à Corbeil. Je ne sais pas où se situe cette plaque, probablement au centre ville.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Limours

Sur la place du Général de Gaulle se rejoignent la rue du Couvent (D24) à l’angle de laquelle se situe cette plaque et la rue de Paris. L’actuelle D24, une route tertiaire, était le Chemin de Grande Communication N°24. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie; Éric PASQUETTE

Grande Rue (D24), hameau de Roussigny, cette plaque était elle aussi sur le Chemin de Grande Communication N°24. Le CGC N°24 allait de Cernay-la-Ville à Marcoussis.

¨Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Belloy-en-France

En 1949, Belloy devient Belloy-en-France. 

Sur un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°1, voici une plaque. Nous sommes à une intersection, celle avec l’actuelle D85. Et en fin de compte, nous sommes sur la grand place de la commune de Belloy, dite du Souvenir, celle où est érigé le Monument aux Morts. 

Photographie: Jean-Michel ANDRY


 

Vaugrigneuse

Hameau de la Fontaine aux Cossons, la route qui file tout droit vers les Grands Bois du Marais et son château éponyme n’est autre que la D131. A l’époque de la plaque le Chemin de Grande Communication portant le même numéro.

-La plaque sur la gauche-

Photographie: Jean-Michel ANDRY


 

Ballainvilliers

Une belle plaque sur la commune. Elle se situait sur le Chemin de Grande Communication N°186, il allait du Breuil à Saulx-les-Chartreux en traversant la Nationale 20. Rue St Sauveur, sur la brasserie de l’Hôtel de Ville. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Bièvres

Rue de Paris (D533) à hauteur du N°12, une plaque initialement sur la Route Départementale N°8. Cette voie fut déclassée en 1888, elle devînt alors un Chemin de Grande Communication, le CGC N°73. 

-Cliquez sur cette plaque à droite-

-La Route de Paris à Chevreuse, la Départementale 8 à l’époque de la plaque-

Une plaque d’interdiction de circuler sur les trottoirs suite à un arrêté du préfet (de Seine-et-Oise). Le logo HBB de la fonderie Bouilliant y figure, la plaque peut dater de 1850. 

Photographies des plaques: Jean-Michel LE VAOU


 

Brétigny-sur-Orge

Cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°133 (lequel allait de Vert-le-Grand à la Nationale 20) est aujourd’hui dans la rue du Général Leclerc (D133) intersection avec la rue St Pierre. 

-Cliquez sur la plaque-

Sur la carrefour un peu plus haut, même rue, nous trouvons deux plaques à destination des automobilistes. Elles peuvent dater de l’entre deux guerres.

-Ces plaques en fonte sont pointées par une petite flèche orange, cliquez sur chacune d’elles-

Photographies: Jean-Michel LE VAOU

-Début XXème ou fin XIXème, les plaques ne sont pas encore là-


 

Brouy

Rue du Gâtinais / rue des tilleuls, cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N° 57 allants de Mespuits à la frontière avec le Loiret.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Égly

La rue de Boissy était un Chemin Vicinal Ordinaire. La plaque située à l’angle de cette rue avec la Grande Rue (D192) fut réchampie entre 2011 et 2017. 

-Sur cette photo de 2011 la plaque réchampie en incrustation (2017)-


 

Épinay-sous-Sénart

Je ne suis par certain que cette plaque soit encore en place. En effet en suivant le parcours du tracé initial du Chemin de Grande Communication N°94 (lequel devînt D94 en 1930), à savoir rue de Rocheau, place du Général de Gaulle, rue Ste Geneviève, nulle trace de la plaque. La voici néanmoins.

-Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Étréchy

Si actuellement la plaque se situe sur la Route de Chamarande (D146)  à l’embranchement  avec l’Avenue de Cocatrix (D546), à l’époque nous étions à l’intersection entre la Nationale 20 et le Chemin d’Intérêt Commun N°35. Les déviations sur le secteur d’Étrèchy furent mises en service de 1955 et 1957. 

Le CIC N°35, comme tous les autres chemins du même type en Seine-et-Oise, fut intégré au réseau de Chemins de Grande Communication le 1er janvier1888.

-Le restaurant était donc sur la Nationale 20, hameau de Cocatrix. Cliquez sur cette plaque-

-Carte de 1926, le CGC 146 (ancien CIC) démarre de la Nationale 20-

-La Route de Paris, restaurant Cocatrix, Nationale 20-


 

Longpont-sur-Orge

C’est en 1951 que Longpont devînt Longpont-sur-Orge.

Du CGC N°68 (près Montlhéry) à Villeneuve-le-Roi, tel était le tracé du Chemin de Grande Communication N°25 sur lequel était sise cette plaque. La place des Combattants et des Victimes de Guerre est le lieu où les rues du Docteur Darier (D25)et la rue de Paris (D25) se rejoignent.

Outre la plaque en fonte nous y voyons une plaque Michelin, celle-ci étant lors de sa pose sur le CGC N°133 (dit route des Templiers). Depuis, un contournement  fut mis en place reprenant le N°133 pour la Route Départementale.

-Un petit montage pour le Michelin. Cliquez sur la plaque à droite-

Photographie de la plaque: Jean-Michel LE VAOU

-La plaque Michelin a changé de trottoir, les flèches inversées 1960-

-1900-


 

Massy

Quartier de Villaine, rue de Versailles intersection avec la rue Lucien Sergent, deux plaques étaient pour l’une sur le Chemin de Grande Communication, le N°120 (ce qui aujourd’hui n’est plus la cas, cette voie aujourd’hui départementale fut déviée dans les années 50), pour l’autre sur le CGC N°156. En angle sur la même maison.

-Cliquez donc sur la première plaque-

La gare de Massy Palaiseau, fléchée sur cette seconde plaque, fut ouverte en 1854.

Photographies des plaques: Jean-Michel LE VAOU


 

Milly-la-Forêt

C’est en 1948 que Milly prit l’extension la-Forêt.

La rue du Général de Gaulle n’est autre que l’actuelle D948. Sortie du bourg direction Oncy, cette plaque était à l’époque sur le Chemin de Grande Communication N°141, lequel venant de Oncy traverse la commune et file jusqu’à Soisy-sur-École. 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Nozay

La rue de Villarceau sur laquelle se situe cette plaque débouche sur la rue de Versailles. Il s’agissait à l’époque d’un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°4, arrivant sur un Chemin de Grande Communication, le N°35. Bien sûr, une déviation fut mise en place, c’était en 1976, et l’ancien tracé du CGC devînt une rue résidentielle.

-La plaque à cliquer à droite. Dans le fond une plaque de mendicité non photographiée-

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Ormoy

Rue du Général Leclerc, nous sommes à la limite entre Ormoy et Mennecy, sur l’actuelle D137 comme inscrit sur le poteau Michelin d’entrée d’agglomération. Cette voie était nomenclaturée Chemin de Grande Communication N°137. 

-La plaque sur la commune d’Ormoy-

-Le panneau Michelin (1959) a un peu grossi pour la photo, la plaque à cliquer à gauche-

Photographie de la plaque: Jean-Michel LE VAOU


 

St-Jean-de-Beauregard

Le hameau de Villeziers où était cette plaque était à l’origine une ferme. C’est d’ailleurs sur l’enceinte à la gauche de l’entrée de cette exploitation que nous trouvions cette plaque en l’état. Rue de Montjoie, intersection avec la Grande Rue, nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°35. Cette voie allait de la Nationale 188 à Gometz-le-Châtel jusqu’à la Nationale 20 à La Ville-du-Bois. 

Photographie 2017: Jean-Michel LE VAOU


Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

 

Lien vers groupe facebook

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply