MEUSE page 4

                                   



 

Raival

C’est en 1973 que la commune de Érize-la-Grande fut rattachée à Raival. Nous sommes sur la Voie Sacrée, l’actuelle Route Départementale 1916. Il s’agissait, à l’époque, de la Route Départementale N°2, elle allait de Bar-le-Duc à Dun-sur-Meuse en 1852 (cette année là, trop étroite, elle fut refaite entre Rosne et Érize-la-Grande).

Il est urgent de faire des travaux d’élargissement dans la partie de cette route qui a été empruntée à l’ancien Chemin de Grande Communication N°6 entre Rosne et Érize-la-Grande. La largeur de la chaussée est si faible que c’est à peine si deux voitures se rencontrant peuvent passer sans descendre sur les accotements et heurter les tas de pierre destinés à leur entretien.

(Rapports et délibérations / Conseil général de la Meuse Meuse 1852)

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies 2018: Denis CLAUDEL – Patrick LIEUGAUT


 

Martincourt-sur-Meuse

Cette plaque était donc sur la Route Impériale N°64. C’était la route de Neufchâteau dans les Vosges à Mézières dans les Ardennes. Sur l’actuelle D964, Route d’Olizy. C’est en 1922 que Martincourt prit l’extension sur-Meuse.

-Cliquez sur la plaque, peu visible près du lierre-

Photographies: Patrick LIEUGAUT


 

Ligny-en-Barrois

Une plaque émaillée style Dunlop, les premiers panneaux de ce type apparaissent en 1920. (voir Wikia) 

Rue du Général de Gaulle, elle était donc sur la Nationale 66 allant de Bar-le-Duc à Bâle.

 -Cliquez sur la plaque-

Photographie: Pascal WISSENBERG


 

 

Stainville

Sur le Chemin de Grande Communication N°20 allant en 1872 de Tronville à La Vallée, voici une plaque en l’état. Aujourd’hui sur la D997, rue de l’Église.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Patrick LIEUGAUT


 

Silmont

Intersection D6 / D120A une très belle plaque rechampie, elle était donc sur le Chemin de Grande Communication N°6 allant de Tannois à Rumont. Sortie de la commune direction Bar-le-Duc.

Photographie: Patrick LIEUGAUT


 

Géry

Toujours sur ce Chemin N°6, cette plaque nouvellement réinstallée puisqu’en 2009 elle n’était pas en place. Quelle bonne idée !

Photographie: Patrick LIEUGAUT


 

Billy-sous-Mangiennes

Sur ce bâtiment de la Sureté Publique, rue des Juifs, aujourd’hui la D16 en sortie de bourg. Il s’agissait à l’époque du Chemin de Grande Communication N°16, en 1872 il allait de Boémont (Commune de Vittarville en Meuse) pour rejoindre la Moselle sur un distance de 28612 mètres.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Étain

Cette plaque sur la Route Départementale N°5. Elle allait à Montmédy et était définie en 1873 comme étant la route de Metz à Sedan. Aujourd’hui nous sommes ici sur la D631, avenue Prud’Homme Havette. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Bar-le-Duc

Rue de Véel (D635), une magnifique plaque provenant de la fonderie Bouilliant. Elle se situait donc à l’époque sur la Route départementale N°11 allant de Bar à St Dizier en 1852. Cette route fut fabriquée avec des matériaux résistants; en effet les blocs de pierre provenant des carrières de Brillon et des alentours de Bar rendaient nécessaire cette solidité. 

Photographie: Michel RAMPONT


 

Void-Vacon

Void et Vacon fusionnent en 1972.

Cette plaque était donc sur le Chemin de Grande Communication N°29, en 1872 il allait de Void à Naix sur une distance de 23150 mètres. 

Sur la rue de Dîmes à Vacon, à l’entrée de Vacon, cette plaque n’était pas là en 2011.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Patrick LIEUGAUT


 

Apremont-la-Forêt

C’est en 1973 que Marbotte fut rattachée à Apremont.

Chemin Croix Saint-Jean,  une plaque directionnelles offerte par Dunlop émaillée. On y voit un logo relatif à la visibilité et à la sécurité.

Sur cette plaque sont mentionnés les compagnies qui se sont illustrées durant la bataille de St Mihiel: A.A.C (Army Air Corps) et les 172 et 372ème Régiments d’Infanterie.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Patrick LIEUGAUT


 

Nonsard-Lamarche

Il n’y a pas d’autres plaques de ce style dans la Meuse (sauf erreur de ma part). Elles furent mises en place probablement entre les deux guerres, entre 1930 et 1940, à destination des automobilistes. En effet comparativement aux plaques directionnelles du  XIX ou début du XXème, les caractères sont plus larges et donc plus lisibles en roulant à une certaine vitesse. En outre les indications sont limitées. 

Le Chemin d’Intérêt Commun N°11 allait du Bouchon à Longeaux (nomenclature 1872). La plaque est sise sur un pilier du mur d’enceinte de l’église, rue de Pannes (D33).

-Cliquez sur cette  plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL



Il existe une autre plaque en Meuse que je n’ai pas sur la commune de  Noyer Auzecourt, hameau Maison du Val. Si un contributeur a l’occasion de se rendre dans cette commune…


P​AGE 2 3


Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

 

Vous pourriez aussi aimer

Pas encore de commentaires

Laissez une réponse