ARDÈCHE page 6


 

Faugères

Lieu-dit La Charrère (D250) cette plaque était initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°50. Cette voie de communication allait de Vans aux Deux Aygues (1889). 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 
Laurac-en-Vivarais

Sur la D104, voici deux plaques sur des Chemins Vicinaux Ordinaires numérotés 2 et 5. Le hameau de La-Croix-du-Perrier n’est pas le seul en Ardèche, il y en a un autre à Silhac. Ce lieu-dit s’appelle également Prends-Toi-Garde.

-Cliquez sur chacune des plaques de part et d’autre du carrefour-

Photographies: Didier TALDU

Dans Le Village, intersection entre l’actuelle Route de Rosière (D212) et la Route de Rabette (C2), deux plaques en angle. Celle sur l’actuelle D212 était sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 12 allant de Largentières à Joyeuse. 

-En 2014 les plaques étaient accessibles, aujourd’hui derrière une flèche indicatrice. Cliquez sur chacune d’elles-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Sainte-Marguerite-Lafigère

Ici la frontière entre les départements de l’Ardèche et de la Lozère suit le lit de la rivière La Borne. C’est sur un pont traversant ce cours d’eau que nous trouvons cette plaque, à la fois directionnelle et de limite de département. Côté Ardèche nous sommes sur la D113 à laquelle succède la D51 (Pied-de-Borne), côté Lozère.

La plaque précise que la voie sur laquelle elle se situe est le Chemin de Grande Communication N°51. Classification et numérotation sont celles d’une voie de Lozère, en effet le CGC N°51 partait d’ici (Ste Marguerite) pour rejoindre Barjac dans le Gard en passant par Villefort.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Rocher

Lieu-dit le Clot, intersection entre les Routes Départementales N°5 et 235, deux plaques sur une même demeure dont une seule subsiste. La D5, dès son origine en 1813 allait d’Uzer à Monestier-sur-Gazeille en Haute-Loire. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Valgorge

Au Villard (D24) cette plaque est sise sur le commerce à l’intersection avec la montée du Fraysse.

Nous lisons sur la première ligne réservée à la classification de la voie: Chemin d’Intérêt Commun N°73 et Route Départementale N°24. Une présentation qui laisse supposer que nous sommes au point de rencontre entre ces deux voies. La Route Départementale N°24 (de l’époque) allait de Largentière au Villard, elle se terminait donc ici. Quand au CIC N°73 son tracé officiel en 1836 était de St Félicien au Col du Buisson puis de Lamastre à St Félicien (nomenclature 1889): ces tracés étant  dans le nord du département, donc éloignés de plusieurs dizaines de kilomètres de Valgorge, on ne voit pas tellement pourquoi une flèche pointerait cette voie sur la plaque.  Le seul CIC pouvant correspondre est le N°3, ce dernier allant de Joyeuse au Bez en passant par Loubaresse, destination d’ailleurs fléchée sur la plaque. En consultant une carte de 1856 (ci-dessous) on peut confirmer avec certitude qu’il s’agit bien du C.I.C N°3 dont le point de départ se situe au Villard dans le prolongement de la D24.

-Carte dressée par les soins de M. de Mont Rond, ingénieur en Chef des Ponts & Chaussées (1856)-

Où l’on voit que le Chemin N°3 qui vient de Joyeuse dans le sud fait tronc commun avec la D24 et reprend son autonomie au Villard. D’où ce double fléchage sur la plaque.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY


Page 2 – 3 – 4 – 5 -6

Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

You Might Also Like

1 commentaire

  • Répondre Jean-Michel Andry 9 mars 2021 at 22 h 23 min

    Le clic sur la pastille de Sainte-Marguerite-Lavigère nous amène en début de page 5 alors que la plaque est en page 6

  • Laisser une réponse