CANAL du MIDI – Division de Castelnaudary


 

Écluse du Roc

Toujours rive droite.

-Il va falloir prendre un peu d’élan pour cliquer sur cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de Laurens

La plaque est sur la maison éclusière,  laquelle  date de XVIIIème et est classée par arrêté du 11 décembre 1997. Elle est en train de faire l’objet de travaux de restauration (2021). Rive gauche.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Didier BROUSSE – Alain GARREAU



 

Écluse de la Domergue

Rive droite, nous sommes toujours dans l’Aude.

-La plaque de l’autre côté du canal, cliquez dessus-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de La Planque

Nous arrivons sur Castelnaudary. La plaque était située sur la maison d’écluse construite en 1672. Il y eut également un moulin, il date de 1830 mais n’est plus là(1). La plaque ayant disparue, les nouveaux propriétaires ont fait fabriquer une nouvelle plaque. Malheureusement les inscriptions portant sur les écluses en amont et en aval sont inversées. Et donc la plaque fut posée de l’autre côté de la maison d’éclusier. 

-La plaque disparue il y a quelques années-

Photographie: Louis MIQUEL

La plaque devait se trouver ici, côté canal, recouvrant cette inscription, laquelle n’est pas déchiffrée. On lit St Roch en bas à gauche. 

-Cliquez sur la photo pour voir l’inscription format 2000-

-La maison d’éclusier côté canal, la nouvelle plaque est de l’autre côté-

Ci-dessous la nouvelle plaque positionnée comme on l’a vu plus haut de l’autre côté de la maison. L’agencement est identique à l’original, les caractères plus fins. Il n’est pas forcément facile de recréer des moules avec les formes des caractères utilisés par la fonderie Bouilliant. Les jambages ont été maintenus. Elle fut fabriquée par la fonderie Dechaumont à Muret en Haute-Garonne. 

Nous remarquons également que les distances vers les écluses ont été arrondies, l’unité étant le mètre. Les distances auraient dû être de 1233 mètres pour La Domergue, 4678 mètres pour St Roch.(2) 

Photographies: Alain GARREAU

(1) Le Moulin de La Planque, comme toutes les usines bâties vers 1830 le long du canal, a été concédé par l’Administration. Une concession pour une durée de 20 ou 30 ans était établie, après ce délais le moulin devenait propriété du canal. 

(2) Guide du voyageur sur le Canal du Midi et ses embranchements (et sur les canaux des étangs et de Beaucaire.) 1836 – Comte Georges de Riquet de Caraman.



 

Écluse de St Roch

Avant d’arriver à l’écluse quadruple de St Roch on traverse le premier port de Caltelnaudary: on entre ensuite dans le grand port ou bassin; mais celui-ci est tellement exposé à la fureur du vent que les barques sont obligées de longer les bords lorsque celui-ci souffle avec violence. 

(2 ci-dessus)

Ce sont quatre écluses que doit gérer l’éclusier à St Roch. En 1830 il y avait un « cordier » dont les locaux sont attenants à la maison d’éclusier. Cet atelier fait 190 mètres de long, 60 centimètres de large. Il se résume donc à un long couloir, le « cordier » passant sont temps à longer le canal en marche arrière. Nous y trouvions également une minoterie, un moulin et une auberge. 

Une plaque commémorant le 220ème anniversaire  Révolution Française et l’amitié Franco Américaine rend hommage à Thomas Jefferson. Ce dernier en 1787 voyageant de Sète à Toulouse admira les jets d’eaux provoqués par l’ouverture des écluses de St Roch. 

-La plaque au-dessus de la porte d’entrée, cliquez dessus-

Photographies: Alain GARREAU

Elle est invisible de la route ou des écluses, pourtant la Chapelle St Roch est classée Monument Historique depuis 1992 et occupa un rôle capital dans l’histoire du Canal du Midi. Mireille Oblin-Brière dans Histoire Inédite du Canal du Midi nous apprend qu’elle fut construite au XVIème siècle par la confrérie St Roch puis rattachée à l’hôpital St Jacques. D’ailleurs sur la carte de Cassini (1770) en lieu et place nous lisons Hopital St Roch

Carte Cassini de 1770 – Hôpital St Roch

On ne peut la passer sous silence dans la mesure ou cette chapelle a été construite à proximité de l’église quadruple du même nom et son histoire est liée à celle du canal. (…) La messe y fut célébrée en grande pompe le 19 mai 1681 pour l’ouverture du canal à la navigation. Toutes les autorités civiles et religieuses y étaient présentes et la messe y fut concélébrée par le Cardinal de Bonzi et les évêques de St Papoul et d’Alet. 

Extrait de Histoire inédite du Canal du Midi – Chapelles et bâtisseurs méconnus – Mireille Oblin-Brière – Collection Cheminements 

Copie d’écran Map 2021

La chapelle St Roch est aujourd’hui la propriété du Centre Hospitalier Jean-Pierre Cassabel. Elle ne se visite pas et s’en approcher ne doit pas être si facile. Classée monument historique vous pouvez consulter la fiche patrimoine du Ministère de la Culture ici.

NOTICE IMAGE  ICI



 

Écluse de Gay

La retenue qui suit l’écluse de St Roch et se termine à celle du Gay est une des plus belles du canal. Les bords plantés en saule qu’on a laissé croître en liberté, les gazons bien entretenus et une allée unie et bien sablée qu’une haie vice abrite des vents si communs à cette contrée, ont fait de cette partie du canal la promenade favorite des habitants de Castelnaudary.

C’est en ces termes que l’on décrivait cette promenade en 1836. Aujourd’hui la maison d’éclusier est toujours là. A l’époque il y avait un moulin mais il n’est plus là.

-Cliquez sur cette plaque, elle est juste au-dessus de la porte d’entrée-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse du Vivier

Rive gauche, trois écluses et une maison d’éclusier. Sur la commune de St Martin-Lalande, le moulin adjacent était décrit au XIXème siècle comme remarquable, en ce qu’il renferme une vaste minoterie (…) où toutes les opérations sont faites par le mouvement des eaux. Le Moulin du Vivier est toujours là. 

-La plaque est entre la porte fenêtre et la fenêtre de gauche-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de Guillermin

Rive gauche. 

-La plaque sur l’appentis adjacent-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de St Sernin

Également rive gauche. 

-Cliquez sur la plaque, petite flèche blanche-

Photographie: Alain GARREAU



 

Écluse de Guerre

La légère courbure de cette plaque me fait penser qu’elle n’est pas en fonte mais en zinc. Nous lisons sur la plaque St Servin à la place de St Sernin.

-Cliquez sur la plaque au dessus de l’auvent-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de la Peyruque

Encore une belle plaque sur la maison de l’éclusier, rive gauche, commune de St Martin-Lalande.

-Cliquez sur cette plaque au-dessus de la porte-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de la Criminelle

Rive gauche. Une écluse ayant donné lieu à un hommage au fondateur du canal du Midi, Paul Riquet. Ca devait être en 2021. 

-Cliquez donc sur cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU – Didier BROUSSE



 

Écluse de Tréboul

Il y a l’écluse de Tréboul, mais aussi l’aqueduc. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU

Photographie: Norbert QUINT (2021)



 

Écluse de Villepinte

Il y eut une plaque comme sur les autres écluses. Les indications qui y figuraient furent peintes en lieu et place, la présentation des renseignements a été conservée. 

Le but de ma sortie était de photographier la plaque du Canal du Midi que voici. Enfin pas vraiment. La plaque n’y est plus, l’éclusier l’a enlevée car fendue et cassée par le milieu, il a donc pris la peine d’en reproduire le contenu à la peinture. La plaque d’origine se trouve dans le local des VNF à Castelnaudary 11.

Norbert QUINT

Il est fait état également dans le Guide du Voyageur (1836), d’un aqueduc à Mesuran, d’un épanchoir à Villepinte mais aussi d’un pont. 

-Cliquez sur cette plaque peinte-

Photographies: Norbert QUINT (2021) – Alain GARREAU



 

Écluse de Sauzens

Rive gauche. Sur la plaque en bas à droite nous lisons Valéry. R 2013. Il pourrait s’agir de la personne qui a réchampi cette plaque Bouilliant. En effet la plaque avant 2013 était ainsi:

Photographie: Louis MIQUEL

-Cliquez sur cette plaque entre porte et fenêtre-

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse de Bram

Voici l’écluse de Bram. Sa longueur est supérieure aux autres plaques pour une raison bien simple: elle annonce la présence d’un contrôle intermédiaire à 630 mètres. Cette information est indiquée en toutes lettres sur la dernière ligne de la plaque. Nous retrouverons cette même info sur la plaque en aval du contrôle, à Béteille. 

-La plaque est imposante, en haut à droite de la maison sous le cache-moineau-

Le contrôle intermédiaire est une maison. A été aménagé un petit port, les mariniers devant faire halte pour s’enregistrer. Sur la canal il y a 13 bureaux pour la perception des droits de navigation dont 7 bureaux principaux et 6 intermédiaires; Bram est comme indiqué un bureau intermédiaire. 

-Une petite flèche blanche pour indiquer où se situe cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU

Photographie: Norbert QUINT



 

Écluse de Béteille

Les ouvrages signalés de Bram à Béteille (commune d’Alzonne) sont l’aqueduc de Rebenty, le Pont du Diable. Sur le Guide du Voyageur en 1836 était signalée également une auberge près de l’écluse.(Commune de Montréal).

-Cliquez sur cette plaque de grande dimension, cassée en son milieu, réparée en consolidée par des plaques vissées –

Photographies des plaques: Didier BROUSSE – Alain GARREAU



 

Écluse de Villesèque

L’écluse de Villesèque est la dernière de la division de Caltelnaudary.  L’aqueduc de l’Espitalet, le pont de Villesèque et l’aqueduc d’Elfaix sont les trois ouvrages que nous pouvons admirer en venant de l’écluse de Béteille. Prés de l’écluse un épanchoir. 

-Cliquez donc sur cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU


LA CARTE

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse