LOIRE page 2



 

Saint-Etienne

Essertines est un écart sur la commune de St-Etienne. Ce Chemin de Grande Communication allait en 1855 de St Just à St-Etienne.

-A gauche cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Boris JACOPIN

Depuis 1973, La Rochetaillée a fusionné avec St Etienne. Le Chemin de Grande Communication N°12 allait St Etienne à St Just-sur-Loire, il passait donc par La Rochetaillée. Ce village domine La Combabelle.

-Cliquez sur cette plaque à gauche-

Photographie: Boris JACOPIN



 

La Chapelle-Villars

Sur le CIC N°36 allant de Terrenoire à Pélussin, hameau de La Minarié, commune de La Chapelle (Villars depuis 1936), cette belle plaque sur l’église:

 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Boris JACOPIN



 

Lorette

Dans la rue Antoine Durafour, dans le quartier dit du Reclus, Nationale 88 de Lyon à Toulouse par Le Puy, voici une belle plaque en l’état. 

Photographie: Boris JACOPIN



 
La Chamba

Cette plaque dont la qualification du Chemin fut recouverte, remarquez l’enseigne de l’établissement Verdier.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gérard DELORME



 
L’Horme

Rue Pasteur, Impasse Marin, cette plaque en l’état également sur la Route Nationale 88.

Photographie: Boris JACOPIN



 
Marcenod

Les habitant de cette commune créée en 1868 par démantèlement de deux autres communes dont l’une était dans le Rhône ont demandé à être rattachés à la Loire. Quant à la numérotation du CIC -3- elle ne correspond pas à celle de la Loire, ni d’ailleurs à celle du Rhône (1897). 

-A droite, face à l’entrée de l’église, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Boris JACOPIN

Il y en avait deux autres sur cette même place, on les distingue parfaitement sur ces photographies:



 
Pélussin

Belle plaque à photographier en hiver, la classification de la voie a été recouverte, il s’agissait de la Départementale N°7 allant de la Loire au Rhône (appellation 1851 et au delà).

Photographie: Boris JACOPIN



 
Planfoy

Nous sommes sur la Route Nationale 82 (aujourd’hui D1082) reliant L’Hôpital-sur-Rhins dans la Loire à Chanas dans le Rhône; elle fut appelée à son origine la route de Roanne au Rhône. A Planfoy, cette plaque se situe Route de St Etienne, en toute logique. 

Photographie: Boris JACOPIN

On discerne encore, mais pour combien de temps, des dessins d’arbres peints que voici avant qu’ils ne s’effacent complètement:



 
Saint-Denis-sur-Coise

Ces deux plaques se situent, de part et d’autre du même bâtiment, le Bar l’Eclipse, à l’intersection de deux Chemins de Grande Communication. Elles sont en parfait état et rechampies de frais.

Le CIC N°15 allait de St Héand à St Symphorien-le-Château (St Symphorien-sur-Coise dans le Rhône). Le CIC N° 3 allait de St Symphorien de Lay pour rejoindre également St Symphorien-le-Château.

-Cliquez sur cette plaque-

 

 Faites le tour du bâtiment -non sans y rentrer vous vous désaltérer- et cliquez sur la plaque:

-Photographies de plaques: Boris JACOPIN

 



 
Genilac

Sur le site de la commune:

Les communes de Saint-Genis Terrenoire et de La Cula se sont associées officiellement le 1er juin 1973 sous un nom nouveau, alors créé de toute pièce: Genilac. Il s’agit tout simplement de la contraction de Saint-Genis et de La Cula. 

Deux plaques sur un quartier de Genilac: Tapigneux, l’une sur le Chemin d’intérêt Commun 37 (nouveau réseau en 1881 allant de St Genest-Malifaux à St Chamond ), l’autre sur le CGC N°6. 

-Photographies: Boris JACOPIN



 
Tarentaise

Sur le Chemin d’Intérêt Commun N°37 -nouveau réseau en 1881- allant de St Genest-Malifaux à St Chamond, cette belle plaque. Notez l’orthographe différente de celle d’aujourd’hui.

-Photographies: Boris JACOPIN-


 


 
Panissières

J’aurai très bien pu localiser ce mât bi-plaques à Villechenève dans le département du Rhône, en effet, outre sa vocation directionnelle il s’agit aussi d’un mât de limite de département, ici entre la Loire et le Rhône.

Les deux routes départementales qui se rejoignent ici sont la D38 pour le Rhône, la D60 pour la Loire. A l’époque il s’agissait respectivement des Chemins de Grande Communication N°6bis  et 3bis.

Ce mât bi-plaques à été mis en place par le département du Rhône, nous en trouvons de similaires dans ce département, en provenance de la fonderie Brousseval en Haute-Marne. (voir LACENAS dans le Rhône) Par contre le mât provient manifestement de la fonderie Varigney en Haute-Saône: c’est écrit dessus:

Où l’on lit, indistinctement certes: VARIGNEY Haute-Saône

Nous avons donc là une petite énigme à résoudre. Quoiqu’il en soit ce mât bi-plaques est du bel ouvrage. Voir ci-dessous le renforcement des plaques:

 

Voici ce mât dans son environnement, nous entrons dans les Montagnes du Matin en Forez:

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Denis CLAUDEL


 


 
Feurs

 La Route Nationale 89 allait initialement de Lyon à Bordeaux. Rue de La République à Feurs, sur l’actuelle D89, une belle plaque avec son étoile et sigle HBB: y a pas à dire, c’est une Bouilliant.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 


 
La Grand-Croix

 Sur la Route Nationale 88 allant initialement de Lyon à Toulouse (par Le Puy) cette plaque. A noter l’apostrophe entre Grand et Croix.

Photographie: Mathieu DUMAY


 


 
Violay

Nous avions vu ce mât bi-plaques également dans le département du Rhône puisqu’il est frontalier Loire  / Rhône. Pour la partie LOIRE, sur le CGC1 allant de St Priest-la-Prugne à Violay. 

Davantage de photos sur le Rhône, commune de Joux.


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

1 commentaire

  • Reply Stan BIANCO 19 mars 2017 at 11 h 42 min

    superbes !

  • Laissez une réponse