Drôme page 8


 

Le Poët-Célard

Deux plaques, l’une directionnelle indiquant le Chemin de Bourdeaux (qui n’est autre que l’actuelle D328 aujourd’hui appelé Les routes puis Sotte Minode, le cadastre de l’époque dénommant cette route comme allant du Poët-Célard aux Bourdeaux), l’autre est la traditionnelle plaque de distances légales (ou plaque communale). Elles sont fixées sur une maison quartier Notre-Dame. 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Héliane ROUSSO – Alexandre CONSTANTINI

On remarque que le nom de la commune sur la plaque indiquant le Chemin de Bourdeaux est Poët-Celard (sans Le devant). Par contre sur la plaque de distances légales nous avons bien Le Poët-Célard. Qu’en est-il exactement ?

Les deux types de plaques étant de la même époque, c’est à dire à partir de 1860 (mais pas forcément du même fournisseur) on ne peut pas envisager qu’il y ait une modification officielle entre les deux commandes.

En 1793 le nom de la commune n’avait pas d’article. Par contre on trouve Le Poït Cellard en 1531, Poet Scellard en 1644, Pouet en Diois en 1648… *

En 1826 le nom de la commune est précédé par un article comme on peut le voir entre autres documents sur le cadastre napoléonien:

-On lit bien la commune du Poët-Célard-

Cette appellation est aujourd’hui la seule qui vaille, contrairement à l’orthographe de ce panneau moderne. 

*Le Tricastin : histoire, arts, littératures, tourisme : revue mensuelle dirigée par Rodolphe Bringer 1935 – qui nous apprend que Poët-Célard veut dire village de la haute colline.


 

Saint-Sauveur-en-Diois

Saint-Sauveur prit l’extension en-Diois en 1920, bien après la plaque donc.

C’est la route de Saillans qu’il faut prendre pour voir cette plaque communale. Une fois en haut, mise en valeur par trois marches fleuries, la plaque est là.

-Cliquez sur cette plaque communale-

Photographies: Vue de Christian MASSON & plaque de Héliane ROUSSO


 

Réauville

Une plaque mono-directionnelle indiquant le Chemin de Montjoyer, elle est justement rue de Montjoyer. 

-A droite la plaque à cliquer-

Photographie: Héliane ROUSSO

-La plaque communale n’est plus en place, elle était rue de l’Église, sur l’édifice-


 

Autichamp

Nul besoin d’une grande description pour localiser cette plaque, une photo bien cadrée suffit. Elle est la-haut, sur l’église. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Pierre PERTIN


 

La Répara-Auriples

Intersection entre le Chemin de Grande Communication N°12 (D26) allant dès 1838 de Dieu-le-fit à Valréas, par la montagne de Dio-Grâce et Taulignan et de Dieu-le-fit à Crest, par Comps et Bourdeaux et la Route Départementale N°6 (D166) de Montélimar à Beaurepaire, voici un sur tertre lequel sont fixées deux plaques. En outre comme c’est souvent le cas un repère de nivellement. pour être précis nous sommes sur le lieu-dit Bouchassagne.

-Une vue du carrefour, une vue au plus près de la borne, cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Jean-Pierre PERTIN

-La photo prise par l’IGN en 2001 de localisation du repère de nivellement: l’altitude est de 321m264, les plaques en près de 20 ans ont changé de couleur- 


 

Saint-Gervais-sur-Roubion

L’extension sur-Roubion date de 1920.

C’est sur le Chemin de Grande Communication N° 24 allant selon la nomenclature de 1808 de Leyne à Châteauneuf-de-Mazenc que l’on peut voir cette plaque directionnelle en fonte. Depuis sa mise en place vers 1860 et compte tenu de son positionnement en hauteur, elle n’a pas du bouger. Route du Pont (D74).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON


 

Saint-Martin-le-Colonel

Sur l’église, tel est l’emplacement de la plaque de distances légales de la commune.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON


 

Saint-Roman

Coeur du bourg, à 50 mètres de la mairie, la plaque communale sur cette demeure fleurie.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON


 

Saint-Sauveur-Gouvernet

En 1800 Gouvernet et La Bâtie-Verdun sont rattachés à St Sauveur. En 1920, St Sauveur devînt St Sauveur-Gouvernet. La plaque communale de distances légales est posée sur l’abri-bus au cœur du bourg. Je ne suis pas du tout certain que ce soit sa place initiale, ce type de plaque devant être posé sur un lieu public, mairie, voire église, ceci afin d’être visible.

-Cliquez sur la plaque amputée de ses oreilles-

Photographies: Christian MASSON


 

Venterol

Cette plaque a été réinstallée entre 2014 et 2016, on la trouve aujourd’hui place Sabarot. Sur cette plaque, Nyons, à la fois Canton et Sous-Préfecture, n’apparaît qu’une fois. A l’époque on disait Chef-Lieu de canton, d’Arrondissement et de Département. 

-Cliquez sur cette plaque-

Une seconde plaque sur le hameau de Novezan, elle était sur la Route Départementale N°4 allant dès son origine de Montélimar à Carpentras. Sur le lieu-dit Bidouare (D538).

-La plaque petite flèche orange, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Alexandre CONSTANTINI


 

Vercoiran

En toute logique la plaque de distances légales près du panneau d’affichage administratif communal.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON

Le Chemin de Grande Communication N°15 allait de Buis à Orpierre (nomenclature de 1838). Il devînt en 1933  la Route Nationale 546 puis aujourd’hui Départementale. Sur le lieu-dit Près-sous-Vière (D546) et mise en valeur sur l’Auberge du Moulin, voici une plaque de bel …

-En haut à gauche sur la façade, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: © Claude et Suzanne Bellier (Site Alexandre Constantini)


 

Vesc

Quand on vient du Pracoutel en arrivant sur Vesc, sur la gauche, apposées sur un muret, deux plaques côte côte. L’une nous dit que nous étions sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 30, dès 1848 il s’agissait du chemin allant de Dieulefit aux Pilles. L’autre, moins parlante, nous indique seulement qu’en allant par là on trouverait le Chemin de Bouvières. Je ne crois pas que ce soit ici l’endroit où elles furent posées initialement mais elles sont bien là et c’est le principal.

-Deux clics, un sur chaque plaque-

Photographies: Christian MASSON

Et maintenant la plaque communale de distances légales. Sur la mairie.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON


 

Vinsobres

Près de l’église, telle était sa position initiale comme on le constate sur la carte postale plus bas. Elle n’a pas bougé.

-Cliquez sur cette plaque sous le auvent-

Photographies: vue de Christian MASSON et plaque de Clare et Duncan JOHNSTON

-La plaque sous la frondaison-

Dans la série les plaques directionnelles en émail customisées, Clare et Duncan JOHNSTON ont photographié:


 

Aulan

Nous sommes à l’intersection de deux Chemins d’Intérêt Commun, le CIC N°59 et un embranchement du CIC N°59. En 1848 il n’y avait que 30 CIC, une autre série a dû être créée ultérieurement. 

Ici, et pas ailleurs, vous verrez le seul mât subsistant en Drôme. Provenant de la fonderie Grillot, il a été mis en place plus tardivement que les plaques posées vers 1860, en effet ces dernières proviennent de la fonderie Bouilliant, le successeur de Bouilliant étant Grillot.

-Le mât bi-plaques, cliquez deux fois, flèches oranges-

Photographies du mât: Alexandre Constantini

La plaque de distances légales sans doute sur la mairie. La commune n’a que 6 habitants (2014).

Photographie: Alexandre CONSTANTINI


 

Pontaix

Le type de plaque que nous rencontrons uniquement dans ce département, elle indique la direction vers un chemin, ici celui de Vachères-Véronne. Sur le cadastre napoléonien nous verrons que ce chemin est à la limite du territoire de la commune. 

-Pour suivre les indications de la plaque (sur laquelle vous pouvez cliquer) il faut emprunter le chemin pédestre entre les deux maisons-

-Le chemin pédestre s’appelle (ou s’appelait) Chemin de Pontaix à Vachères et à Beaufort. Montez jusqu’au Collet des Croisières et c’est là que vous trouverez ce  chemin de Véronne à Vachères-

Photographie de la plaque: Vincent PENNEL

Voici un mât issu de la fonderie Bouilliant, on y discerne la couleur verte sur les caractères. Il n’est pas localisé mais apparemment il serait sur le territoire de la commune de Pontaix.

Photographie: ©Chantal G. (issue du site d’Alexandre Constantini)


 

Plaisians

Si vous êtes devant l’église Ste Blaise vous êtes devant la plaque de distances légales. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Marc VAN DER MAREL


 

Espenel

La plaque communale ayant été volée, celle-ci dessous est une fabrication contemporaine en tout point identique à l’originelle, les caractères en relief exceptés. 

Photographie de Marc VAN DER MAREL


 

Pradelle

Les deux plaques ayant subsisté à Pradelle sont côte à côte, sur le mur longeant l’Hôtel des Voyageurs. L’une des plaques était sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 35, cette voie de communication locale fut créée tardivement. L’autre plaque est moins parlante puisqu’elle indique uniquement la direction du Chemin de St-Nazaire-le-Désert. (vous remarquerez que la plaque la plus ancienne, celle de droite, orthographie Pradelle avec un S. Nous retrouvons effectivement ce S sur des documents du XVIIIème siècle et antérieurement. Aujourd’hui et sans justification il a disparu). 

-Cliquez deux fois, sur chacune des plaques-

La plaque sur le CIC:

L’autre plaque:

Photographie des plaques: Marc van der MAREL


 

Triors

Elle n’est pas sur la mairie, peut-être sur l’église. En l’état.

Photographie: Boris JACOPIN


 

Eymeux

Deux plaques sur l’ancienne Route Départementale N°7, elle allait du Bourg-de-Péage à Grenoble. Nous sommes aujourd’hui sur la D532.

La première plaque hameau des Fauries. La seconde sur le hameau l’Écancières. Ces deux plaques sont constituées de plaquettes fixées (ou moulées) sur lesquelles les caractères sont coulés d’un seul jet. Ce procédé mis en place par Bouilliant avait, d’après lui, l’avantage de pourvoir en cas de modification(s) remplacer la plaquette sans avoir à buriner les lettres. Ce procédé, certes astucieux, ne fut néanmoins pas très utilisé, peut-être pour des raisons esthétiques, ou techniques. 

-La plaque à droite de la maison, cliquez dessus-

Photographie: Boris JACOPIN

-Hameau l’Écancières, la plaque est en piteux état-

Photographie de la plaque: Alexandre CONSTANTINI

-A priori sur la mairie-


 

Le Poët-Sigillat

Devant la mairie pour cette plaque de distances légales, telle est sa place:

-La plaque sur le muret, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Clare et Duncan JOHNSTON (2013)


 

Volvent

Il s’agit donc d’une plaque qui était sur un embranchement du Chemin d’Intérêt Commun N°35. En arrivant sur le Village (D135) cette plaque:

-Cliquez sur cette plaque sur la maison-

Photographie de la plaque: Clare et Duncan JOHNSTON


 

Arnayon

La plaque de distances légales. Elle ne semble pas être sur la mairie. 


Page 2 3 4 5 6 7 8

Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Cliquez

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse