MAINE-ET-LOIRE


Date de la dernière modification: 3 juin 2017


LES ROUTES & CHEMINS

(à ouvrir dans une nouvelle fenêtre pour lisibilité)

Historique

En 1855, sur les Routes Impériales, 193 et 65 poteaux indicateurs étaient déjà placés.

En 1875 la mise en place des plaques aux intersections des Chemins de Grande Communication et Chemins d’Intérêt commun est terminée. Plusieurs contrats on été passés avec la fonderie Bouilliant. 116 poteaux avec double plaques au prix de 65 frs (1872), 200 poteaux ensuite.

Restait à mettre en place des plaques murales dans les bourgs et villages ainsi qu’aux croisements où il existe des constructions. Le Conseil Général du Maine-et-Loire s’oriente vers le bois: un système mis en place par le constructeur Desbois-Richard, garanti 15 ans, du bois durci avec un procédé d’injection.

 

 

 

 

 


Beaulieu-sur-Layon

 Une première plaque en ce département du Maine-et-Loire. Elle se situe sur un Chemin d’intérêt Commun, le N°104; c’est l’arrêté préfectoral du 16 août 1852 qui a classé dans ce département 125 Chemins de ce type. Mais celui-ci a été créé en 1881, il aurait dû prendre le N° 167 mais fut numéroté 104, ce chemin ayant été reclassifié. 

Une particularité pour cette plaque de cocher: elle est en bois !

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 

Egalement sur cette commune un panneau Michelin en piètre forme que voici:

 

Merci  à Jean-Christophe Brenier pour ces photographies, son site sur les publicités murales: 

 


Jallais

 Une remontée dans le temps: en cliquant sur la plaque qui apparait sur cette carte postale vous la verrez restaurée par Nicolas Jamois en janvier 2016.

Il s’agit d’une plaque provenant de la fonderie Bouilliant.

 

 


Genneteil

 Sur le Chemin d’Intéret Commun N°38 (en 1869 il allait du village de Maulne à Durtal  en passant par Bros, Genneteil, Volandry, Fougère, Chigné, Clefs, St Quentin et Les Rairies), cette plaque en bois artisanale sur laquelle les caractères en fer sont cloués. Ces supports en bois traité ont été mis en place suite à une décision du Conseil Général de 1875 à partir de 1877 et il a été fait appel au Sieur Desbois-Richard, garantis pour une durée de 15 années. 

 

 

Cliquez sur cette plaque

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


Chigné

 Une plaque diectionnelle complète quant à ses indications, y compris la désignation du Chemin de Grande Communication, le N° 29 des Rosiers au Lude.

On voit qu’elle a été démontée d’un poteau pour être reposée sur un mur. 

A noter que le gentilé des habitants de Chigné est: bédouins, bédouines.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


Les Rairies

 Sur deux Chemin Vicinaux ordinaires, numérotés, deux plaques directionnelles. 

La première sur le CVO des Rairies à Bazouges, soit un chemin long de 5kms.

 

 

– Cliquez sur cette plaque à gauche –

 

La seconde sur le CVO N°4 allant de La Chapelle-Saint-Laud aux Rairies, soit une douzaine de kilomètres. Elle se situe rue Charles de Gaulle. Remarquez l’accolade regroupant les deux destinations.

 

 

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE

 

Sur cette carte postale début XXème siècle on distingue une plaque:

 


Coutures

 Sur la Route Départementale N°14 une belle plaque directionnelle fournie par la fonderie Bouilliant aux alantrour de l’année 1853, année durant laquelle la RD 14 a été durablement aménagée.

 

 

 

Photographie: André BIANCO


La Poitevinière

 Une plaque sur laquelle toutes les indications sont portées en toutes lettres. Caractéristique des premières plaques avec lettres en relief, on ne faisait pas d’économie de caractères. Il s’agit d’une plaque de la fonderie Bouilliant, laquelle passa contrat avec ce département vers 1870.

 

 

 

Cette plaque comme vous le voyez a été restaurée par Nicolas Jamois, l’article consacré à cette restauration

 

 


Grez-Neuville

 Une plaque compartimentée dans cette commune de Grez-Neuville (deux bourgs ne formant qu’une seule paroisse depuis toujours).

82-49-grez

 

Photographie: MARIE Alain

 

grez-neuville-2-vue

 

– Cliquez sur cette plaque, au-dessus de la porte d’entrée –

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


Freigné

Pas moins de trois plaques en cette commune limite Loire-Atlantique.

 

Les deux premières, issues manifestement de la même fonderie, avec un souci artistique souligné par les deux traits de part et d’autre du nom de la commune.

83-49-freigne

 

84-49-freigne

 

Cette plaque, sur une Route Départementale, ressemble bougrement à une plaque issue de la fonderie Bouilliant. C’est normal puisque c’en est une !

Bouilliant a notamment livré en 1873, quelque 116 poteaux à double plaques.

85-49-freigne

 

 

Photographies: MARIE Alain


La Chapelle-Saint-Laud

Une belle plaque en l’état sur cette commune, elle provient de la fonderie Bouilliant.

 

la-chapelle-st-laud-vue-bis

 

 

-Cliquez sur cette plaque à gauche-

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


Le Lion d’Angers
 

Voici une belle plaque rechampie. D’un bleu azur.

 

lion-danger-vue

 

La plaque à gauche, cliquez, autre fenêtre pour plus grand format

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


Morannes

Et voici la plaque de Morannes, sur un Chemin de Grande Communication. Ce type de plaques fut apposé vers 1875. 

 

morannes-vue

 

-Cliquez donc sur cette plaque-

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE


 Page 2

Articles pouvant aussi vous intéresser

2 Commentaires

  • Reply nicole81 21 décembre 2014 at 11 h 38 min

    c’est dans un fauteuil qu’on fait le tour de France: j’adore la géographie et ton blog me ravit
    merci et bonnes fêtes
    nicole81

    • Reply Plaques de cochers 21 décembre 2014 at 11 h 47 min

      Merci c’est très gentil et encourageant. Très bon dimanche !

    Laissez une réponse