HAUTE-GARONNE page 2


 

Saint-Martory

Sur la Nationale 117, cette plaque astucieusement burinée, la mention IM (pour Impériale) devenue N.

st-martory-31-vue

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL

Quand on arrive à l’intersection des rues du Centre, du Pont, du Barrérat, juste avant de traverser la Garonne, nous avons quatre plaques directionnelles dont trois en fonte. Nous sommes au croisement des D817 et D117 qui n’étaient autre que les Routes Impériales 117 de Perpignan à Bayonne et 125 de Toulouse à Bagnères-de-Luchon et en Espagne. Les mention Impériales ont été recouvertes (burinée pour une des plaques) à partir de 1870.

Egalement la D52, alors un Chemin de Grande Communication, le N°12, déjà nomenclaturé en 1848. 

Toutes les plaques apparaissent sur cette vue map. Il faudra donc cliquer quatre fois.

-Cliquez donc quatre fois-

La plaque sur le CGC N°12 provient de:

Photographies: Didier TALDU

Une carte de 1847:

Ces plaques ont été réchampies entre 2012 et 2016.



 

Bouloc

 Sur le Chemin de Grande Communication n°5 allant de Cologne (Gers) à Lavaur (Tarn) et dont la longueur dans le département est de 50512 mètres (en 1848).

Nous sommes aujourd’hui à l’intersection des D4 / D30, rue Fontenas.

-Cliquez sur la plaque à hauteur du réverbère-

Photographies: Denis CLAUDEL



 

Fronton

 Cette plaque est donc à Fronton sur le Chemin de Grande Communication N° 9; de Grenade à Villemur, il passait par Grisolles; créé en 1837 (classement en CGC) sa longueur dans le département était de 19508 mètres (1848). Nous sommes sur la D29.

Une plaque compartimentée de bel acabit.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL



 

Villefranche-de-Lauragais

Nous sommes Avenue Jean Jaurès, intersection avec la rue de la République. Il s’agissait du CIC N°72 (aujourd’hui D72), un chemin créé en 1884 (séance du 25 avril) allant de Villefranche à Folcarde, il devait passer par Avignonet et Rieumajou, ces communes paticipant à son entretien.

La plaque provient de la fonderie Brousseval, possiblement posée 10 ans après la création officielle de cette voie, en 1894.

-Vous la voyez derrière la signalisation moderne, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Boris JACOPIN


 

 

Muret

Voici un mât bi-plaques à Muret. Peut-être est-ce le seul mât subsistant en Haute-Garonne (sinon quelques plaques de mâts démontées et reposées sur des murs comme à Venerque).

Il se situe Avenue Pierre II d’Aragon et a manifestement été démonté pour récupération des plaques, le haut du mât étant d’origine. Il a été posé de 1894 à 1895, tel était le cas des poteaux issus de la fonderie Brousseval dans l’arrondissement de Muret. 

Les deux plaques sur le CGC N°6, l’une sur l’embranchement de la gare.

Photographies: Dylan TRABUC


 

Cassagnabère-Tournas

Intersection D81 / D635, sur Le Village, il s’agissait donc du Chemin d’Intérêt Commun N° 62. allant de Montégut à St Lary. La fusion entre Cassagnabère et Tournans eut lieu en 1855. 

Photographie: Didier BROUSSE


 

Le Fousseret

Hameau de Benque, ces plaques se situent sur l’église,  intersection entre la route Benque Nord (D8) et D6. La Route Départementale de Molas à Ste Croix fut créée en 1875, auparavant nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°10. La plaque sur cette route (celle de droite) date de 1881.

La plaque de gauche était  sur le Chemin d’Intérêt Commun, celui allant de Fousseret à St Julien par Lavelanet. Cette voie fut classée en 1844 et portait le N°20. Le passage par Lavelanet modifia l’appellation d’origine laquelle était de Fousseret à St Julien par St Élix, en effet le N°21 va de Fousseret à St Élix.  

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Didier BROUSSE


 

Montesquieu-Lauragais

A hauteur du Pont-Canal de Négra, sur la Thésauque, l’écluse et la maison d’éclusier. Sur cette dernière, en la contournant, vous verrez cette belle plaque directionnelle. Nous sommes sur l’actuelle D11 mais, à l’époque, c’est à dire vers 1893, il s’agissait du Chemin d’Intérêt Commun allant des Varennes à Négra.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Freddy MÉNARD

En contournant la maison d’éclusier, vous pourrez voir une plaque d’écluse. Nous sommes sur le Canal du Midi, et la plaque est ici.


 

Lestelle-de-St-Martory

C’est en 1921 que Lestelle prit l’extension de-St-Martory.

Sur la Route Départementale 817 (D817), intersection avec la rue de l’Église ou Route du Castillon (D69) cette plaque fut posée alors que la Route était Impériale, donc avant 1870. IMP fut buriné en son temps, non remplacé.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Alain GARREAU


 

Montbrun-Bocage

Montbrun prend l’extension Bocage en 1921.

Cette plaque de Haute-Garonne était donc sur un chemin qui démarrait à Daumazan en Ariège pour se terminer à Mérigon, toujours en Ariège. Cette voie unissait, en ligne directe, deux tronçons du Chemin de Grande Communication Ariégois N°34. Jusqu’en 1878, il était classé comme Chemin Vicinal Ordinaire dans la commune de Montbrun. A la demande de cette commune, et compte tenu de son utilité évidente, empruntée régulièrement par les habitants de la vallée de la Rize (notamment pour aller aux marchés de St Giron ou il fallait passer auparavant par la route du Mas d’Azil et ses rampes), elle devînt Chemin de Grande Communication.

Quartier des Hountetes, Place de la Bascule (D74) cette plaque qui a été recouverte d’un antirouille.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Christophe BRENIER


 

Nizan-Gesse

C’est en 1931 que Nizan devînt Nizan-Gesse.

Cette plaque se situe sur la Route de La Vierge de Nizan (D69), intersection avec la D17. Sur l’église. (il y a une seconde plaque sur cette église non photographiée).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Jacques BORDENAVE


 

Saubens

Rue Principale (D56), cette plaque initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 67 (nomenclature 1889) qui allait de Muret à Pinsaguel date d’entre 1881 et 1885. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Jean-Yves TRABUC


 

Alan

Sur La Ville, intersection entre les D10 et D13 actuelles, voici une plaque, laquelle était à l’époque sur la Route Départementale N° 23. Cette voie de communication fut intégrée au Chemin de Grande Communication N°13 allant de Fougaron à Bachas (classement du 1er janvier 1936(1)). Elle devînt Route Départementale portant le même numéro ultérieurement(2) (sans doute en 1939). La plaque quand à elle date des années 1890 / 1900.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Dylan TRABUC

(1) Voici sur Gallica la liste des Chemins de Grande Communication à partir du 1er janvier 1936: ici

(2) Nous retrouvons cette liste (Délibération du Conseil général de Haute-Garonne de 1935) en lien sur le site WikiSara mais présentée commune une nomenclature des Routes Départementales: ici – En définitive cette numérotation fut intégralement reportée sur les Routes Départementales mais uniquement le 1er janvier 1939.


 

Garidech

La Route Impériale 88 sur laquelle se situe cette plaque était dite la Route de Lyon à Toulouse par Le Puy. En 1870 elle devînt Route Nationale, la mention IMP fut burinée (mais encore visible). La plaque est donc antérieure à 1870  en hauteur sur l’église St Jean Baptiste (Route Nationale 88).

-Le jeu des 7 pigeons… cliquez néanmoins sur la plaque-

Photographie de la plaque: Ma Rilou


 

Saint-Béat

Cette plaque n’est plus en place. Ses dimensions sont de 64 x 37 cms pour un poids de 15 kgs. Issue de la fonderie Brousseval, on peut considérer que toutes les plaques de cette fonderie posées sur ce type de route en Haute-Garonne avaient des caractéristiques identiques. Elle était vraisemblament sur l’actuelle N 125.


 

Caltelnau-d’Estrètefonds

Nous sommes sur le parcours originel de la Route Impériale / Nationale 20 décrite sur la plaque comme à son origine: Route Impériale N°20 de Paris à Toulouse et en Espagne.  C’est en 1964 que la déviation de cette voie (aujourd’hui D820) fut mise en place à Castelnau. La plaque se situe Avenue de Montauban pas très loin de la mairie .

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Christian MEYER

(Il y a une seconde plaque sans doute du même acabit, elle se situe Grande Rue juste avant le rond-point de la Fontaine, jonction D45 / D45d)


 

Léguevin

Ce doit être la seule plaque sur cette Route Nationale 124 recensée sur ce département. Elle est sur le tracé initial, une déviation à Léguevin ayant été mise en place en 2009.
Cette plaque, antérieure à 1870, décrit la Route Impériale 124 comme étant la route de Toulouse à Bayonne par Auch. On peut penser que la précision du passage par Auch sert à la différencier avec la N132, laquelle allait de Bordeaux à Bayonne.

-Avenue de Gascogne, cliquez sur cette plaque-


 

Cambernard

Cette plaque se trouvait initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°25 allant de Brax à Gratens. Aujourd’hui sur l’actuelle D37, cette plaque vient d’être réchampie de belle manière par son propriétaire et remise en place. Depuis sa mise en place vers 1895 elle n’avait jamais été repeinte. 

-En cours de restauration après grattage-

-Telle que vous pouvez la voir aujourd’hui, après un travail de vieillissement du plus bel effet-

Photographies et réchampissage: Mathias DEFENOUILLERE


 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply