OISE Page 3


 

Auger-St-Vincent

Deux plaques de cocher à Auger-St-Vincent, l’une en lettres apparemment dorées.

Auger-St-Vincent-a

Auger-St-Vincent-b

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Morvillers

Une plaque de cocher double sens à Morvillers. Sur un Chemin de Moyenne Communication.

Morvillers

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Brégy

Une plaque de cocher à Brégy. Sur le CGC 99, aujourd’hui CD99.

 

Photographies: Francis CORNIGLION

Une seconde plaque, rue de l’Ormelet, même Chemin de Grande Communication.

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Nanteuil-le-Haudouin

Une plaque de cocher magnifiquement restaurée.

Nanteuil-le-Haudouin

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Ermenonville

Une plaque de cocher restaurée. La mention HT en haut à droite ?

Ermenonville

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Balagny-sur-Thérain

Sur fond vert, parfaitement lisible. Aujourd’hui sur la D929 (de 1933 à 1973 la Nationale 329).

 

Photographie: Rémi GRODZKI

Intersection D929 / C3 ou Place Gabriel Péri, voici deux belles plaques en angle. Nous étions à l’intersection de deux Chemins Vicinaux.

-Cliquez sur ces plaques-

Photographie: Pascal ROUYERE (Mairie d’Angy)

Cette plaque fur mise en place alors que nous étions sur la Route départementale N°14. Cette voie allait de Clermont à Beaumont sur une distance de 19kms200. En 1874 cette voie n’a pas dû être concernée par le déclassement car la plaque ne fut pas modifiée. Seuls au fil des transformations de voirie des distances furent modifiées par burinage.

Nous sommes aujourd’hui rue du du Général de Gaulle (D929).

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Rémi GRODZKI


 

La-Neuville-en-Hez

Une plaque de cocher, la dénomination NATIONALE rajoutée, à noter également le petit M pour mètres.

A propos de cette plaque (20 mai 2013)

La question est de savoir si l’indication portée sous le « rajout » NATIONALE était ROYALE ou IMPERIALE. En effet, cette voie étant située sur la RN N°31, l’appellation antérieure à 1824 était Route Royale. 

Pour le confirmer il faudrait être certain  que la Route Royale N°31 passait bien par La Neuville -en-Hez. Or je ne trouve pas la liste de cette commune dans les bourgs traversés par la Voie Royale 31.

Tous renseignement utiles !

 

En réponse à la question ci-dessus, j’ai reçu très rapidement (21 mai 2013) une réponse émanant de Rémi, responsable du site consacré au village de La Neuville-en-Hez:

http://www.la-neuville-en- hez.net/mini/content/medias/galeries/19/blason-de-la-neuville-en-hez.jpg

En voici le contenu qui ne laisse plus aucun doute: la mention ROYALE à fait place à la mention NATIONALE.

Le tronçon de la route royale passant par la Neuville-en-Hez a été initié
en 1806.

Un plan de 1806 est accessible en ligne sur le site des archives de l’Oise
(http://archives.oise.fr/archives-en- ligne/cartes-et-plans/) « Plan d’une
partie de route à ouvrir en fôret de Hez depuis la Neuville-en-Hez
jusqu’au pont de Gicourt pour relier Rouen à Reims »

Il confirme que ce chemin de la forêt de Hez et donc La Neuville-en-Hez se
situent bien sur la route royale de Rouen à Reims.

Toutefois, en 1817, cette portion considérable de route n’était toujours
pas achevée car nécessitant un déboisage et des aménagements conséquents.
http://books.google.fr/books? id=1zMMAQAAMAAJ&lpg=PA161&ots=VfYCLppiof&dq=%22rouen%20%C3%A0%20reims%22% 201806&hl=fr&pg=PA161
Elle fut achevée après cette date car le plan de 1806 correspond
exactement au tracé contemporain.

La route qui portait sur le plan de 1806 le N°33 devint en réalité en
1811 la N°34, puis en 1821, la route royale N°31.

Vous pourrez voir sur ce plan de 1833, la carte routière de l’Oise faisant
apparaitre le tracé de la Route Royale N°31 passant par La
Neuville-en-Hez:
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530 35428s/f1.zoom.r=oise.langFR
(la Neuville en Hez se situe en plein centre de l’Oise)

Louis Graves dans son livre de 1838 sur le Comté de Clermont confirme que
« La route royale de Rouen à Reims traverse le village et la partie basse
de la forêt ».

Merci infiniment pour ces renseignements!

Mise à jour le 12 décembre 2016: le type de route remplacé par NATIONALE était soit ROYALE, soit IMPERIALE. Cette plaque provient de la fonderie Bouilliant, si elle a été fabriquée entre 1846 (date du brevet) et 1848, la mention portée était ROYALE; sinon IMPERIALE.

La Neuville-en-Hez


 

Neufchelles

Plaque de cocher que le temps a rendu difficilement lisible.

Neufchelles

Photographie: Rémi GRODZKI

Rue de l’Eglise / CD396, une plaque en l’état sur un Chemin Vicinal Ordinaire portant le N°1 et n’indiquant qu’une seule direction.

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY


 

St-Just-en-Chaussée

Plaque de cocher repeinte bleu sur bleu, lisible.

St-Just-en-Chaussée

Photographie: Rémi GRODZKI


 

Froissy

Plaque de cocher bien encastrée dans le mur suite à un ravalement sans doute. Sur la Nationale 181.

Froissy

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Warluis

La première route nationale !!

Warluis

Photographie: Rémi GRODZKI


 

Fleurines

Deux plaques de cocher à Fleurines. Sur la Nationale 17.

Fleurines-01

Fleurines-02

Photographies: Rémi GRODZKI


 

La Chapelle-en-Serval

Une plaque de cocher encastrée dans la végétation.

La Chapelle-en-Serval

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Orvillers-Sorel

Plaque de cocher attaquée mais préservée !


 

Pontarmé

Dommage le panneau publicitaire. Mais c’est bien à Pontarmé. Sur la Nationale 17.

Pontarmé

Photographie: Rémi GRODZKI

Après l’avoir rechampie et ôté la plaquette de modification de classification de voie:

Photographie: Pierre CHAIX


Espaubourg

 

Les Landrons est un hameau de la commune d’Espaubourg, sur la Nationale 31. La mention recouverte était ROYALE; plaque issue de la fonderie Bouilliant entre 1845 et 1848.

Plaque de cocher bien préservée qui ressort bien sur le mur blanc.

Espaubourg(Les Landrons)

Photographie: Rémi GRODZKI


 

Trosly-Breuil

Une plaque de cocher très précise avec mention du département d’une des ville de direction (Aisne pour Soissons). La mention recouverte était ROYALE; plaque issue de la fonderie Bouilliant entre 1845 et 1848.

Trosly-Breuil

Photographie: Rémi GRODZKI

Une seconde plaque sise en cette commune a été mise en vente sur un site marchand, rachetée par la commune en septembre 2018, rechampie par Nicolas Jamois avant son réacheminement sur son lieu d’origine.

La première plaque également rechampie en octobre 2018 par Nicolas JAMOIS:


 

Nointel

Sur la Route Royale N°31. Cette plaque fut fabriquée entre 1845 et 1848.

Nointel

Photographie: Rémi GRODZKI


Coye-la-Forêt

Une plaque de cocher ; en haut à droite la mention « HT ». (il se peut que ces initiales  proviennent de la fonderie Heurtebise à Auxerre, manque de document pour le confirmer.

Coye-la-Forêt

Photographie: Rémi GRODZKI


 

Lamorlay

Deux plaques à Lamorlay, toutes deux sur le Chemin de Grande Communication N°118, l’une restaurée, l’autre non.

Lamorlay

Lamorlaye 2

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Puiseux-en-Bray

Une plaque, à noter Chemin Vicinal Ordinaire en toute lettre.

Puiseux-en-Bray

Photographie: Rémi GRODZKI


Villers-St-Frambourg

Chemin de Grande Communication N°20 de Creil à la Station de Barbery: à Barbery il y avait effectivement une gare sur la ligne de Chantilly à Crépy-en-Valois construite entre 1862 et 1870, fermée en 1950.

Villers-St-Frambourg-01

Photographie: Rémi GRODZKI

Une seconde plaque, laquelle, comme la précédente, elle fut rechampie par Pierre CHAIX en janvier 2018. En allant sur sa page, vous y verrez également une plaque de mendicité dans la même commune.

Retour sur terrain après la remise en place. Nous sommes donc rue de la République sur la D120. Initialement sur le CGC 120, ce dernier d’après la nomenclature de 1882 allant de Pont-Ste-Maxence à Creil. (sur la plaque de Creil à la Station de Barbery).

-Un beau triptyque, 3 clics: mendicité, directionnelle en fonte, directionnelle Michelin-

Photographies: Pierre CHAIX & Jean-Michel LE VAOU


 

Boubiers

Une plaque de cocher sans mention de la commune.

Boubiers

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Montataire

Magnifique panneau à double plaque perpendiculaires. Il s’agit d’un mât bi-plaques. La plaque de droite sur le Chemin de Grande Communication N° 123 allant de Cires-les-Mello à Gilocourt, la plaque de gauche est un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°6, dit de Cramoisy.

Montataire

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Pontpoint

St Gervais est un hameau de Pontpoint (aujourd’hui sans trait d’union). Cette plaque sur la Départementale 23 qui allait de Cires-les-Mello à Gilocourt.

St-Gervais (Pontpoint)

Photographie: Rémi GRODZKI

On remarque sur cette seconde plaque la plaquette recouvrant la dénomination initiale de la route. Le Chemin de Grande Communication 23 résulte du déclassement de la Route Départementale 23 le 1er janvier 1874. Ces voies suivaient le même parcours à savoir de Cires-les-Mello à Gilocourt. 

Photographies: Jean-Michel LE VAOU


 

Verberie

Belle plaque de cocher préservée. Une mention de la fonderie (HBBt) en bas à gauche.

Verberie

Photographies: Rémi GRODZKI


 

Fontaine-Chaalis

Sur l’ancien Chemin de Grande Communication N°126 allant de Fontaine-les-Corps-Nuds à Louvres une plaque traditionnelle dans ce département. 

Fontaine-Chaalis sans accent circonflexe sur le second « A », contrairement à la borne Michelin située sur la D126 est le nom actuel de la commune mais ceci uniquement depuis 1921. Entre 1793 et  1920 il s’agissait de Fontaine (comme sur la plaque) ou de Fontaine-les-Cornues (du nom du Chevalier Thomas du Cornu).

Fontaine-Chaalis (60), cube Michelin au carrefour de la D 1

 

 

Photographies: Jean-Michel LE VAOU


 

Lormaison

Il y a deux plaques en angle sur un même bâtiment, c’est l’église de la commune. Nous sommes à l’intersection des Chemins de Grande Communication N°129 et du Chemin vicinal N°2. Le CGC 129 allait de Méru à Gournay (plaque et nomenclature de 1882) et le Chemin Vicinal allait quand à lui, sur une distance de 3kms100, de Lormaison à La Villeneuve-Leroy.

Sous les plaques (ébréchées) on peut voir un fond bleu, il se pourrait que  d’anciennes signalétiques aient été recouvertes par ces plaques en fonte.

-Les plaques en angle sur le pilier, cliquez sur chacune d’entre elles-

Photographies des plaques: Rémi GRODZKI


 

Grandvilliers

Trés belle plaque de cocher à Grandvilliers, lettres noires sur fond blanc.

Grandvilliers

Photographie: Rémi GRODZKI


Betz

Magnifique plaque de cocher, trés bien restaurée. Manifestement cette plaque était à l’origine fixée sur un mât.

Merci à Gilles Deligny pour cette contribution.

60 BETZ CD322 face au 22 rue de la Libération, mur de l'é

Une seconde plaque, elle se situait sur le Chemin de Grande Communication N°148 depuis 1874, auparavant il s’agissait de la Route Départementale N°18, allant de Senlis au Canal de l’Ourcq. 

Photographie: Francis CORNIGLION

Rue Beauxis Lagrave, elle était sur le CGC N° 148 allant comme indiqué sur la plaque de Senlis au Canal de l’Ourq. Jumelée avec une plaque d’interdiction de mendicité provenant de la fonderie Bouilliant, elles ne sont pas visibles en toute saison (feuillage).

-Cliquez une fois sur ces plaques-

Photographie des plaques: Thierry ABRAN

A voir pour en savoir plus: BETZ à travers son histoire.

 


 

Acy-en-Multien

Deux plaques de cocher à Acy-en-Multien, les deux sur le Chemin de Grande Communication d’Auteuil à Lammartin. En l’état mais lisible.

60 ACY EN MULTIEN 36 rue René Latour

60 ACY EN MULTIEN CD 18 route de Meaux ferme à coté offiMerci à Gilles Deligny.

 


 

Gondreville

Sur la Nationale N°2, de Paris à Maubeuge, cette plaque de cocher repeinte uniformément en bleu.

60 GONDREVILLE RN2 parking relais routier


 

Levignen

Petite collection de plaques à Levignen, une de cocher repeinte en bleu uniformément, l’autre de mendicité. Elles sont sur la Nationale 2.

Merci à Gilles Deligny pour ces photos.

60 LEVIGNEN sortie rue de Paris vers Soissons


 

Rouvres

A Rouvres-en-Multien, cette solide plaque de cocher en l’état.

60 ROUVRES EN MULTIEN 44 grande RueMerci à Gilles Deligny.


 

Aux-Marais

La commune de Aux-Marais est issue du démembrement de la commune de St-Martin-le-Noeud le 15 janvier 1954. Ceci explique la mention de la commune sur la plaque antérieure bien sûr à cette date.

 

Aux Marais (4)

-Cliquez sur cette plaque-

Merci à Raphaël dit LOGALES pour cette photo de 2014

vélo mer


 

 

Montreuil-sur-Brêche

A l’angle de ce mur, aux quatre vents, sur une départementale, cette plaque de cocher en l’état.

-Cliquez sur la plaque-

Merci à LOGALES pour cette découverte


 

Varinfroy

Une plaque de belle facture, une seule flèche, rechampie il y a quelques années par Pierre CHAIX. (voir article).

Photographie: Pierre CHAIX



 
Saint-Germer-de-Fly

Sur une ancienne route départementale, mention recouverte après 1889, année durant laquelle les routes de ce type furent déclassées en Seine-et-Oise, cette plaque rechampie par Nicolas Jamois en janvier 2017. 

Cliquez sur cette plaque pour voir l’article sur cette restauration

Une seconde plaque, rechampie par Nicolas Jamois également, mais en mars 2018:


Pages 12 – 4 – 567

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply