Seine-et-Oise page 8


 

Mantes-la-Ville

La Nationale 183 (Impériale jusqu’en 1870, mention recouverte par une plaquette) allait de Magny-en-Vexin à Maintenon. Cette plaque se triuve route de Houdan (D65) intersection avec la route de Chantereine (D113). 

Photographie: Frédérique OLIVE


 

Villeneuve-Saint-Georges

Cette plaque sur la Nationale 5, rue de Paris, sur cette devanture de Justice de Paix, cette juridiction de proximité instaurée par la Constituante en 1790.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: vue de Gilles DELIGNY & plaque de Jean-Michel LE VAOU


 

Andrésy

Le Chemin de Grande Communication N°55 fut créé en 1837. Dans la nomenclature il est associé avec le N°14, lequel initialement allait de Poissy à Pontoise.

Cette plaque sur un pilier de l’entrée de la Porte Royale s’ouvrant aujourd’hui sur la rue de l’Église. 

-Cliquez sur cette plaque à gauche-

Photographie de la plaque: François Morel DES VALLONS


 

Carrières-sur-Seine

Carrières-Saint-Denis devînt Carrières-sur-Seine en 1905.

Une première plaque à destination des automobiles, elle est à l’angle des rues du Général Leclerc (D321) et Route de St Germain (D311).

-Frontière entre Houilles et Carrières,  la plaque fléchée orange-

-La plaque dans l’encart est plus visible, je suis preneur d’une photo de meilleur format-

Photographies: Sylvain COUVRAT

Rue de Bezons, une plaque sur un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°5. Cette voie a été  reclassée au niveau départemental, c’était en 1907, elle fut créée en 1865. L’une des flèches indique Argenteuil / Porte St Germain, il s’agit bien d’un quartier d’Argenteuil (et non pas d’une porte parisienne).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Jean-Michel LE VAOU

Rue Victor Hugo, intersection avec le rue Gabriel Péri, cette plaque mono-directionnelle.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Émancé

Rue de Rambouillet cette plaque était sur le Chemin de Grande Communication N° 176 allant de Sonchamp à Épernon en Eure-et-Loire (de 1879 à 1932). A noter quand même que l’actuelle D176 ne passe plus ici, nous devons être sur la voie initiale. 

-Cliquez sur cette plaque en face dans la côte-

 Photographie de la plaque: Jean-Michel BOUTILLEZ

Une seconde plaque rue d’Épernon en se dirigeant vers Chaleine, sortie du bourg. Elle était elle aussi sur la D196.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Louveciennes

Hameau Voisin (D102) sur l’enceinte du Potager du château éponyme, cette plaque est aujourd’hui verte. Le Chemin de Grande Communication N°102 allait de 1891 à 1937 de Bougival à Louveciennes. 

La Station de Louveciennes fléchée était sur la ligne de St Cloud à St Nom-la-Bretèche, ligne qui fut ouverte en 1881.

-La couleur de la plaque en harmonie avec la grille, les chasse-roues, et même la plaque de rue, cliquez dessus-

Photographie: Jean-Michel BOUTILLEZ


 

Marcoussis

Voici déjà deux plaques dans le centre, elles sont à l’intersection de deux Chemins Vicinaux ordinaires, les N°2 et 3. Aujourd’hui nous sommes sur la Place du Souvenir Général de Gaulle, rue Eugène Moutard Martin, et dans la rue Pasteur. 

-Cliquez sur chacune des plaques fléchées orange-

Deux plaques côte à côte. Celle de gauche était sur le Chemin de Grande Communication N°68, cette voie allait de Versailles à Lieusaint en Seine-et-Marne, elle traversait donc la Seine-et-Oise d’ouest en est. Créée en 1888 elle fut nomenclaturée CGC jusqu’en 1933. 

Son itinéraire passait par Montlhéry et Corbeil. Nous retrouvons ces deux destinations fléchées sur la plaque mitoyenne, laquelle était sur la Départementale N°3. On pourrait donc en conclure que le déclassement en Seine-et-Oise (1er janvier 1889) a eut pour effet de transformer cette départementale N°3 en Chemin de Grande Comminication, ici le 68. Et on aurait raison de penser cela ! D’ailleurs cette transformation est corroborée par le fait que la plus ancienne des plaques était sur la départementale, c’était une plaque issue de la fonderie Bouilliant. C’est donc intelligemment que la plaque sur le CGC a été placée à côté, elle indique de nouvelles directions. 

Nous sommes sur l’avenue Massenat Deroche (D446).

-Les deux plaques en haut, cliquez dessus-

Pour la plaque sur la Départementale:

Lieu-dit de Ménil, rue Gambetta, intersection avec la rue Eugène Moutard martin, adossée à l’angle d’un ancien commerce, une plaque qui se situait sur le Chemin Vicinal Ordinaire N°1.

Deux plaques d’interdiction de déposer des ordures. Pour l’instant elles ne sont pas localisées mais cette information devrait me parvenir avant la fin de l’année.

Photographies: Éric PASQUETTE


 

Butry-sur-Oise

Rue Pasteur (D4), intersection avec la rue Richebout (D151),  cette plaque compartimentée se situait sur la Chemin de Grande Communication N°4. 

Nous remarquons qu’à l’époque de la mise en place de cette plaque, Butry était un hameau de Auvers-sur-Oise. C’est un décret du 3 juillet 1948 qui érigea cette commune distincte par démembrement.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Cath MAMICHA


 

Évecquemont

Deux plaques sur des Chemins Vicinaux ordinaires, les N° 2, il rejoignait le Chemin de Pontoise. Il s’agit aujourd’hui de la Route de Pontoise (D422).

-Rue de Chollet, cliquez sur la plaque-

… et sur le Chemin Vicinal N° 4, celui-ci ayant pour finalité de rejoindre la gare de Vaux (sur-Seine). Rue d’Adhémar, laquelle rue a conservé une plaque sur laquelle sont inscrits, outre le nom de la rue, le nom de la commune. 

Photos des plaques: Cath MAMICHA


 

Médan

Le Chemin de Grande Communication N°154 partait depuis 1886 de Meulan pour rejoindre Poissy. A Poissy il y avait un embranchement pour rejoindre la Nationale 190 par la Côte des Falaises. Avant 1886 il s’agissait du Chemin d’Intérêt Commun N° 44. 

Cette plaque en l’état, si elle existe encore, doit se trouver sur le parcours initial de la D154.

Photographie: Cath MAMICHA


 

Méry-sur-Oise

Rue de l’Isle Adam (D922) cette belle plaque était sur la Départementale N°2. Cette route dés sa création en 1828 partait d’ici, Méry, elle rejoignait la Route Royale à l’époque N°1 en passant par Mériel et Baillet. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Cath MAMICHA

Rue de Pontoise, en arrivant sur Méry, une autre plaque du même acabit fait le pendant avec la précédente. Les communes fléchées sont celles que l’on trouvera sur la même route en traversant le village. 

-A gauche, la flèche orange-

Photographie de la plaque: Cath MAMICHA

Nous sommes maintenant sur le quartier de La Bonneville et pour être précis très exactement au point de départ de la Départementale N°44 (Route de Sognolles), là ou elle bute sur la Départementale N°922 (de 1933 à 1973 la Route Nationale 322) rue de Pontoise. 

Mais il n’en fut pas toujours ainsi, à l’époque des plaques que vous verrez en cliquant, il s’agissait de la rencontre entre le Chemin de Grande Communication N°44, une voie issue du déclassement des routes départementales en 1889, et du CGC N°67 partant de Pontoise pour rejoindre Beaumont-sur-Oise. Il y avait d’ailleurs un mât bi-plaques à ce carrefour, l’une des plaques démontée est refixée sur le bâtiment. 

-Deux flèches oranges, deux clics, deux plaques-

Photographies des plaques: Jean-Michel LE VAOU

Également, au pied d’une côte ou d’une difficulté, il devait y avoir un relais permettant l’emprunt de chevaux de renfort. Cette plaque en témoigne.


 

Mours

Nous étions sur la Route départementale N°2 partant de Méry pour rejoindre la Route Royale N°1 (1828). Elle fut déclassée en 1889 et devînt le Chemin de Grande Communication N° 67.   Aujourd’hui rue de l’Isle Adam, sur l’ancien parcours de la Nationale 322, aujourd’hui D922. 

Photographie: Cath MAMICHA


 

Brunoy

Nationale 6, la pyramide de Brunoy marque l’entrée de Brunoy et de la forêt de Sénart. La plaque directionnelle qui y est fixée était sur une Route Forestière, celle de Corbeil. Nulle mention de la commune de situation, ce type de plaques étant géré par les Eaux et Forêts. A noter qu’à la période de la mise en place de cette plaque il s’agissait de la Nationale 5 (jusqu’en 1978).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Jean-François LOBREAU

D’Yerres aux Routes Royales / Nationales N°5 (que l’on vient de voir plus haut) et N°19, tel était le parcours de la Route Départementale N°33 sur laquelle se situait cette plaque. La plaque n’est pas localisée. L’actuelle D33 ne passe pas par Brunoy. 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Crosne

Rue du général de Gaulle (D324), intersection avec l’Avenue du Général de Gaulle (D32) cette plaque en l’état était sur un embranchement du Chemin de Grande Communication N° 32. Sur la plaque: Crosnes, en 1801 Crosne, en 1793 Crônes. 

 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Saint-Cloud

Sur la D985 (Boulevard de la République) juste à l’intersection avec la D39 (Rue du Mont Valérien) cette plaque repeinte en même temps que la façade.

Initialement sur le Chemin de Grande Communication N°70, ce dernier partait de Mantes, plus exactement de la Route Nationale 190, pour rejoindre Suresnes. (de 1851 à 1937).

-Photographie: Rémi GRODZKI-


 

Boissy-Saint-Léger

Rue de Valenton (D136) / intersection avec l’avenue du Général Leclerc (N19), voici une plaque initialement positionné sur le Chemin de Grande Communication N°126. 

-Cliquez sur la plaque à gauche de l’enseigne-

Photographie de la plaque: Jean-Michel LE VAOU


 

Champagne-sur-Oise

Champagne devînt Champagne-sur-Oise en 1905. Toutes les plaques sont antérieures.

Avant 2013, il y avait à coup sûr 5 plaques préservées sur cette commune. Deux d’entre elles étaient sur le Chemin de Grande Communication N°4, aux deux extrémités de la commune. Ces deux là ont été conservées, ce sont les plus récentes. Il ne s’agit plus de la Route Départementale N°4 aujourd’hui, une déviation ayant été aménagée. (Vous les verrez en cliquant sur les plaques 1 et 2). Elles sont postérieures à 1889, date de reclassement des Routes Départementales en Seine & Oise.

Les trois autres plaques si situent (ou se situaient pour deux d’entre elles) sur des Chemins Vicinaux. Les numérotées sur la plan 3 et 4 proviennent de la fonderie Bouilliant à Paris. Ce sont les plus anciennes, probablement antérieures à 1870. Y figurent le nom du Chef-Lieu de canton, ici l’ïle Adam, le parcours emprunté par les Chemins Vicinaux sur lesquels elles sont apposées, et en toutes lettres: Commune de CHAMPAGNE. Cette multitude de renseignements est bien la caractéristique de l’ancienneté de ces plaques. 

La plaque indiquant la direction de la halte (ferroviaire) a disparu. Vous la verrez néanmoins en cliquant sur le N°5.

-Cette carte date de 1950. Les carrés bleus positionnent les plaques, en suivant les flèches oranges vous trouverez les plaques numérotées cliquables-

Les photographies sont de Rémi GRODZKI (plaque N°1) et Jean-Michel LE VAOU (2 – 3 – 4 & 5)


 

Haravilliers

Écart du Christ, intersection des routes départementales N° 22 et 188, voici deux plaques en angle sur la même maison. Les deux routes qui se croisaient à l’poque de la mise en place des ces plaques étaient le Chemin de Grande Communication N°22 et le Chemin Vicinal Ordinaire N°1. le CGC N°22 ne fut créé qu’en 1889. Il partait de la Nationale 13 à Poissy pour rejoindre Beauvais dans l’Oise. La plaque directionnelle est la plus récente des deux, elle date d’environ 1900. 

L’autre plaque plus ancienne précise le nom du canton d’appartenance, Marines à l’époque (et ce jusqu’en 2014). Elle provient de la fonderie Bouilliant.

-Cliquez sur chacune des plaques, flèches oranges-

Photographie des plaques: Jean-Michel LE VAOU

-En face de cette maison cette plaque Michelin, une photographie de Jean-Michel LE VAOU

Rue du Colombiers (D188), dans le virage face à l’église, voici la plaque en l’état installée vers 1900 sur le Chemin de Grande Communication 188. 

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

US

Ws devînt Us en 1885. On dit aussi Us-en-Vexin.

Résidence du Fort (D169), intersection avec la rue de la Libération (D66) cette plaque initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°169.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU


 

Chaumontel

La Route Nationale 16 passait par Chaumontel. C’était la route de Paris à Dunkerque dés son origine en 1824. Aujourd’hui, dans le Val d’Oise, nous sommes sur la D316. Rue de Paris.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Rémi GRODZKI

-Sur la Nationale 16 à Chaumontel-


 

Écouen

Rue du Maréchal Leclerc (D44E2) intersection avec la rue Aristide Briand, cette plaque est sur le parcours initial de la Route Nationale 16. Elle fut posée alors qu’il s’agissait d’une Route Impériale, donc avant 1870. La plaquette NAT qui a recouvert le IMP peut provenir, comme la plaque, de la fonderie Bouilliant.

Photographie: Rémi GRODZKI


Aller à la page 1 2  3 4 5 6 7 8


Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Cliquez

 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse