Seine-et-Oise page 5


 
Plessis-Saint-Benoist

Le Plessis-Saint-Benoist a été érigé en commune par la loi du 16 Avril 1884, aux dépens d’ Authon-la-Plaine. A l’origine Plessis-St-Benoît (orthographe des plaques)  puis Plessis-Saint-Benoist. Les 3 plaques directionnelles se situent sur des Chemins Vicinaux Ordinaires. 

Les documents et photographies ci-dessous m’ont été communiqués par Michel CHAUVEAU, président de l’Association Authon Patrimoine.

En cliquant sur les numéros, vous descendrez un peu plus bas sur cette page pour y voir les plaques.

 

 

 

-Sur le Petit Ste Mesme, cliquez sur cette plaque à gauche-

 

-Rue d’Authon, cliquez sur cette plaque-

 

-Sur cette maison aux ancres ouvragées, cliquez sur la plaque-

A noter que ces trois plaques sont parfaitement entretenus, rechampies il y a peu.



 
Saint-Nom-la-Bretèche

Rue du Général de Gaulle, cette plaque directionnelle. Ce type de plaque est concomitant aux plaques en fonte, elles sont directement  issues de la circulaire de 1835 précisant que l’on pouvait utiliser des enduits de mortier avec lettres peintes. Avant 1840 il n’y avait pas de plaques en fonte mais même après leur invention certaines communes pouvaient mettre en place ce type de signalétique.

L’unique direction sur celle-ci est Neauphle-le-Château. La flèche, sur toute la longueur n’est plus tellement lisible. 

-Sous la lucarne, cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Benigne de VILMORIN



 
Beynes

Beynes est un village des Yvelines à 30 km de Rambouillet ou de Versailles.

Nous avons deux plaques de cocher :

la première à l’entrée du village (côté Mauldre)
la seconde au hameau de la Couperie.

Telle est la communication faite par Nicole, secrétaire de l’association Mémoires et Histoire de Beynes.

La première des deux plaques était sise sur l’ex Route Nationale 191, laquelle fut définie à son origine comme la route de Corbeil à Mantes. Lors de la mise en place de cette plaque il s’agissait de la Route Impériale 191, la mention IMP recouverte après 1870.

-Cliquez sur cette plaque incrustée dans le mur-

La seconde comme il fut dit au hameau de La Couperie. Il est probable que celle-ci provienne de la fonderie LANGEVIN à Mantes-sur-Seine (a l’époque), successeur de Crevecoeur, une fonderie fondée en 1882. Un doute subsistant, je mets cette information au conditionnel. Ce qui est certain est qu’il se situait sur le Chemin de Grande Communication N°119 allant de Beynes à Hargeville en passant par Thoiry. 

 



 
Houdan

Sur un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°4, cette plaque directionnelle.

Photographie: Sylvain COUVRAT



 
Viarmes

A l’angles des rues de Paris et Kleinpeter, ces deux plaques qui répondent aux exigences des règles relatives à la signalétique destinée aux automobiles. Une seule destination, en grosses lettres.

-De part et d’autre de cette fenêtre centrale, cliquez sur chaque plaque-

Photographies: Alain MARIE



 
Videlles

Sur le Chemin de Grande Communication N°90, une plaque directionnelle:

Photographie: Alain MARIE



 
Draveil

Boulevard Henri Barbusse, trois plaques, l’une portant le nom (à l’époque de sa mise en place) de la rue, les deux autres plus récentes, mono-directionnelles et gros caractères destinés aux automobiles.

-10kms2 jusqu’au pont sur la Seine-

Photographies: Gilles DELIGNY



 
Montgeron

Anciennement rue de Paris, l’avenue de la République, à hauteur du N°150: une plaque Bouilliant sur la Nationale 5 avec l’un des deux fléchages vers Paris à 21 km 3/4. Malheureusement cette plaque a disparu, photographiée par Gilles DELIGNY en juin 2013.

-Une vue MAP en 2011, vous pouvez cliquer sur la plaque-



 
Bullion

Sous le soleil, belle plaque de cocher à Bullion, trés beaux caractères calibrés, notamment pour CHEMIN DE GRANDE COMMUNICATION.

78 BULLION CD61-CD149

 

Une seconde plaque au hameau des Valentins, CGC N° 149 allant de Senlis à la forêt de Dourdan (CGC 11):

Photographie: Emmanuel SEROT



 
Grisy-les-Plâtres

Grisy prend l’extension les-Plâtres en 1870. Une belle plaque sur la Route Départementale N°20, laquelle allait depuis 1828 de Pontoise à Beauvais par Grisy et Hérouville.

Photographie: Emmanuel SEROT



 
Boissy-sans-Avoir

Sur un Chemin Vicinal cette plaque très bien agencée.


Photographie: Jean-Louis DORE



 
Fontenay-Mauvoisin

Deux plaques de cocher aux couleurs originales à Fontenay-Mauvoisin. Certes ce ne sont pas les couleurs originelles mais les panneaux sont bien visibles et sauvegardés.

Merci à JL DORE pour ces contributions colorées.

78 Fontenay Mauvoisin

78 Fontenay Mauvoisin (2)

 

Nous voici en 2017. Jean-Louis DORE est repassé dans cette commune. Quelle ne fut pas son étonnement de retrouver ces deux plaques restaurées, y compris la première dans un si mauvais état. Félicitations au rechampisseur / restaurateur.



 
Mulcent

Elles sont toutes deux sur le Chemin vicinal ordinaire N°1, la première sur la mairie, l’autre un peu plus loin.

-Cliquez sur cette plaque rechampie-

 

Photographies: Jean-Louis DORE



 
Chaussy

Cette longue plaque en l’état sur le Chemin de Grande Communication N° 171 allant de Chérence au CGC 86.

 

Photographie: Jean-Louis DORE



 
Montreuil-sur-Epte

C’est au hameau de Copierres, là où sont posées ces plaques que les habitants de Montreuil se réfugièrent durant la Guerre de Cent Ans, au château. 

Ces plaques sont sur le Chemin de Grande Communication N°37 allant d’Heurgeville dans l’Eure à Boury dans l’Oise, traversant ainsi la Seine-et-Oise du nord au sud. 

La première plaque rue Eugène Reinneville, une plaque en l’état:

 

-Cliquez sur cette plaque-

La seconde toujours sur le CGC 37:

Photographies: Jean-Louis DORE



 
Orsonville

Sur un Chemin Vicinal, le N°1, cette plaque décapée:

Photographie: Luc LEFRAY



 
Le Val-Saint-Germain

Hameau du Marais, sur le CGC N°132, aujourd’hui D 132, intersection D 131, cette plaque en l’état.

-Cliquez dessus-

Photographie: Luc LEFRAY



 
Jouy-le-Moutier

Voici deux plaques de cocher à Jouy-le-Moutier. Elles se situent toutes deux rue de Maurecourt, l’une portant la mention Glatigny et Vincourt, l’autre Vincourt et Glatigny, sur l’ex Chemin de Grande Communication 55, aujourd’hui Route Départementale 55.

 

 

Jouy-plaque-1-vue.JPG

Cliquez sur les plaques

Jouy-plaque-2-vue.JPG

 

Sur le Chemin de Grande Communication N° 55 allant de Vauréal à Carrière-sous-Poissy, Grande rue, sur le hameau de Jouy-la-Fontaine, pour deux plaques, rue de la Vallée pour une autre, voici donc 3 plaques qui ne sont séparées que de quelques mètres. 

-La plaque est fléchée, à droite, cliquez dessus-

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

-Celle de droite provient de la Fonderie Bouilliant, celle de gauche 7 lignes-



 
Dourdan

Une plaque rechampie par Nicolas Jamois en août 2017. Elle était située sur la Route Départementale N°14 de Limours à Angerville. Cette route, lors de l’établissement de la ligne Paris à Vendôme vers 1866, a été déviée aux abords de la gare de Dourdan. Ceci explique peut être le fait que la dénomination de la voie ait été burinée.

-Une photo lors de la remise en place de cette plaque, cliquez sur cette dernière-

 

Une seconde plaque sur le hameau de Liphard:

Et une plaque de rue issue de la fonderie Bouilliant, le « S » précédent Dourdan voulant sans doute dire SUD.

 



 
Itteville

Voici les deux plaques rechampies par Nicolas Jamois en septembre 2017. Toutes deux sur le Chemin de Grande Communication N°8.

Visitez la page sur laquelle on parle de cette restauration:



 
Roinville

Une plaque sur un Chemin Vicinal rechampie par Nicolas Jamois en octobre 2017:

Cette restauration a donné lieu à un article dans LE REPUBLICAIN en date du 23 novembre 2017:



 
Neuilly-Plaisance

Cette commune fut créée en 1892 à partir du territoire de Neuilly-sur-Marne.

Cette plaque telle que vous la voyez ci-dessous fut rechampie par Nicolas Jamois en novembre 2017. Elle est sur la Nationale 34 initiale, celle qui partait de Paris pour rejoindre Vitry-le-François en passant par Sézanne. 

 


 


 
Orsay

 
Trois plaques à Orsay. (bientôt rechampies par Nicolas Jamois).

La première se situe sur l’ex-Nationale 188; à sa création, en 1824, cette voie est d’ailleurs décrite comme allant de Paris à Chartres par Orsay. Elle se situe aujourd’hui sur la D988, rue de Paris, à hauteur du N°60. 

A propos de cette plaque: l’Association C.H.L.O.E (Comité d’Histoire Locale d’Orsay et des environs), en 2016, a dédié une page aux plaques d’Orsay. Voici ce qu’elle en dit:

Une autre plaque remarquable qui a dû être déplacée, je pense à l’occasion des travaux d’abaissement de la Rue de Paris pour permettre son passage sous le pont de la nationale 118, se trouve sur le mur du 60, rue de Paris. Elle indique Saint-Arnoult car, comme exposé dans ma conférence du 12 Novembre 2013, Saint-Arnoult était la première étape de nuit, après le déjeuner à Palaiseau, lorsque l’on partait de Paris vers Chartres au XVII ème siècle.

Voici la plaque en question (à noter que la mention NAT pour Nationale semble avoir été rapportée, la mention initiale devant être IMP pour Impériale).

Photographie: Loïc HOUGUENADE et Nanou DAV

Cette association nous apprend que les deux autres plaques, superposées comme c’était souvent le cas en Seine-et-Oise quand il a fallu adapter la signalisation routière aux automobiles,  se situent au 2 rue Soccard, sur la façade de l’ancien atelier du bourrelier.

Celle du dessous, la plus ancienne, était donc sur le Chemin de Grande Communication n° 68. 

 

 

Voici un lien vers la page de l’Association CHLOE consacrée au plaques d’Orsay:


Page 1 – 2  –  3  – 4 – 5

 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse