Plaques volées en Pays Basque

Début juin 2018, ce sont au moins deux plaques directionnelles en fonte qui ont été dérobées dans le département des Pyrénées-Atlantiques. 

La première plaque sur la commune de Ainhoa (Ainhoue sur la plaque). Il s’agit d’une plaque issue de la fonderie Bouilliant, elle fut posée en 1859

Sur la façade de l’hôtel-restaurant Ithurria, son patron lance un appel pour retrouver cette plaque ancestrale:

La seconde plaque recensée comme étant volée se trouve à Ordiap, au pied du massif des Arbailles.

Cette dernière était située au-dessus de l’ancienne boîte à lettres communale. En lettres relief, il était indiqué « Poste Basse-Pyrénées ». C’est l’ancien facteur communal qui s’est rendu compte que l’écriteau avait disparu un matin où il avait balayé quelques débris de crépi devant sa maison.

(Journal Sud Ouest – Pays Basque)

 


 

Suite aux démarches effectuées par Xavier Isabal, plusieurs médias ont fait écho à ce vol de patrimoine, ci-dessous les liens vers  deux articles, l’un de Paul Nicolaï sur France Bleu, l’autre de Pantxika Delobel sur Sud Ouest Pays Basque. 

Deux autres plaques ont disparu dans le village d’Escos. Les voici photographiées il y a quelques mois, ce sont deux plaques provenant de la fonderie Bouilliant.

 

 


Visualisez ces plaques directionnelles et si vous les repérez sur une brocante, foire à tout, vide grenier ou autre, prévenez qui de droit. 


Retour vers la page consacrée aux plaques volées

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse