CHARENTE

Charente

 

 

Quelques informations géohistoriques sur ce département:

Voici en nombre la situation des panneaux et poteaux indicateurs en Charente (extrait des délibérations de Conseil Général de Charente d’octobre 1874):

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour prendre connaissance de la liste exhaustive des Routes nationales, Départementales et des Chemins de Grande Communication de Charente en 1914:

 

 


Date de la dernière modification: 6 janvier 2019


 

 

Etagnac

A l’entrée du bourg, route de Limoge, au lieu-dit de Rouillac, sur l’ancien tracé de la RN 141, voici une plaque de cocher repeinte en bleuuuuu…..

 

16 Chabanais1520  – Merci à Stan Bianco pour cette plaque – 

Son blog La Pergellerie: Screenshot (08h 49m 20s)

 

 


Montjean

 Certes ce n’est pas une plaque de cocher à proprement parler; mais c’est une plaque peinte d’une certaine époque !

 

 

– Photographiée par Matt Bianco en 2014 –

 


Hiersac

 Trés belle plaque de cocher restaurée à Hiersac, sur un Chemin de Grande Communication, le N°6 lequel allait en 1866 de Sauzé à Barbezieux. Chez Touchard est un lieu-dit, une ferme sur la commune de St Simeux.

 

 

– Merci à Francis MARTIN pour cette belle photographie –

 Une autre plaque cette fois sur le CGC N°7 qui allait de Aigres à Guîtres. 

Et une plaque sur une Route Nationale, la N° 141 allant de Saintes à Clermont-Ferrand. Lors de sa mise en place il s’agissait soit d’une route Royale, soit Impériale. Remarquez les distances fractionnées: 3/4.

Photographies: Daniel COPIN


Balzac

 Sur le Chemin de Grande Communication N°18, d’Angoulème à Aigre (classé en route départementale en 1867) voici une plaque de cocher en l’état mais dont les indications relatives aux distances et au N° de voie ont été rapportées sous forme de plaquettes. Elle se situe sur le hameau des Labbes.

 

– Photographié par Francis MARTIN en 2014 


 Pranzac

Sur le Chemin de Grande Communication N°3, d’Angoulème à Montbron, à Pranzac, cette plaque de cocher qui elle aussi a été revitalisée en ce qui concerne les distances et N° de voie.

Photographie: Jean-Jacques DUBREUIL

 

 


Rioux-Martin

 Sur le Chemin de Grande Communication de La Génétoise à Aigre, le N°20, commune de Rioux-Martin, un plaque de cochzer en l’état photographiée par Francis MARTIN.

 


Vouharte

 Une plaque de cocher en l’état à Vouharte. Elle se situe à l’entrée du bourg.

 

 

– Cliquez sur la plaque photographiée par Francis Martin –

 


Vouzan

 Hameau de Maison-Neuve, commune de Vouzan, une plaque de cocher sur le Chemin de Grande Communication N°25 allant de Rouillac à Mareuil.(en 1914).

 

 

– Cliquez sur la plaque apposée sur cette grange, photo prise en 2015 par Francis Martin –

 


Rougnac

 

Belle plaque de cocher sur le Chemin de Grande Communication N°16 (allant de Montmoreau à Montmorillon). A noter les distances en kilomètres et hectomètres.

 

– Cliquez sur la plaque photographiée par Francis MARTIN en 2015 –

 


Saint-Ciers-sur-Bonnieure

 Sur la route départementale N°6 allant de Séreillac à Mansle, cette plaque de cocher: notez la mention À accentué entre le lieu de destination et le kilométrage.

 

– Une vue Google Street de 2012, cliquez sur la plaque sur la guérite –

–  Merci à Francis MARTIN pour cette photographie de 2015 –



 
Blanzaguet-Saint-Cybard

Les communes de Blanzaguet et St Cybard-le-Peyrat fusionnent en 1862. Le Peyrat est aujourd’hui un hameau de la commune. (à noter que l’orthographe de la plaque est Le Payrat).

Cette plaque provient de la fonderie Bouilliant, elles furent apposées à partir de 1860. Le Chemin de Grande Communication N°16 allait de Montmoreau à Montmorillon, difficile d’expliquer pourquoi le N°  fut recouvert, dés 1845 la route était déjà numérotée 16.

Photographie: Daniel COPIN



 
Nersac

Pour que la mendicité soit interdite dans une commune, il fallait que celle-ci dispose d’un bureau de bienfaisance. (Arrêté du 3 avril 1833 Préfet de la Charente M. LARREGUY). 

Et effectivement il y en avait un en 1877 à Nersac, sur 1410 habitants 30 indigents étaient à secourir, 20 étaient secourus. 

Photographies des deux plaques: Daniel COPIN



 
Tourriers

Commune de Tourriers (Touriers sur la plaque) sur l’ex Route Nationale 10, cette plaque dont la mention IMP pour Impériale a été burinée et remplacée par NAT pour Nationale. 

Photographie: Daniel COPIN



 
Tusson

Sur la Route Départementale N°4, cette plaque aujourd’hui à l’intersection des D40 et D736. Les routes départementales en Charente n’ont jamais été déclassées.



 
Villebois-Lavalette

Depuis 1861 la commune de Lavalette s’appelle Villebois-Lavalette. Une plaque d’interdiction de mendicité: pour que la mendicité soit interdite dans une commune, il fallait que celle-ci dispose d’un bureau de bienfaisance. (Arrêté du 3 avril 1833 Préfet de la Charente M. LARREGUY).

Et effectivement il y en avait un en 1877 à Villebois-Lavalette, sur 891 habitants 19 indigents étaient à secourir, tous étaient secourus.

Photographie: Daniel COPIN


 


 
Montbron

 La Pouge (cette Pouge là car il y en a plusieurs en Charente) est un hameau de la commune de Montbron. Sur l’actuelle D16, initialement le Chemin de Grande Communication N°16 allant de Montmoreau à Montmorillon.

 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Daniel COPIN


 


 
Poullignac

La gabrielle est un hameau qui s’étend sur deux ou trois communes. Nous sommes ici sur Poullignac, par contre de l’autre côté de la rue c’est Bessac.

Cette plaque se situe donc aujourd’hui sur la D24, elle était à l’origine sur le Chemin de Grande Communication N°31, il allait de Salles-Lavalette à Barbezieux, par Montmoreau.

Cliquez sur cette plaque, elle est fléchée orange-

Photographies: Francis MARTIN

Comme on peut le remarquer sur un certain nombre de plaques en Charente en provenance de la fonderie Bouilliant, posées vers 1860, les distances comme les numéros de classification des voies sont rapportées sous forme de plaquettes. Ici les plaquettes pour les distances n’y sont pas, soit ôtées, soit jamais posées. 


 

Dignac

En sortie de bourg, direction Angoulème, sur la D939, voici une plaque d’entrée d’agglomération, en bois.

Photographie: Daniel COPIN


 

Cellettes

Échoisy est le seul hameau de la commune. Cette plaque d’entrée d’agglomération est située sur la D739. 


 

La Couronne

Le principe était que chaque commune soit dans l’obligation de nourrir ses pauvres. Il y avait un bureau des indigents dans de nombreuses communes, celui de  La Couronne en 1877, sur 25 indigents, en secourut 15. 

Photographie: Daniel COPIN


 

Saint-Simon

Ces deux plaques sur le Chemin de Grande Communication N°22. De Saint-Séverin à Matha, ce chemin se confond jusqu’à Chateauneuf avec la route départementale N° 10, puis dessert Bassac, Jarnac, Réparsac, Sainte-Sévère et Bréville.

La première indique la direction de Jarnac.

Le second tableau en fonte, les distances ont été modifiées par plaquette. La fonderie Bouilliant a fourni ce type de plaques (ainsi que des poteaux) dès 1860.

-Une petite photo, pas de format plus grand-


 

Taponnat-Fleurignac

Cette plaque se situait originellement sur la Nationale 141. Initialement il s’agissait de la route allant de Clermont à Saintes. Aujourd’hui elle doit être sur la D942 mais l’endroit n’a pas été déterminé. La mention Nationale se substitue peut-être à la mention Impériale. 


 

Vibrac

Donc Route de la Chapelle, cette plaque indique seulement deux directions, Moulidars et Échallat.

Photographie: Daniel COPIN


 

Saulgond

Route Départementale N°29, initialement le CGC N°29 allant de Rochechouart à Oradour-Fanais, par Chabanais, Saulgond et Brillac.

-Sur le renfort de droite, cliquez-

Photographies: Daniel COPIN


 

Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Cliquez

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse