CHER page 2

 

 



Farges-en-Septaine

Sur un Chemin de Moyenne Communication, le N°36, cette plaque de cocher en l’état. 

Les Chemins de Moyenne Communication reliaient 2 ou 3 communes entre elles, l’entretien de ces voies étant assuré conjointement par les communes. Certaines voies menant à des gares, même sises sur une seule commune, étaient classifiées CMC car leur utilisation concernait les habitants de plusieurs communes. 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: René SITTLER


Lugny-Bourbonnais

 Sur un Chemin dont la classe a été supprimée sur cette plaque mais qui portait le N°36, cette belle plaque de cocher.

Il s’agissait sans doute d’un Chemin de Moyenne Communication; dès 1846, alors qu’ils n’avaient été mis en place que quelques annnées auparavant on parlait déjà de les supprimer (Annales des chemins vicinaux 1846 – Tome 2 Partie 2) et ceci pour des raisons de complexité financières. 

Sur cette même bâtisse, une plaque d’interdiction de mendicité. Les deux plaques sont aujourd’hui au croisement de la D102 et de la D91 au lieu-dit Domaine du Chezal.

– Cliquez sur chacune des plaques –

Photographies: René SITTLER

Ces deux plaques avaient déjà été photographiées par Jean-François LOBREAU en 2013. Voici les photos:


Villeneuve-sur-Cher

 Sur un Chemin de Grande Communication, cette plaque au croisement de la route de Bourges et de la route de Ste Thorette. En l’état.

 

– Cliquez sur la plaque –

Photographies: René SITTLER


Sainte-Solange

« La mendicité est défendue dans le département du Cher », tel est le contenu de cette plaque sur la D46 à Ste Solange. On y discerne le sigle HBB.

– Cliquez sur la plaque –

Photographies: Jean-François LOBREAU


Cours-les-Barres

 Une autre plaque d’interdiction de mendicité à Cours-les-Barres. En l’état.

 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: Jean-François LOBREAU


Vinon

A 5 km de Sancerre, il y a Vinon. En hiver, sur cette maison, on peur discerner une plaque directionnelle en fonte. Elle se situait sur un Chemin de Moyenne Communication, la mention MOY a été burinée. Nous sommes sur la D10.

– Cliquez sur la plaque, suivez la flèche –

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Arpheuilles

Sur le hameau de Segogne, commune d’Arpheuilles, cette plaque sur la D37, a l’époque sur le Chemin de Grande Communication 37, cette plaque en l’état.

arpheuilles-vue-18

 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: René SITTLER


 

Ainay-le-Vieil

Sur le Chemin de Grande Communication N°1, cette plaque en l’état. Une tentative de burinage sur le 5 vers la Celette.

ainay-vue

 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: René SITTLER


 

Charenton-du-Cher

Sur le Chemin de Moyenne Communication N°37, cette plaque en l’état. On peut voir sur la plaque Michelin que ce Chemin fut transformé en Grande Communication.

charenton-vue

 

-Cliquez sur la plaque, également sur la plaque Michelin TCF-

Photographies: René SITTLER

 

Un demi-tour permet de constater qu’il y a une autre plaque Michelin en vis-à-vis. 

vue-street-charenton

 

-Cliquez sur la plaque, celle de droite (puisque celle de gauche vous venez de cliquer dessus !)-

 


 

La Celette

Comme à Ainay-le-Vieil, un peu plus haut, une plaque sur le CGC N°1, avec encore cette tentative de burinage sur les distances. A n’en pas douter cette route fut modifiée.

la-celette-vue

 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: René SITTLER


 

Saulzais-le-Potier

Le fond de cette plaque semble avoir comporté du rouge. En outre cette voie devait être un Chemin de Moyenne Communication, la mention MOY burinée, non remplacée, quand elle devint une voie de GRANDE Communication. Nous sommes sur la RD 64. 

A noter que la commune d’Epineuil s’appelle depuis 1840 Epineuil-le-Fleuriel. C’est à l’école de cette commune qu’en 1891 s’installe la famille Fournier dont le fils écrivit le Grand Meaulnes. 

 

saulzais-le-potier-vue

 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: René SITTLER



 
Quincy

Une plaque sur un Chemin de Grande Communication en l’état, son numéro a été buriné.

Photographie: Michelle-Marie BODIN-BOUGELOT

Cette plaque fut rechampie par Nicolas Jamois en mai 2017:



 
Chéry

Sur le CGC N°68, aujourd’hui D68, cette plaque Route de Lury, en l’état. 

-Cliquez sur cette plaque à droite-

Photographie de la plaque: Michelle-Marie BODIN-BOUGELOT

Comme cette de Quincy, rechampissage par Nicolas JAMOIS en mai 2017:



 
Levet

Il s’agit là d’une carte postale des Editions G.L (Lionel Geoffroy) dénichée par Eric Caillé. Une idée originale de proposer des plaques directionnelles en fonte -ici appelée « plaque de rue« .

Sur un Chemin de Moyenne Communication, le N°33. Cette plaque se situe à l’angle de la rue Jeanne de France et de l’Avenue Nationale.



 
Bourges

A Paris une ordonnance de police, en province du Préfet. On trouve ce type d’interdiction bien avant la révolution.

En face de la cathédrale St Etienne de Bourges, sur la Grange des Dîmes. 

Photographie: Thierry QUOILIN


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse