LOIRET


Dernières modifications 10 octobre 2022


Ouvrez les liens ci-dessous dans un nouvel onglet
Les Chemins de Grande Communication en 1866
Les Chemins de Moyenne Communication en 1866


Bonny-sur-Loire

Une plaque émaillée, claire, nette et précise….

58 BONNY SUR LOIRE rue de ThouMerci à Gilles DELIGNY


Césarville-Dossainville

Césarville et Dossainville fusionnèrent en 1973.

Deux plaques d’interdiction de mendicité, deux plaques directionnelles, rien de moins. Sur le hameau de Bléville cette plaque d’interdiction de mendicité.

Toujours sur le hameau de Bléville et sur la même maison, une plaque d’interdiction de mendicité et une plaque mono directionnelle en fonte.

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Une autre sur un Chemin de Grande Communication, le N°23, lequel allait de Guigneville à la Route Départementale N°1 en Seine-et-Oise. La plaque a été peinte puis la peinture étalée. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 

Dordives

Sur la Nationale 7, route de Paris, cette belle plaque de cocher restaurée. Merci à Gilles Deligny pour cette photographie de 2013.

45 DORDIVES 73 route de Paris RN7 au dessus de la boucherie

Une autre plaque, cette fois sur un Chemin de Grande Communication, photographiée en 2014. Le Chemin de Grande Communication N°62 fut classé en 1867 et allait de Châteaulandon à Branles sur une longueur de 3642 mètres. 

En 1878, ce chemin fit l’objet de travaux afin d’améliorer la circulation entre le Loing et le haut de la côte de Dordives. L’accès à cette côte présentait de telles difficultés qu’il était quasiment impossible de l’emprunter en venant de Château-Landon pour aboutir à Branles. De nombreux transporteurs réclamaient ces améliorations de puis longtemps. Les travaux seront effectués par le département, par contre l’acquisition des terrains seraient à la charge de la commune de Dordives (valeur estimée 30frcs, l’are montant demandé par les propriétaires 50 frcs). 

Rue de la Gare, sur le CGC 62, cette plaque occultée par la signalétique moderne:

dordives-2

Photographies: Robert BOCQ



 

Montargis

Outre la plaque de cocher, parfaitement restaurée, voyez également le panneau Michelin en lave émaillée. Plaque locale de quartier (Faubourg de le Conception) et plaque directionnelle de route (Chemin de Grande Communication N°42).

– Cliquez sur la plaque de cocher- 

Et voici deux autres plaques de cocher à Montargis, l’une sur la Nationale 7,rue Jean Jaurès, l’autre sur la Nationale 60.

La plaque ci-dessous se trouve à l’intersection entre les rues Jean Jaurès (Nationale 7) et Gaillardin. La Nationale 60 était dite allant de Nancy à Orléans par Troyes. 

Croisement rue du Longeard, ex-Nationale 7, une plaque mono-directionnelle:

45-montargis-rue-du-longeard-rn7-1

-Cliquez sur cette plaque à gauche prés de la fenêtre- (nouvel onglet pour grand format)

Au croisement rue du Longeard, avenue du Général de Gaulle -Nationale 7- une plaque émaillée indiquant la direction de Chalette-sur-Loing, commune limitrophe

rue-du-longeard-de-gaulle

-A gauche de la porte d’entrée, cliquez-

Photographies: Gilles DELIGNY



 

Ferrières-en-Gâtinais

Ferrières prit l’extension en-Gâtinais en 2001.

Sur le Chemin de Grande Communication N°32, à 300 mètres l’une de l’autre, ces deux plaques, identiques dans leur contexture et fabrication, sans aucun doute posées à la même époque. Le CGC N°32 allait de Châteaulandon à Villeneuve-le-Roi.

45 FERRIERES EN GATINAIS 38 grande rue

45 FERRIERES EN GATINAIS N°6 face à la Poste– Merci à Gilles DELIGNY pour ces photos de 2013 –



 

Saint-Denis-de-l’Hôtel

Sur la Nationale 152, voici une plaque de cocher parfaitement restaurée par Nicolas Jamois; vous pouvez voir le cheminement de sa restauration ici:

Quand à la plaque restaurée la voici :

St Denis 5

La mention « Nle » pour Nationale a été effacée, il est vrai que cette route est aujourd’hui une départementale.


Puiseaux

Deux plaques à Puiseaux,  Nicolas Jamois a entrepris de les restaurer  et dans quelques jours on pourra les rédécouvrir telles qu’au lendemain de leur pose. En attendant voici ces deux plaques de cocher.

La première Place des Déportés:

La seconde se situe rue de Paris, sur la Place de la République. Voici une carte postale récupérée par Nicolas Jamois, la plaque y est parfaitement visible à droite. En cliquant dessus vous verrez la plaque photographiées par Gilles Deligny en 2014.

– Cliquez donc sur cette plaque de cocher, à droite de la photo –

Avril 2016: Nicolas Jamois a rechampi la première plaque, la voici au sortir de son atelier:

Août 2016: les deux autres plaques rechampies, le lien vers l’article consacré à cette restauration:

2018, Jean-François LOBREAU photographie ces plaques, et, bonne surprise, une quatrième plaque non rechampie en bleu mais de bel acabit:

-Sur la D26, ex CGC 26, cliquez sur cette plaque-

 
Rue de Paris:

-Cliquez sur cette plaque, angle de la pharmacie-

Au 8 Route de Montargis, une belle plaque de la fonderie Bouilliant, elle était sur la Départementale N°12, aujourd’hui et ici D948.



 

Lion-en-Sullias

A Lion-en-Sullias, trois plaques de cocher viennent d’être restaurées par Nicolas Jamois en ce début septembre. Deux sont mono-directionnelles, la plus ancienne étant sur la Route Départementale N°2 allant d’Orléans à Sancerre (1861). 

Les voici après restauration dans son atelier.

Cliquez sur la photo des plaques restaurées pour voir l’article consacré à leur restauration sur la page dédiée à Nicolas Jamois.


Chilleurs-aux-Bois

Une plaque de cocher à Chilleurs-aux-Bois restaurée par Nicolas Jamois en octobre 2014. La Nationale 51 allait d’Orléans à Mézières. Des réparations sur cette route eurent lieu de Chilleurs-aux-Bois à Santeau en 1843. La plaquette NATle fut mise en place à partir de 1870, elle reouvre l’ancienne classification de la voie, Royale ou Impériale.

-Cliquez sur cette plaque pour accéder aux photographies de sa restauration-



 

Givraines

2014

A Givraines voici quatre plaques de cocher. Les deux premières ci-dessous sont sur une Chemin de Moyenne Communication, le N°12 allant de Givraines à Grangermont depuis 1861, année de leur classement. Elles sont sur la hameau d’Intvilliers.

Les deux autres sur le bourg de Givraines étaient sur le chemin de Moyenne Communication N°23  et sur le CGC 25 de Malesherbes à Boynes. L’une d’entre elle a été rénovée… devinez laquelle !

TOUTES CES PLAQUES DE COCHER ONT ETE RESTAUREES PAR NICOLAS JAMOIS EN MARS 2015, VOIR LE BILLET:


 

2022

En 2021 les plaques de Givraines ont été photographiées par Jean-François LOBREAU. Retrouvons les dans leur environnement. 

Sur le hameau d’Intivilliers le Chemin de Moyenne Communication N°12 est devenu la Route Départementale 112.

-Cliquez sur la plaque-

Rue du Portail (D112) cette autre plaque sur le hameau d’Intivilliers.

-Cliquez sur cette plaque-

Le Chemin de Grande Communication N°25 allait de Malesherbes à Boynes depuis sa classification en 1858. Cette plaque à la sortie du bourg, rue de Boynes (D25).

-Cliquez sur cette plaque-

Rue de la Mairie, face à l’église, cette plaque initialement sur la Chemin de Moyenne Communication N°23 (lequel allait de Pithiviers à Beaumont) aujourd’hui la D123.

-Cliquez sur cette plaque-

La Grand Place (D25) est le lieu central où est posée cette plaque initialement sur le CGC N°25. 

-Cliquez sur cette plaque-

Rue du Puiseaux à Intivilliers, nous sommes sur l’actuelle D112 qui n’était autre que le Chemin de Moyenne Communication N°12. Ce dernier partait de Givraines pour rejoindre Grangemont, il fut classé en 1861.

-Cliquez sur cette plaque-

-La plaque en bois peint est postérieure aux plaques. Il y en a une sur le CGC25 une centaine de mètres en amont-


Autruy-sur-Juine

Cette plaque a été restaurée en septembre 2014 par Nicolas Jamois. Cliquez donc sur la plaque aujourd’hui reposée pour accéder au billet consacré à sa restauration. Sur la Route Départementale N°17 d’Orléans à Étampes, une route classifiée Départementale par Décret Impérial du 28 août 1862 à partir du Chemin de Grande Communication N°7. 



 

Adon

Deux plaques de cocher apposées sur aujourd’hui l’auberge d’Adon, en face de l’église St Pierre-ès-Liens. Initialement elles étaient dans un virage à angle droit du Chemin de Grande Communication N°43.

– Ci-dessous une vue de l’église et de l’Auberge –

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Ces deux plaques furent rechampies par Nicolas Jamois en avril 2017, les voici remises en place, cliquez sur la photo pour l’article photographique sur cette restauration:



 

Outarville

C’est en 1973 que les communes d’Allainville-en-Beauce et d’Outarville ont fusionné. Quatre plaques sur cette commune dont deux dans les communes associées (1972) de St Péravy et d’Épreux. 

En cliquant le lien ci-dessous vous accéderez aux restaurations effectuées par Nicolas Jamois en septembre 2016: les quatre plaques rechampies.

Voici les plaques reposées, photographiées en juin 2017. Centre du bourg la plaque sur le Chemin d’Intérêt Commun N°39, lequel fut créé en 1883 d’Allainville à la Station de Boisseaux. Nous sommes donc ici au point de départ de ce chemin.

-Cliquez sur la plaque-

De Pithiviers à Angerville, tel était le parcours emprunté dés sa création an 1836 par le Chemin de Grande Communication N°22. Il y avait un embranchement sur Outarville et Toury. Bien que cela ne soit pas précisé sur la plaque en fonte, nous sommes bien sur le point de départ de cette annexe; cette classification est bien précisée sur la plaque Michelin: GC22 E/1

-Cliquez sur cette plaque, également sur le panneau Michelin-

Hameau d’Épreux, cette plaque était sur le Chemin d’Intérêt Commun N°34, il allait de Pithiviers à Chartres.

-Lieu-dit Epreux, cliquez sur cette plaque-

Dans la commune aujourd’hui associée de St Péravy.  

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU – Fabien DEMEULES (Michelin)



 

Andonville

Chemin de Grande Communication hier et Route Départementale aujourd’hui portent le même numéro: le 22. 

– Un peu dans le brouillard mais néanmoins visible, la plaque se trouve sur le pignon de la maison, à gauche de la fenêtre. Cliquez dessus.

Une autre plaque fut rechampie par Nicolas Jamois en été 2017:

-Cliquez sur cette plaque pour voir les photos consacrées à cette restauration-

DEFENSE AUX NOMADES DE STATIONNER A MOINS DE 200 METRES DES HABITATIONS: telle est la consigne spécifiée sur cette plaque en bois:

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 

Charmont-en-Beauce

Armeville est un hameau de Charmont (Charmont-en-Beauce depuis 1813). Toujours sur le CD22, ex GC22, cette plaque bien usagée laquelle, il fut un temps, avait un fond bleu avec des lettres blanches.

– Cliquez sur la plaque –

Toujours sur le Chemin de Grande Communication N°22, sur cet improbable Music Hall, une plaque de cocher en l’état.

– Cliquez sur la plaque –

Une troisième plaque sur le hameau d’Armeville, la D20, à l’époque Chemin de Grande Communication 20, lequel reliait Chilleurs et Blandy. Cette plaque fut rechampie après 2009.

74-45-armeville

Hameau de Gironville, Chemin d’Intérêt Commun N° 60, ce chemin faisant partie des 43 classements en CIC ayant eu lieu à partir de 1875 dans le Loiret.. Nous sommes aujourd’hui dans un virage de la  D397, rue du Poteau, intersection avec la rue des Bergères. Cette plaque avait été démontée il y a plusieurs années, la voici de nouveau en place.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU © 2022



 

Nibelle

Deux plaques restaurées en 2014 par Nicolas Jamois. Nous étions à l’intersection entre les Chemins de Grande Communication N°30 (d’Assoux au CGC N°9 depuis 1858) et de Moyenne Communication N°37.

– Cliquez sur les plaques restaurées –

Ci-dessous l’article sur la restauration de ces plaques::



 

Échilleuse

Voici quatre plaques  à Échilleuse; les trois premières sont dans le bourg, la quatrième sur le hameau de Morville.

TROIS des QUATRE PLAQUES ONT ETE RESTAUREES PAR NICOLAS JAMOIS. L’ARTICLE SUR CETTE RESTAURATION.

– Place de l’Eglise, cliquez sur la plaque –

– Toujours place de l’Eglise, cliquez sur la plaque qui se situait sur une Chemin de Moyenne Communication –

– Grande Rue, Rue Sourde, sur un Chemin de Grande Communication –

– Cliquez sur la plaque réinstallée –

– Les trois premières vues ont été photographiées en avril 2014 par Gilles Deligny, celle ci-dessus  par Nicolas Jamois après restauration.

La quatrième plaque est restaurée, nous sommes en août 2015: voir l’article sur sa restauration.

Nous voici en juillet 2017, Jean-François Lobreau a trouvé une 5ème plaque, intersection D28 – D159:

-Sur un mur, cliquez donc sur cette plaque-

Plaque rechampie par Nicolas Jamois dans le courant de l’été 2017:

-Cliquez sur cette plaque pour lire un diaporama consacré à ces restaurations (été 2017)-

Un panneau de prudence sur site de type « école ». Créé suite à la convention de 1931. Sponsorisé par Dunlop.

-Cliquez donc sur ce panneau vintage-

Photographies 2016: Jean-François LOBREAU



 

Boësses

 Quatre plaques de cocher dans cette commune de Boësses, toutes en l’état mais pas pour longtemps puisque qu’en cours de restauration

CES PLAQUES ONT ETE RESTAUREES PAR NICOLAS JAMOIS EN FEVRIER 2015

LE BILLET SUR CETTE RESTAURATION EN CLIQUANT CI-DESSUS

Voici les quatre plaques photographiées par Gilles Deligny en avril 2014.

-Rue du Pont de Puiseaux-

Rue de Bourgogne – Rues des Cours Barrauches

Rues du Pont de Puiseaux – Rue de la Vallée

Rechampies et remises en place les voici photographiées par Jean-François Lobreau en 2016.

-Cliquez sur chaque plaque-

-Cliquez sur la plaque-



 

Boynes

Deux plaques à Boynes, l’une sur un Chemin de Moyenne Communication (à cheval sur deux ou trois communes, l’entretien leur incombant), l’autre sur un chemin de Grande Communication (sur un ou plusieurs cantons).

Le Chemin de Grande Communication N°25 allait de Malesherbes à Boynes, il fut classé en 1858.

La seconde plaque en l’état sur un Chemin de Moyenne Communication N°64.


Auxy

Une plaque restaurée il y a quelques années à Auxy sur un Chemin d’intérêt Commun (donc sur des communes limitrophes).

 

Voici trois autres plaques sur la commune d’Auxy: la première à l’intersection des D787 et D975. Le Chemin d’Intérêt Commun N°49 (allant de Gaubertin à la Route Départementale N°14) sur lequel se situe cette plaque est issu du classement du Chemin Vicinal Ordinaire N°1 en 1882. De ce fait, la commune due se porter acquéreur de plusieurs parcelles de terrains afin d’augmenter sa largeur, laquelle devait faire 8 mètres. La délibération du Conseil Municipal en date du 27 avril 1882 entérina ce plan; tous les propriétaires consentirent à la cession amiable des parcelles concernées sauf deux: le sieur Luche-Barnault et la veuve Tonnelat. 

-Cliquez sur cette plaque-

Une seconde sur la hameau de Chauffour, Départementale 12, laquelle allait d’Argent à Champrosay. Cette plaque est renforcée par un encadrement de bois. 

-Cliquez sur cette plaque-

Et une dernière sur le Chemin d’Intérêt Commun N°65, en l’état. Le D a été rapporté. Ce CIC allait de Barville à la gare de Beaune-la-Rolande, il fut classé le 1er janvier 1888.

-Sur un mur, cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


Cepoy

Deux plaques à Cepoy, sans doute issues de la même fonderie. Succinctes mais précises.

Il existe deux autres plaques à Cepoy, la première sur le hameau de Puy-la-Laude. Elle se trouvait initialement dans la rue du Relais,  Route Nationale 7. Il y avait effectivement un relais de la poste aux chevaux sur Puy-la-Laude. On trouve des archives le concernant de 1700 à 1819. Mais il n’apparait plus sur les cartes en 1850. 

-Un extrait de: Vie du Chevalier de Faublas par Louvet de  Couvray-

Photographie:© François GOGLINS

 

La seconde fut démontée puis exhumée pour rechampissage, la voici avant son transfert vers l’atelier de Nicolas Jamois:

Pour voir un diaporama concernant ces quatre plaques rechampies:


Santeau

Sur le hameau de La Brosse, en cette commune de Santeau un plaque restaurée par Nicolas Jamois en décembre 2014:

– Cliquez sur la photo pour accéder à l’article restauration –



 

Châtillon-Coligny

Châtillon-sur-Loing est devenu Châtillon-Coligny en 1896. Cette plaque de cocher est donc antérieure à cette année 1896. A noter le « H » pour Hectomètres. le Chemin de Grande Communication N°56 sur lequel était posée cette plaque allait depuis 1836 d’Ouzouer-sur-Loire à Charny. En 1858 un embranchement fut mis en place sur St Martin-sur-Ouanne.

Voici cette plaque photographiée par Gilles Deligny:



 

Ramoulu

Coignepuits (D111) est un hameau de Ramoulu; les terres de Ramoulu furent données aux Templiers en 1376, parmi ces terres le lieu-dit de Croix-Coignepuits. 

– Toutes ces photographies ont été prises par Gilles Deligny

Cette plaque a été rechampie de belle manière par Nicolas JAMOIS. La voici après sa restauration en mai 2016.

Cliquez sur ce lien pour voir l’article consacré à cette restauration:

RAMOULU 2022.

Le Chemin d’Intérêt Commun N°11, lequel allait de Manchecourt à Audeville, traverse le territoire de Ramoulu sur une distance de 1226 mètres et traverse en outre le territoire de Cognepuits (Coignepuits sur la plaque). Ce CIC fut l’objet de récriminations de la part de la commune (1875) qui n’entendait pas participer à son entretien à hauteur de ½ journée de corvée et d’un centimes spécial. Elle n’obtînt pas gains de cause tout de suite mais après plusieurs années le mode de calcul fut modifié. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 

Tournoisis

Deux plaques de cocher dans cette commune, toutes deux sur l’ancienne voie Impériale N°155; la mention IMP a été ôtée mais reste parfaitement discernable. Il s’agissait d’une route de troisième classe (N°175 en 1811 puis 155 en 1824) qui reliait Orléans à St Malo.

– Merci à Mario  pour ces photos, cliquez sur les plaques –



 

Gaubertin

Quatre plaques sur la communes de Gaubertin, restaurées en 2015 avec les Armoiries de la Commune.

-Cliquez sur la plaque-


Les autres plaques, dont l’une directionnelle sur la Route Départementale N°7, de Pithiviers à Beaumont sur une distance de 18062 mètres. L’autre d’interdiction de mendicité.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Lieu-dit Sancy.

-Cliquez sur la plaque sous l’avancée du toit-

Photographies: Jean-François LOBREAU


Gien

Sur la Nationale 152, crosement du Quai du Maréchal Joffre et du Quai de Nice, une plaque de cocher.

Restaurée par Nicolas Jamois en juin 2019



 

Greneville-en-Beauce

 Guignonville et Onville sont des hameaux de la commune de Greneville, la fusion entre Guignonville et Greneville ayant eu lieu en 1973.

Ces plaques sont toutes deux sur la Chemin de Grande Communication N°20, il allait depuis 1858 de Chilleurs à Blandy.

Photographie: Jean-Michel LE VAOU

– Hameau de Guignonville –

– Onville –

– Cliquez sur chaque plaque –

Il existe une plaque d’interdiction de mendicité dans cette commune, comme les deux autres elle fut rechampie par Nicolas Jamois en mai 2017.

Pour voir les plaques rechampies:

Voici une carte postale de la commune (anciennement Grigneville jusqu’en 1939) sur laquelle on peut voir une plaque:



 

La Bussière

Sur la Nationale 7 cette plaque de cocher repeinte en vert:

Plaque rechampie par Nicolas Jamois dans le courant de l’été 2017:

-Cliquez sur cette plaque pour lire un diaporama consacré à ces restaurations (été 2017)-

Et photographiée de nouveau en août 2017 par Jean-François LOBREAU:

-Cliquez sur la plaque-



 

Le Bignon-Mirabeau

C’est en 1881 que le Bignon est devenu le Bignon-Mirabeau en l’honneur de Mirabeau né dans cette commune en 1749.

Deux plaques aux couleurs originales, la première sur la route de Rozoy, elle était sur le Chemin de Grande Communication N°34 de Charny à Égreville.

La seconde carrément sur la place Mirabeau, cliquez sur la plaque sise sur le bar restaurant, le Relais Mirabeau:

Ces plaques ainsi qu’une troisième furent rechampies par Nicolas Jamois en novembre 2018. Le Chemin de Grande Communication N°33 allait de Ferrières à Chéroy.



 

Châtillon-le-Roi

Une plaque de cocher restaurée en 2015 par Nicolas Jamois, en cliquant sur la plaque voir l’article consacrée à cette restauration. Le Chemin de Grande Communication N°20 allait de Chilleurs à Blandy.



 

Malesherbes

Commune déléguée du Malesherbois

Deux plaques de cocher dont l’une sur la Route Nationale 51, Place de l’Hôtel de Ville (D2152). Cette voie allait de Mézières à Orléans.

-Cliquez sur cette plaque-

Cette plaque fut restaurée par Nicolas Jamois en août 2015; voici l’article consacré à sa

Et voici la seconde plaque sur un Chemin d’intérêt Commun, le N° 32, il partait d’ici pour rejoindre Boigneville.

MALESHERBES 2022

Photographie: Jean-François LOBREAU

Une plaque d’interdiction de mendier rue Adolphe Cochery, nous sommes à l’entrée de la commune de Malesherbes.

Photographie: Régis GUERIN



 

Montcresson

Au croisement de la D117 (anciennement Chemin d’intérêt Commun 17) une plaque de cocher en l’état. Cette voie de communication allait de Solterre à Châteaurenard. 

– Cliquez sur la plaque –

Une autre plaque rue de Verdun (devant l’arrêt de bus) restaurée, fond vert caractères noirs. Sur l’ancienne Départementale N°13, celle allant de Montargis à St Fargeau. Elle se situe rue de Verdun (D93) à la sortie du bourg, juste en face de la Rue du 8 mai 45 (D117). 

Ces deux plaques furent repeintes par Nicolas Jamois en juin 2019, toutes deux en bleu. 

-La plaque démontée, un collector puisqu’elle va rentrer dans le rang et prendre la couleur de ses congénères-


 

MONTCRESSON 2022.

La plaque sur la Départementale 13 de l’époque est aujourd’hui sur la D93. La voici remise en place sur l’ancienne gendarmerie.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Jean-Claude RISCH

-La plaque sur l’ancien CIC 17 est bien visible sur la maison de droite-

-La plaque sur la gendarmerie faisait face à un mât monoplaque indiquant certainement la direction de Châteaurenard-



 

Montbouy

 Une plaque de coche à Montbouy, difficilement lisible quoique apparemment repeinte. Elle se trouve au croisement de la Route de Montargis (D93) et de la Route de Nogent (D135) initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°35 de Choux à Montbouy. 

 

Plaque rechampie par Nicolas Jamois dans le courant de l’été 2017:

-Cliquez sur cette plaque pour lire un diaporama consacré à ces restaurations (été 2017)-

Une seconde plaque initialement sur la Route Départementale N°13. Cette route allait de Montargis à St Fargeau dans l’Yonne (1861). A noter que la commune de Châtillon-sur-Loing, fléchée sur la plaque, s’appelle depuis 1896 Châtillon-Coligny.

Photographie: Nicolas JAMOIS



 

Nogent-sur-Vernisson

Au moins deux plaques à Nogent-sur-Vernisson, la première à l’intersection entre les rues Pasteur et  J.M Gosset. Elle était sur le Chemin d’Intérêt Commun N°35 allant des Choux à Montbouy. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY – Patrice FERRAND

La seconde plaque Nationale 7: sur l’actuelle D607, rue Aristide Briand, intersection avec la rue de Verdun (D135). 


 

NOGENT-sur-VERNISSON 2022.

Sur ce cliché nous voyons les deux signalétiques, celle de Michelin apposée en 1932, celle de la fonderie Bouilliant vers 1850. La déviation à Nogent-sur-Vernisson fut mise en place en 1959. Pourtant la classification de la route n’apparaît pas sur le Michelin. 

-Cliquez sur chacune des plaques, celle en fonte étant pointée par une flèche blanche-

Photographies des signalétiques: Jean-Claude RISCH

-La plaque n’est pas très visible sur cette photographie mais elle est bien là, sur la maison à gauche-


Orville

Lieu-dit Le Point-du-Jour, commune d’Orville, une plaque de cocher sur une Départementale, la N°12 allant d’après la nomenclature de 1861 d’Argent à Champrosay. 

Plaque restaurée en janvier 2016 par Nicolas JAMOIS, voir l’article:

ORVILLE 2022.

Si nous sommes aujourd’hui sur la Départementale N°948, et cela depuis 1973, la classification de cette route fut modifiée plusieurs fois. Initialement il s’agissait de la Départementale N°12, et cela jusqu’au 1er janvier 1930. De 1931 à 1933 elle fut déclassée Chemin de Grande Communication N°92 (décret du 28 février 1931). Puis en 1933 elle connut un destin national puisqu’elle devînt la Route Nationale 448 définie comme allant de  Villeneuve-Saint-Georges à Argent-sur-Sauldre par Malesherbes.

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 

Solterre

Une plaque de cocher en l’état à Solterre. Le Chemin d’Intérêt Commun N°17 partait d’ici, à Solterre, pour rejoindre Châteaurenard. Place du Bourg (D117).

Mai 2016: Nicolas JAMOIS rechampi cette plaque qui en avait bien besoin. La voici terminée:

Cliquez sur ce lien pour lire l’article consacré à cette restauration:

-Vue contemporaine-



 

Crottes-en-Pithiverais

Deux plaques en cette commune du Loiret. Deux plaques restaurées par Nicolas Jamois en mars 2015. (voir le billet consacré à cette restauration). Le Chemin de Moyenne  Communication N°33 est aujourd’hui la D133. Intersection rue du Moulin X rue de la Moinerie.

-Cliquez sur la plaque. Remarquez la borne d’angle chasse-roue-

Photographies: Patrice FERRAND

Sur l’une des dernières maisons du village, direction Attray, rue de la Mairie, cette plaque sur le même Chemin de Moyenne Communication.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Patrice FERRAND


 

You Might Also Like

4 Commentaires

  • Répondre Marie Alain 8 avril 2016 at 10 h 39 min

    les deux plaques que vous mettez à Outarville sont en faîte sur la commune d’Allainville en Beauce et pour cause j’ai un ami qui habite à 10 m du bar-tabac
    et la seconde après l’église à gauche et à Outarville il n’y a pas de plaque. A+Alain

  • Répondre Marie Alain 8 avril 2016 at 11 h 09 min

    Sur la commune d’Andonville juste avant la plaque sur la petite place, en arrivant d’Allainville à la 1ère maison à gauche il se trouve une plaque
    en bois qui aurait peut-être été aussi une plaque de cocher, aller donc savoir mais avec le temps les inscriptions ont disparues.

  • Laisser une réponse