LOZERE page 2



 

Estables

En Margeride, sur le Chemin de Grande Communication N°3, sur la Baraque du Cheval Mort, au col du Cheval Mort, cette plaque en l’état. Cette voie en 1871 allait de St Amand au Moulinet.

-Cliquez sur cette plaque avec précaution…-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Arzenc-de-Randon

Toujours sur le CGC N° 3 cette plaque dont l’agencement se retrouve souvent en Lozère.

-Cliquez-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Châteauneuf-de-Randon

Le CGC N°1 en 1870 allait de Marvejols à Châteauneuf. Cette plaque se situe donc Avenue du Docteur Adrien Durand.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Rousses

Commune de Rousses, hameau de Cabrillac, sur aujourd’hui la D1819, à l’époque le Chemin de Grande Communication N°19 allant de Meyrues à St André de Valborgne dont un embranchement allait jusqu’à Rousses, cette plaque. 

-Occultée en partie par le volet ouvert, cliquez néanmoins dessus-

Photographies: Jean-François LOBREAU

Sur le Village, D907, cette plaque était initialement sur la Nationale 107. Elle allait de Nimes à St Flour.

-Photo prise pendant les travaux avant 2006, cliquez dessus-

Photographies: Jean-Pierre GORDINI



 
Saint-Etienne-Vallée-Française

Sur le CGC N°17 allant de St Jean-de-Calberte à St Jean-du-Gard, cette plaque.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU

Col St Pierre, sur la D9, nous étions sur la Nationale 107, mais de 1824 (année de sa création) jusqu’en 1848, Royale 107. Auparavant nous étions sur la Route Impériale 127. Il s’agit d’une borne frontalière entre le Gard et la Lozère.

Photographie: Jovial KABU / Localisation: Gwena TIREAU



 
Saint-Laurent-de-Trèves

Nous sommes sur la D983, anciennement le CGC N° 9 qui allait de Florac à St Hyppolite (par St Roman). 

-Seule sur un mur, cliquez dessus-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Vebron

Vebron ou Vébron (comme sur cette plaque) les deux orthographes étant admises. 

Sur la Nationale 107 allant à son origine de Saint-Chély-d’Apcher à Nîmes, cette plaque datant d’après 1870.

-Cliquez sur cette plaque-

 

Une autre plaque au lieu-dit Les Vanels, toujours sur la RN 107:

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Moissac-Vallée-Française

Sur le hameau La Pécularié, CD 983, à l’époque Chemin de Grande Communication N° 21 allant de Barre à St Etienne-Vallée-Française, cette plaque à cartouche:

-Photographie: Gilles DELIGNY



 
Saint-Etienne-du-Valdonnez

Au lieu-dit Matalabenne, il y a une maison: on l’appelait « La Baraque des Gendarmes ». 

On peut lire sur le site de la Mairie d’Ispagnac:

LA BARAQUE DES GENDARMES

Sur la route reliant Mende à Molines, un peu avant la baraque de Lestrade, le lieu-dit « la baraque des Gendarmes » est une maison isolée au milieu de nulle part. Au début du siècle dernier, elle porta le nom de « refuge du Bon Secours ». Pourquoi ces deux appellations ?

Au temps des diligences, il ne fallait pas moins de 7h pour aller de Mende à Florac et la traversée du causse de Sauveterre était parfois périlleuse à cause de quelques brigands et des rigueurs de l’hiver. C’est ainsi que cette maison, qui se situait en limite des circonscriptions de gendarmeries de Mende et de Florac, servait de point relais à ces deux brigades. Le présence de la maréchaussée permettait ainsi de sécuriser le trajet. Tout ceci explique les deux noms donnés à cette maison.

Vers 1950, la famille Jaffard, dont le père était cantonnier, y tenait un peu auberge et il était possible d’y déguster une bonne omelette au lard ou aux champignons.

Cette plaque, actuellement sur la D31, se situait donc sur le Chemin de Grande Communication N° 31, lequel à partir de 1885 allait de Marvejol à Ispagnac.  

-Ci-dessus la vue GM de cette maison, on y distingue la plaque, à l’époque (2011) en l’état-

-Ci-dessous la plaque rechampie-

-Photographie: Régis GARNIER-



 
Chadenet

Sur le CGC N°27 de Bagnols à l’Habitarelle, commune de Chadenet, cette plaque en l’état.

-Photographie: Régis GARNIER


 


 
Grandvals

 Sur le Chemin de Grande Communication N°12 allant d’Aubrac à Albaret-le-Comtal, aujourd’hui D12. Cette plaque en l’état avec son cartouche.

-A deux pas du Cantal, la plaque à gauche, cliquez dessus

Photographies: Denis CLAUDEL


 


 
Lajo

La commune de Lajo a été créée en 1837 par démembrement de celle de St Alban. Le Chemin de Grande Communciation N°14 sur lequel se trouve cette plaque allait de Malzieu à Ste-Eulalie. Nous sommes aujourd’hui sur la D14, juste avant la montée sur l’église.

-Fonte contre pierre, cliquez sur la fonte

Photographies: Denis CLAUDEL


 


 
Le Massegros

(Commune déléguée de Massegros-Causses-Gorges)

Commune limitrophe de l’Aveyron, Le Massegros s’appelait jusqu’en 1839 Inos. En 2017 elle deînt commune déléguée.

Cette plaque, posée vers 1885, provient de l’émaillerie Girard & Col de Clermont-Ferrand, est en zinc laminé et coûtait 12 francs (à l’époque). Sur le CGC N° 32 de Chanac à Millau, ce sont d’ailleurs les deux seuls fléchages de la plaque.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 


 
Saint-Michel-de-Dèze

Col du Pendedis, altitude 700 mètres. Ce col est sur la commune de St Germain-de-Calberte. Mais le mât bi-plaques est lui sur la commune de St-Michel-de-Dèze. Il se situe à l’intersection des CGC N°54 allant du Col de Jalcreste à Alais par les Ayres et CGC N°13 du Rey au Collet-de-Dèze; (actuellement D54 / D13). 

Ce type de poteau mis en place vers 1886 coûtait très exactement 33 francs 18 et chaque plaque 4 francs 35, mais ces tarifs étaient liés à une remise de 21%; nous trouvons les mêmes poteaux en Eure-et-Loir, de la même fonderie. Celle-ci n’est pas encore clairement identifiée, malheureusement l’encart d’inscription sur le mât est illisible sur la vue map, non photographié sur la photo. 

-Une vue Googlemap-

 

 

Photographies: Thomas KLINKENBERG & Didier BROUSSE

 

Le poteau carré orange, les limites administratives des communes.

A St-Michel-de-Dèze passe depuis 1883 la Route Nationale 107bis. Cette voie fut créée en 1869 et allait à cette époque de Alès à Florac. Elle fut prolongée à partir de 1882 jusqu’à Aguessac. La plaque est sur le hameau de La Rivière, voie initiale de la Nationale 107bis. 

Photographie: Jean-Pierre GORDINI


 

Les Salces

Sur le hameau de Pierrefiche, Chemin de Grande Communication N°56 allant de Monastier à St Laurent d’Olt. 

Photographies: Pascal WISSENBERG


 

Sainte-Croix-Vallée-Française

Pour la baraque du Cocu suivez la flèche. Cette plaque sur le CGC N°40, actuelle D40. Il allait de Ste Croix à St Hyppolite.

Photographie: Jovial KABU


 

Le Collet-de-Dèze

Sur le hameau de Coudouloux, une plaque qui était sur le Chemin de Grande Communication N°35. Il allait de Chanac à Portes dans le Gard. 

-A gauche la plaque, cliquez dessus-

Photographies: Jean-Pierre GORDINI (vue) Alain BRES (plaque)


 

La Bastide-Puylaurent

Nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°6 allant de La Bastide à Rieutort, deux extrémités fléchées sur cette plaque. Sue la hameau de Masmejean (D6) qui n’est plus vraiment signalé sur les cartes, cette plaque:

Photographie: Jean-Pierre GORDINI


 

St-André-de-Capcèze

Ce n’est pas un hasard si tous les chemins de la haute vallée de la Cèze se rejoignent ici. En amont le Chemin des Fangouzes forgé par les troupeaux, à deux pas la célèbre voie Régordane, passage obligé des pélerins pour St Jacques de Compostelle, et donc, ne coupant pas forcément au plus court, la Route Impériale 106 allant de Nismes (Nîmes) à Moulin via Le Puy. Et, sous nos pieds, la ligne de St Germain-des-Fossés à Nîmes.

La plaque qui balise ces générations fut posée vers 1865, pour l’occasion on fabriqua un tertre. Depuis plus d’un siècle elle n’a pas bougé, on l’a aujourd’hui, bien que surplomblant cet enchevêtrement de voies, quelque peu oubliée. 

-Le tertre sur lequel vous pouvez cliquer pour voir la plaque-

Photographie de la plaque: Jean-Pierre HERVÉ


Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Cliquez

 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse