ISÈRE page 2


Saint-Jean-de-Bournay

Une plaque de cocher avec la mention rapportée de la voie (sans doute lors du déclassement des routes départementales d’Isère en 1901).

En voici deux photos prises a quelques mois d’écart, la première par Boris Jacopin:

la seconde par Sylvie Ganivet:


Brézins

Sur la Route Départementale N°10 qui en 1862 allait de Rives à Andance, cette plaque de cocher. 

– Photographie de Boris JACOPIN en 2015 –


Estrablin

 La Rosière est un hameau de la commune d’Estrablin. La plaque de cocher est située sur la Départementale N°14 laquelle à l’époque allait de Vienne à Romans.

– La plaque à gauche, cliquez dessus

Photographie de plaque par Boris JACOPIN


Saint-Hilaire-du Rosier 

Hameau du Perier (et non pas sur la commune du même nom), commune de St-Hilaire-du-Rosier, nous sommes sur la Nationale 92 – la mention de la voie effacée. Cette route dés sa création en 1824 allait de Valence à Seissel et à Genève.

– Cliquez sur la plaque noyée dans la végétation pour voir la photo de Boris JACOPIN en 2015 –


Saint-Lattier

 Hameau Les Fauries, commune de St Lattier, voici encore une plaque sur l’ex Nationale 92, mention comme dans la commune précédente effacée.

Merci à Boris JACOPIN


Meyrieu-les-Etangs

Entre Meyzieux, rtoponyme en 1793 et Meyrieu en 1801,  le nom de la commune est sur cette plaque panaché : MEYRIEUX. C’est en 1967 que son nom deviendra officiellement Meyrieu-les-Etangs. 

Une plaque compartimentée -on en trouve un certain nombre dans ce département – sur le Chemin de Grande Communication N°25, lequel reliait Bourgoin à St Jean-de-Bournay. En sortie de bourg direction St Jean-de-Bournay, sur la Route du Pylat (D522), cette route jusqu’en 1973 était la Nationale 522. L’un des fléchage a été recouvert, seule la distance (3km740) subsiste; il s’agissait de l’intersection avec la Nationale 502, à l’époque Route Départementale N°9 de Vienne à Champier. 

– Cliquez sur la plaque à droite pour voir la photographie de Boris JACOPIN en 2015 –


La Mure

Historiquement la route de Lyon à Antibes, la Route Nationale 85 (depuis 1932 appelée également Route Napoléon) passe par La Mure. Cette plaque de cocher se situe à l’angle de la rues des Alpes et de la rue des Fossés. 

Photographie: Maurice SÉCHIER

Son site: 


Saint-Julien-de-Ratz

Commune rattachée à La Sure-en-Chartreuse
 St-Julien-de-Ratz ou St-Julien-de-Raz, les deux orthographes semblent permises. Je reprends ici celle du site de la commune, qui d’ailleurs est celle figurant sur cette plaque directionnelle. L’ancienne classification de cette route était Chemin d’Intérêt Commun N°28, laquelle fut recouverte par des plaquettes désignant un Chemin de Grande Communication portant le N°128.  

– Photographie: Boris JACOPIN – 


Saint-Romain-de Jalionas

 En bois cette plaque d’interdiction concernant les Nomades auxquels il était interdit de séjourner sur le territoire de la commune, et ceci sous peine de procès-Verbal.

 

– Photographie: Boris JACOPIN en 2015 –


Eybens

 Une plaque de cocher sur le Chemin de Grande Communication N°5, commune d’Eybens. Cette voie allait de Grenoble à Vizille par Eybens sur une longueur de 14359 mètres en 1879. Avenue Jean Jaurès (D269C) sur l’immeuble faisant angle avec la Place de Verdun. 

-Cliquez sur la plaque à droite dans l’angle du bâtiment-


 Corps

Cette plaque se situe donc sur la RN 85, la Route qui depuis 1932 est appelée Route Napoléon.

Photographie: Rémi GRODZKI


La  Salle-en-Beaumont

 Lieu-dit La Roche, route de Grenoble (N85), cette plaque est donc sur la Route Napoléon. A l’époque de sa mise en place nous aurions pu lire: Route Impériale N° 85. Le bâtiment sur lequel cette plaque est fixée aurait été une ancienne auberge à caractère religieux construite en 1852 après l’apparition de la Vierge à La Salette en 1846.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Rémi GRODZKI  (plaque) Raphaël (vue)


Sousville

 Sur le hameau de Pont-Haut, cette plaque sise sur la Route Napoléon.

– Cliquez sur cette plaque photographiée par Rémi GRODZKI


Le Touvet

Deux plaques en fonte à double usages: nom de la rue & directionnelle.

Et un panneau du constructeur Neuhaus en vitracier Japy. Elle est munie de catadioptres, les premières plaques de ce type datant de 1938.

– Cliquez sur chaque indicateur (deux clics)-

Photographies: Pierre CHAIX

Photographie: Denis CLAUDEL


Saint-Vincent-de-Mercuze 

Chemin de Grande Communication N°109, cette plaque en l’état. Cette voie de communication fut ainsi classifiée au déclassement des routes Départementales qui eut lieu dans ce département le 1er janvier 1901.

Photographie: Pierre CHAIX

Toujours sur le CGC 109 mais sur le hameau de Montalieu, une plaque rechampie.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


Lumbin

 De Grenoble à Aoste, la Route Impériale N°90 passait donc par Lumbin. Une belle plaque sur laquelle, pour une fois, la mention Impériale n’a pas été effacée ! Cette plaque se situe sur l’ancienne gare du tramway de Grenoble à Chapareillan. 

Photographie:Pierre CHAIX

La seconde plaque, car il y en a deux, est strictement identique à la première, y compris les distances. Cette similitude sur ce type de plaque a été relevé dans plusieurs communes du département, cela pouvait avoir une incidence sur leur prix. Elle se situe sur la dernière maison du village, Route Nationale 90 (D1090).

-Cliquez sur la plaque à droite-

-Si le tramway pouvait reculer un peu on verrait sans doute la plaque sur la station-


Saint-Ismier

 Un panneau  en vitracier provenant de la société René Gaillard à Amiens vers 1930.

– Cliquez sur ce panneau –

Photographie du panneau: Pierre CHAIX


Crolles

 Une plaque Impériale, sur la Route N° 90 allant initialement de Grenoble à Aoste. 

Sur la même voie, avenue de la Résistance (D1090) mais à 500 mètres en remontant sur Lumbin, sortie du bourg sur une ancienne chapelle, cette seconde plaque sur laquelle les indications sont strictement identiques à la première. A ceci près que la dénomination Impériale fut burinée.

-Cliquez sur cette plaque-


Saint-Egrève

 Le quartier de La Monta, là où est cette plaque, est le plus ancien de la commune de St-Egrève.

Deux plaques sur la hameau de St Robert. 

La commune de St Robert sur laquelle fut positionnée cette plaque était une commune éphémère, laquelle fut rattachée à celle de St Égrève pendant la révolution. Aujourd’hui, et déjà à l’époque de sa mise en place, c’est un hameau.

La première plaque à l’angle des rues Casimir Brenier / St Robert, sur le CGC N° 105. 

Photographie: Rapha PHAËL

Nous étions  sur la Nationale 75, la mention Impériale ayant été recouverte sur cette autre plaque.  Elle allait à son origine de Châlons-sur-Saône à Grenoble. Aujourd’hui rue St Robert au N°30.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


Vizille

 Sur la Route Napoléon, la Route Impériale 85, quatre plaques directionnelles dont l’une sur laquelle la dénomination Route Imple pour Impériale a été préservée.

-Rue Jean Jaurès-

-Rue Aristide Briand-

En voici deux autres sur la Route Nationale 91, la mention Route Impériale visible sur chacune d’entre elles. Cette route est définie en 1824 comme étant de Grenoble à Briançon, en réalité elle partait d’ici à Vizille. Pour en savoir plus sur cette voie rendez vous sur le site:

-Rue Aristide Briand-

-Au lieu-dit Le Péage (D101E)-



 
Saint-Nazaire-les-Eymes

Voici deux plaques identiques sur la Route Impériale 90, aujourd’hui Route Nationale… néanmoins une petite différence, la mention IMPERIALE a été recouverte puis découverte sur la seconde.

-Cliquez sur cette plaque-



 
Monestier-de-Clermont

Cette plaque initialement sur la Route Impériale N°75 a été enlevée à une époque indéterminée mais après 1870 (peut-être lors de la mise en chantier de la déviation). Elle s’est retrouvée en Italie et son propriétaire ayant contacté Nicolas Jamois pour la vendre à la commune de Monestier, ce dernier l’a du même coup rechampie.

Il sera difficile de la remettre à son emplacement d’origine mais une chose est sûre, elle retrouvera la commune pour laquelle elle fut conçue il y a un siècle et demi environ.

-Reposée sur un muret tuilé en saillie, cette plaque photographiée en 2022 par Rapha PHAËL

-Cliquez sur la plaque-


Aller à la page 3 4 5

You Might Also Like

1 commentaire

  • Répondre Stan BIANCO 28 décembre 2016 at 9 h 47 min

    superbe !

  • Laisser une réponse