SEINE-et-MARNE page 6



 

Châteaubleau

Il ne s’agit pas d’une plaque directionnelle en fonte dite plaque de cocher mais d’un panneau en métal vitrifié style Dunlop vers 1930 / 1940. L’important étant de l’avoir immortalisé car leur durée de vie est généralement limitée.

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Ussy-sur-Marne

Il s’agit là d’une plaque en zinc ou en fer peinte, quasiment illisible aujourd’hui. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Saint-Mars-Vieux-Maisons

Saint-Mars-en-Brie et Vieux-Maisons fusionnent en 1974.

Nous sommes à l’intersection des  rues de Maricourt (D111) et Ste Hélène (D71). Sur l’ancienne mairie de Vieux-Maisons, deux plaques du même acabit, respectivement sur les Chemins de Grande Communication N° 111 et 71. 

-Cliquez sur la plaque à gauche, il s’agit de celle étant sur le CGC 111 de Coulommiers à Courgivaux- 

-La seconde plaque-

Photographies des plaques: Gilles DELIGNY


 

Villenauxe-la-Petite

Rue de la Limousine, cette plaque était sur un chemin Vicinal Ordinaire, le numéro 6. On voit que cette plaque a été rechampie il y a longtemps, les traces de bleu sont encore visibles. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY


 

Villecerf

Intersection rue de Montereau (CD403) / rue Grande (CD218), il s’agissait à l’époque de la Route Départementale N°6 allant de Montereau à Orléans. En Seine-et-Marne les routes Départementales n’ayant jamais été déclassées on retrouve cette voie en 1891 et sans doute au-delà, elle fut créée en 1851. . Cette plaque n’est pas courante, en effet les arrondis concaves dans les angles se rencontrent plutôt sur les plaques d’interdiction de mendicité Bouilliant. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY


 

Villeneuve-Saint-Denis

Sur le CD88, cette belle plaque est apposée, le drapeau en témoigne, sur la mairie.

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Voulton

Intersection rue des Platanes (D71) / rue de l’Église (C2) voici une plaque caractéristique à ce département pour les Voies Vicinales ordinaires: une seule flèche, plusieurs destinations. La classification n’a quasiment pas changé, nous étions sur le Vo2.

-A gauche sur la boulangerie fermée, cliquez sur cette plaque-

Photographie: Gilles DELIGNY

Voici, à défaut d’une photographie de la boulangerie à l’époque de la plaque, une photo de la boulangère, Madame Courteau:


 

Vulaines-lès-Provins

Vulaines-en-Brie devient Vulaines-lès-Provins en 1934.

Nous sommes à l’intersection entre l’ancienne Route Nationale 19 (D619) et la route de Courton-le-Haut, juste en face de l’église. Une plaque du même acabit que la précédente, une seule flèche. En l’état, néanmoins on y distingue encore quelques traces de peinture bleue. 

Photographie: Gilles DELIGNY


 

Sognolles-en-Montois

Une relique directionnelle sur cette commune, il s’agit de la photographier avant qu’elle ne disparaisse, c’est chose faite.

Photographie: Emmanuel SEROT


 

Bussy-Saint-Georges

Quelque part à Bussy, une plaque d’interdiction de mendicité non localisée. 

Photographie: Régis GUÉRIN


 

Chartrettes

Sortie du bourg, rue du Général Salanson (D115) cette plaque en l’état compartimentée était donc sur le CGC 115 allant de Blandy à Milly.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Régis GUÉRIN


 

Favières

Sur le lieu-dit La Routes des Grès, rue Louis Victor Dortée (D21E1), cette plaque est parfois visible, parfois non… Nous étions sur le Chemin de Grande Communication N° 10 allant de Soignolles à Lagny par Tournan sur une longueur de 31615 mètres (1872). 

Photographie: Régis GUÉRIN


 

Le Mesnil-Amelot

Rue de Paris, voici une plaque d’interdiction de mendicité pouvant avoir été apposée dès 1846: en effet cette année là autorisation était donnée à la force publique d’envoyer les indigents au dépôt de mendicité de Montreuil-sous-Laon. Il s’agissait d’une condition siné qua non pour ensuite, et éventuellement, interdire la mendicité dans un département. 

Photographie: Régis GUERIN


 

Tournan-en-Brie

En 1923, Tournan devient Tournan-en-Brie.

Cette plaque se situerait derrière la gare. Peut-être sur la D350, en tout état de cause, elle n’est pas localisée. Elle se trouvait sur la Route Départementale N° 8 allant de Paris à Sézanne.

Photographie: Jovial KABU


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse