LOT-et-GARONNE page 2


 

 
Paulhiac

Cette plaque ne se situe ni sur la D235 ni sur la D417 mais sur un chemin Vicinal, aujourd’hui numéroté C1 (Communal N°1). L’encart en haut précise la classification de la voie: V11 pour Vicinal 11.

Lafon de Paulhiac, tel est le nom figurant sur cette plaque qui est fixée sur l’ancienne école des garçons. On retrouve ce toponyme sur d’anciennes cartes, notamment en 1881 et sur la carte cadastrale de 1808:

-La carrefour, la plaque à droite, cliquez dessus

Photographie de la plaque: Stéphane BOUGEL


 

 
Houeillès

 Nous étions sur la Route Nationale 133 laquelle par décret royal en 1830 devient la route de Périgueux en Espagne par Mont-de-Marsan et Saint-Jean-Pied-de-Port. Aujourd’hui il s’agit de la D933, avenue Adrien Lamothe. 

Plusieurs plaques dans ce département, notamment celles situées sur des Routes Nationales, ne précisent pas la classification de la voie. On peut imaginer (mais c’est une spéculation non étayée par des documents) qu’elles furent mises en place en 1870 / 1871, nous sortions d’une période Impériale qui allait devenir Nationale. Plus prosaïquement, sur la circulaire de 1835, il n’était pas spécifié qu’il fallait préciser sur ces plaques la classification de la voie. 

Deux fléchages sur cette plaque: Pompogne à 2 km et Matan-Lubbon (aujourd’hui Mathan) à 11 kms.

Photographie: Jean-François LOBREAU


 

 
Layrac

 
Nous sommes, bien que non précisé sur la plaque, sur la Route Nationale 21; à l’époque elle allait de Limoges à Barèges puis en 1859 à Gavarnie. Une très belle plaque qui semble bien inaltérable. Avenue Massenet avant le Chemin du Papet.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

 
Le Passage d’Agen

 
En cette commune mitoyenne d’Agen, sur ce qui était la Route Nationale 131 (aujourd’hui D931) d’Agen à Bayonne, cette plaque. Avenue de Verdun, intersection avec l’Avenue de la Marne (D656). Las Mounines est un quartier.

Le Passage était le pont qui d’ailleurs à l’époque était une passerelle enjambant la Garonne. 

Photographie: Jean-François LOBREAU


 

 
Nérac

Dans la ville, croisement D 930 / Boulevard Pierre-de-Coubertin, telle est l’emplacement de cette première plaque. Se situait donc sur la Nationale 130, cette route allant de Auch à Pont-Ste-Marie. 

-La plaque à cliquer près du volet-

 
Cette fois croisement D 930 (Maréchal Joffre) / Rue de Larribeau / Chemin du Jardin-du-Roy, et bien sûr toujours sur la Nationale 130.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

 
Pont-du-Casse

A Pont-du-Casse cette plaque est aujourd’hui sur la D656; cette voie était de 1933 à 1973 la Route Nationale 656. Mais à l’époque de cette plaque il s’agissait de la Route de Tournon et dans le Lot-et-Garonne c’était une Route Départementale, la N°10. Avenue de Cahors. 

-Cette plaque, lors du ravalement, a échappé à un enterrement de première classe… cliquez dessus

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

 
Sainte-Bazeille

Dans le bourg, croisement D 813 / Rue du 8 Mai, il s’agissait à l’époque de la Nationale 113 de Toulouse à Narbonne. 

-La plaque à droite, cliquez-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

 
Sainte-Livrade-sur-Lot

 Trois plaques dans la ville. La première croisement D 911 L (Boulevard de la Tour) / Rue des Ecoles. Mais la plaque se situe, elle, sur ce qui était le Chemin d’intérêt Commun N°17, à son embranchement avec la route Nationale 111. Le CIC N°17 allait de Casseneuil à Ste Livrade. 

-Sur cette maison, la plaque à cliquer-

Dans la ville, croisement D 911 L (Avenue Gaston-Carrère) / Rue Porte-Brette, la seconde plaque est, cette fois, sur l’ancienne Route Nationale 111 de Milhau à Tonneins. Elle était à la sortie du bourg.

-Cliquez sur cette plaque-

Croisement Rue Nationale / Rue du Docteur-Menaud, telle est la  situation de cette plaque, laquelle comme la précédente, était sur la Nationale 111.

-Difficilement discernable, cliquez dessus-

Crédit photos: Jean-François LOBREAU


 

 
Saint-Léger

Sur cette portion, à St-Léger, la D8 était la Nationale 642; mais à l’époque de la plaque, il s’agissait déjà de la Route Départementale N°8 allant de St Côme à Houeillès. A Port-de-Pascau, on traversait la Garonne.

Le fléchage indique à 3km1/2: Damazan et à 1km1/2 une destination se terminant par ôme.

-Cliquez sur cette plaque-


 

 
Saint-Pierre-du-Clairac

 Une maison à vendre avec sa plaque: celle-ci était (et est toujours) sur la Départementale 16.  A l’époque elle allait d’Agen à Bourg-de-Visa dans le Tarn-et-Garonne. Lieu-dit Labarthe.

L’un des fléchages porte sur l’embranchement de Puymirol: il s’agit effectivement d’un embranchement sur la D16 allant dans le centre de Puymirol (déclassé en 1875).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse