TARN

Tarn


 

Historique

Nous trouvons dans ce département au moins trois fonderies ayant contribué à la signalétique directionnelle . Les routes départementales ont été déclassifiées au 1er janvier 1896 et la plupart des plaques furent apposées avant cette déclassification.

La première fonderie fut sans aucun doute Bouilliant mais il apparaît qu’une fonderie locale – la fonderie GILLET à Castres– a produit des plaques quasiment identiques à celles de la fonderie Bouilliant. Ceci peut s’expliquer par une probable concession de cette fonderie à Gillet, Certains départements sont dans le même cas de figure: Bouilliant (ou Grillot son successeur) grand donneur d’ordre parisien, ont concessionnés à des entreprises locales les marchés passés avec les Conseils Généraux des départements. Une étude pourrait être consacrée à ce transfert de compétence mais le principe était simple: les modèles / moules étaient envoyées aux fonderies locales qui se chargeaient de la fabrication. Ceci explique la grande similitude des plaques provenant de chacune des fonderies.
L’autre fonderie qui a apposé sa signature était la fonderie TEYSSEYRE à Albi. Pour cette fonderie dont les plaques se situent sur les voies Vicinales de Grande Communication, il est difficile de dire s’il s’agit là d’une concession ou si cette fonderie a fabriqué ses propres modèles, des différences notoires avec les modèles Bouilliant me faisant penser pour la seconde solution.

Une étude plus poussée devra être envisagée sur ce département, riche en enseignements.

 


Ci-dessous les Chemins de Grande Communication en 1906

ainsi que leurs embranchements – 13 pages – 93 CGC

 

PAGE 1

 



 

 

Saint-Amans-Valtoret

Magnifique plaque de cocher à Saint-Amans-Valtoret, la première de ce département du Tarn (sur le site). 

Parfait agencement de cette plaque avec en prime le nom et le lieu de son fabricant: GILLET à Castres. Cette famille existe depuis 1687 à Albi, ville dans laquelle Pierre Gillet ouvrit sa première fonderie. Celle de Castres, d’où vient cette plaque, fut fondée par Joseph Gillet, l’un des descendants de Pierre. Cette usine existe encore.

 

En-dessous on peut églement voir cet oval en fonte pour le nom de la rue avec la précision, comme c’est souvent le cas pour les plaques de rues, des années de naissance et de décès, ici celles de Jeanne d’Arc.

Un beau dyptique de fondeur.

 

81 - Saint-Amans-Valtoret

 

Photographie de Jean-François LOBREAU

 


Réalmont

Voici une nouvelle plaque dans le Tarn, à Réalmont, en plein cœur de ce beau département. Sur la Route Nationale 118 (déclassée en 1973). 

 

 

Une autre plaque à Réalmont, cette fois sur le Chemin de Grande Communication N°4 allant de Gaillac à Roquecourbe, rue Flandres Dunkerque. 

 

 

Merci à Nicole REY pour ces contributions.

Son blog: 

 

 

 


Vénès

 Sur l’ancienne Nationale 118, déclassée en 1973, allant d’Albi à Mont-Louis, ces deux plaques de cocher. Remarquez l’utilisation du « point » sur ces plaques au format peu courant.

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 

A 50 mètres sur la même voie une autre plaque cette fois juste en face de l’église St Jean Baptiste en encart sur la photo.

 

 

– Cliquez sur la plaque à gauche –

Merci à Nicole Rey pour ces photos de plaques tarnaises.


Briatexte

Ne cherchez pas cette plaque sur une façade de la commune de Briatexte. Thierry l’a trouvée enfouie dans son jardin, à quelques kilomètres de cette commune. Nettoyée et restaurée la voici photographiée.  Merci à lui.

 


Lacaune

Sur le Chemin de Grande Communication N°5, cette plaque fixée (comme beaucoup de ce type en campagne quand le choix a été fait de ne pas mettre de poteaux) sur une borne. En 1881, ce chemin partait de Lacaune pour aller à Belmont. 

 

 

– Croisement D67 – D52, cliquez sur la plaque photographiée en 2015 par Eric Barathieu –


Lautrec

Sise sur le Chemin de Grande Communication N°30 allant de Cordes à Lautrec en 1881, cette plaque provenant de la fonderie Gillet à Castres. (voir St-Amans-Valtoret en haut de cette page).

 

 

– Merci à Pierre CHAIX pour cette photo de 2014 –

 

Une seconde plaque à Lautrec, sans doute antérieure à la première. Initialement sur la Route Départementale N° 23, mention burinée suite au déclassement des routes dans le Tarn le 1er janvier 1896.

 

 

– Sur cette muraille, cliquez sur cette plaque

Photographies: Jean-François LOBREAU


Cadalen

 Au croisement de la D4 / D6 et D15, deux plaques de cocher mais aussi une plaque de garage Citroën et une plaque Michelin.

 

 

Cliquez deux fois, sur la plaque de cocher et sur l’octogone Citroën –

 

La seconde plaque juste au-dessus de la plaque Michelin.

 

 

Cliquez sur la plaque Michelin et sur la plaque de cocher, cliquez dessus

 

Photographies: Jean-François LOBREAU en 2016


Castres

 Au croisement du Boulevard du Maréchal Foch et de l’Avenue Albert 1er, cette symphatique plaque aux quatre directions. La voie portait le N°12, sa dénomination a été sérieursement burinée. 

 

 

Cliquez sur cette plaque

 

– Un gros plan sur ces caractères bien spécifiques –

 

– La plaque visible sur cette carte postale –

 

Photographies contemporaines: Jean-François LOBREAU


Guitalens

Sur la Nationale 112 allant de Adge à Toulouse, cette plaque caractéristique à ce département, ou plus exactement à la fonderie de fabrication identique à celle de Castres.  

 

 

– L’harmonie des couleurs, bleu pâle, cliquez sur la plaque

 

Photographies: Jean-François LOBREAU


Laboutarie

 Une plaque de cocher et une plaque Michelin, pour l’instant ne cliquez que sur la plaque de cocher. Nous sommes au croisement de la D104 et de la D 631;

Là j’avoue que j’ai du mal à déterminer la matière de cette plaque, fonte ou bois; les lettres semblent peintes au pochoir, en tout cas elles ne sont pas en relief. 

 

 

Cliquez sur la plaque de cocher et sur la plaque Michelin  –

Photographies: Jean-François LOBREAU

 


Montans

 Puech-de-Taur est un hameau de Montans. Le Chemin de Grande Communication N° 13 allait d’Albi à St Sulpice, un embranchement partait de Montans sur Briatexte, nous y sommes.

Cette plaque est issue de la fonderie Teysseyre à Albi.

 

 

Photographie: Jean-François LOBREAU

 


Lasgraisses

 Une plaque aérée sur le Chemin de Grande Communication N° 16 allant de Cadalen à Alban.

A noter le tréma sur le Ï, cet orthographe perdure de manière non officielle. 

 

 

Cliquez sur cette plaque

Photographies: Jean-François LOBREAU

 


Lavaur

 Chemin de Grande Communication N° 86 allant d’Alban à Montauban, anciennement Route Départementale (la N°8 ou N°12), cette plaque en l’état Avenue du Pont-St-Roch à Lavaur.

 

 

Cliquez sur cette plaque

Photographies: Jean-François LOBREAU


Lisle-sur-Tarn

 De Puycelci à Sorèze, tel était le parcours du CGC N° 14; il passait donc à Liste-sur-Tarn où se situe cette plaque directionnelle. 

 

 

Cliquez-sur cette plaque

Photographies: Jean-François LOBREAU


Marnaves

 Bien sûr qu’il existait des poteaux indicateurs dans le département du Tarn. Voici l’un d’eux, encore en place mais pour combien de temps ? 

Il se situait sans doute sur le Chemin Vicinal N°6 reclassifié en CGC en 1932.

 

 

Deux clics, sur la plaque et sur le nom du département –

 

Photographies: Jean-François LOBREAU


Mirandol-Bourgnounac

 On ne distingue plus que le lieu d’implantation sur cette plaque: Pont de Cirou.

Il s’agit d’une plaque en fonte aux caractères peints, ce qui fait toute la différence avec les caractères en relief.

 

 

– Cliquez sur la plaque –

Photographies: Jean-François LOBREAU


Montdragon

 N’était-il pas dit dans la circulaire de 1835 -voir Historique – :  les tableaux indicateurs pourront être peints sur les murs ou sur des enduits de mortier. Voici l’exemple illustrant cette indication.

 

 

Cliquez sur la plaque blanche

Photogrraphies: Jean-François LOBREAU


Puybegon

 Sur un embranchement du CGC N°13, le N°2 allant de Montans à Briatexte, cette plaque compartimentée caractéristique de cette fonderie. 

 

 

Cliquez sur la plaque

 

 

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Pont de Larn

Hameau de Rigautou, cette plaque d’un format peu commun mais présente sur ce département. Elle était comme indiqué sur la Route Impériale N°112 -IMP remplacé par NAT pour Nationale- allant d’Adge à Toulouse. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Rouffiac

Un poteau bi-plaques directionnel, les inscriptions, peintes, étant adaptées aux automobiles. Une mise à niveau qui permet de maintenir ce type de signalisation en place. Hameau des Bulgares.

-Cliquez deux fois, plaques et inscription sous les plaques-

De l’autre coté du poteau, les mêmes inscriptions, mais inversées.

 Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Serviès

Cette plaque a manifestement été déplacée de quelques mètres. La commune l’a mise en valeur en la joignant à une photographie datant de sa mise en place. 

Elle se sitauait comme indiqué sur le Chemin de Grande Communication N°49 allant de Lavaur à Verdalle. Elle est issue de la fonderie Gillet à Castres, sous-préfecture distante seulement de quelques kilomètres. 

-Cliquez sur la plaque mais aussi sur la reproduction de la carte postale pour voir en grand format l’original de cette CP-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Soual

Cette plaque se situait sur la Route Départementale N°2 allant de Toulouse (Haute-Garonne) à Lodève (Hérault), mention burinée suite au déclassement de ce type de voies au 1er janvier 1896. Elle devînt le CGC 82 allant lui aussi de Toulouse à Lodève. Une plaque en fonte aux lettres en relief, on en trouve encore de ce type dans le Tarn avec cette calligraphie caractéristique pour KM.

-Cliquez sur cette plaque-



 
Souel

Trés belle plaque à la calligraphie originale; à remarquer que les destinations finales (Lexos et Cordes) sont en gros caractères, les intermédiaires (la gare de Vindrac et Noailles) plus fins. Le Chemin de Grande Communication N°25 allait de Lexos à Albi. (aujourd’hui D25)

La plaque se situe au village, sur la mairie. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Peyrole

Hameau de Saint Maurice, là où se trouve l’école de Peyrole, cette plaque qui se situait donc sur un embranchement du CGC N°13. La voie principale allait d’Albi à St Sulpice, l’embranchement portait le N°5 et allait donc sur Peyrole.

La plaque provient d’une fonderie locale, la fonderie Teysseyre à Albi. 

-La plaque entre les volets, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Jean-François LOBREAU



 
Teillet

Une plaque en l’état, commune de Teillet. Cette plaque se situait sur une route Départementale, mise en place bien avant 1896 -année de déclassement des RD dans le Tarn. Le Chemin de Grande Communication N°81 allait de Cahors à Lacaune. Aujourd’hui Départementale 81, nous sommes dans la rue du Baron Solignac, sortie du bourg, direction Lacaze. 

Un site assez remarquable sur l’histoire de cette commune: Telhet.org.

Photographie: Jean-François LOBREAU


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

6 Commentaires

  • Reply thierry b 1 juillet 2015 at 23 h 39 min

    superbe , j’en possède une , trouvée enfouie dans mon jardin et qui provient du village de Briatexte

    • Reply Plaques de cochers 2 juillet 2015 at 9 h 52 min

      Ah oui ? L’avez vous prise en photo ? Si oui envoyez la moi je la mettrai sur le site.

    • Reply Plaques de cochers 2 juillet 2015 at 9 h 52 min

      Ah oui ? L’avez vous prise en photo ? Si oui envoyez la moi je la mettrai sur le site.

    • Reply thierry b 2 juillet 2015 at 10 h 02 min

      oui, bien sur , je l’ai restaurée , comment puis je vous envoyer la photo ?

    • Reply Plaques de cochers 2 juillet 2015 at 11 h 50 min

      Sur le mail du site:
      plaquedecocher@gmail.com

    • Reply thierry b 4 juillet 2015 at 23 h 50 min

      voila envoyée

    Laissez une réponse