GARD

Gard


Date de la dernière modification: 27 août 2019



Saint-Gilles

A Saint-Gillles deux plaque de cocher, face à face, portant les mêmes indications mais bien sûr avec les flèches directionnelles inversées.

En outre, une plaque matérialisant le point le plus haut des inondations survenues en 1840 suite à la montée du cours du Rhône. (cette plaque, comme une dizaine d’autres, ont été apposées par la municipalité).

-Cliquez sur cette plaque-

-Cliquez sur chacune des plaques-


 

Générac

Avenue de Camargue à Générac, cette plaque de cocher en l’état. Elle se situait sur le Chemin de Grande Communication de St-Gilles à Clarensac, le N°14.

– Merci à Jean-François LOBREAU pour cette photo 


 

Pont-Saint-Esprit

Sur la Nationale 86, celle allant de Lyon à Beaucaire jusqu’en 1950, anciennement Route Impériale 104, nous voici à Pont-St-Esprit où une plaque de cocher en l’état à cette caractéristique d’avoir l’encadrement torsadé. Il y en a d’autres de ce type dans ce département.

Cliquez sur cette plaque

Merci à Boris Jacopin pour cette découverte

Route de Barjac, intersection D901 / Ancienne Route de l’Ardèche, voici une borne avec chapeau, celui-ci apportant des informations directionnelles. 

Compte tenu des informations gravées, nous savons que cette borne se trouvait à l’intersections de deux Routes Royales, ces deux routes ayant été créées en 1824. Le gravage (et peut-être la borne elle-même) date d’entre 1824 et 1848. 

Au sommet, un couvre chapeau sur lequel sont gravés  et GA et RD(GARD). En dessous, au-dessus des indications de Routes Royales, ont été fixées les lettres I.P (pour Impériales -un I étant tombé). 

-Où l’on voit le point de jonction entre les deux Routes Royales au XIXème siècle-

-Où l’on l’emplacement actuel de cette borne-

-Cliquez sur la borne-

Photographies de Alain GARREAU


 

Vers Pont du Gard

Ce n’est pas une plaque de cocher mais n’étant pas répertoriée ailleurs la voici.

Il s’agit d’une plaque de nivellement, elle se situe sous le Pont-du-Gard.  Joseph Thys, lors de son voyage en Provence en 1937 relève l’existence de cette plaque:

 

Extrait du Tome 2 de  Mon Sentier Luminueux par Joseph Thys publié en 2003 aux éditions Dricot

 

 


 

Sommières

 Une plaque de cocher parfaitement restaurée sur le Chemin de Grande Communication N°35. L’entourage torsadé est caractéristique d’une fonderie ayant passé contrat dans ce département du Gard. 

 

– Deux photographies sur lesquelles ont voit la plaque de cocher dans son environnement, cliquez sur l’une ou l’autre plaque

Les photos ci-dessus prises par André CRABIE, la plaque visible en cliquant par Boris JACOPIN

 

Ce ne sont certes pas des plaques de cocher mais voici des plaques de rue de belles factures. Certaines semblent provenir de la fonderie Bouilliant. J’attends confirmation du secteur Patrimoine de la commune. Les photos de plaques ont été prises en 2015 par André CRABIE.

 

 
 

 Dans la série Plaques de rues, en voici une autre dans son environnement:

 Et une série de quatre plaques de rues:

 

Photographies: André CRABIE

Voici une plaque d’assurance Le Phenix, une compagnie créée en 1844. Elle se situe à l’angle des rues Frédéric Gaussorgues et Abbé Fabre.


 

Barjac

Deux plaques à Barjac sises sur l’ancienne Nationale 101, tracé initial de 1824 (une rectification de son tracé à partir de Barjac a eu lieu en 1840).

 

Merci à Alain GARREAU pour ces photographies de 2015

Voici une plaque se situant initialement sur la Route Départementale N°21. En 1891, suite au déclassement des voies départementales, la classification et le numéro inscrits sur cette plaque furent recouvert. Le Chemin de Grande Communication N° 51 allait de Barjac (donc ici) à Villefort en Lozere. 

En débouchant de la rue St Michel sur la place du Docteur Roques, sur le Crédit Agricole:

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Frédéric BRAULT

 


 

Codognan

 La Station de Vergèze d’où part le Chemin d’Intérêt Commun N°4 est une Station Thermale. La marque Perrier est issue de cette station.

Une belle plaque sise rue des Mas comme indiqué sur la plaque en encart.

– Photographie: Boris JACOPIN


 

Bellegarde

En 1891 la Départementale N°8 de Beaucaire à St Gilles est classifiée Chemin de Grande Communication N°38. La plaquette apposée sur la plaque reprend donc cette classification. Plaque de rue et directionnelle sont du même fournisseur.

-Photographie: Francis HOURNON


 

Vergèze

 Cette plaque était sur le Chemin d’Intérêt Commun N°39, aujourd’hui la D139. Le CIC 39 allait de Vergèze à Générac. Chemin de Nîmes (D139) à l’intersection avec la Rue Jean Jaurès.

Photographie: Nicolas JAMOIS

Comme à Codognan une plaque sur le Chemin d’Intérêt Commun N°4 allant de la station de Vergèze aux Marais Inférieurs. En haut de la Rue Neuve (c’est la rue qui va à gare), intersection avec la place du Plan Nourrit.

Photographie: Maxime MORAND


 

Calvisson

Voici deux plaques sur le Chemin d’Intérêt Commun N°7 allant comme indiqué sur ces plaques de Fontanès à Uchaud. 

La première sur la Place Mireio:

-Cliquez sur cette plaque-

 
La seconde place du Général de Gaulle, rue Baratier:

 

-Cliquez sur cette plaque-

En faisant un demi-tour ne voit-on pas deux panneaux Michelin ? En piteux état certes mais néanmoins présents: 

-Cliquez dessus-

 Un peu plus loin une plaque d’Assurance en zinc:

A part les Michelin, toutes les photos sont de André CRABIE


 

Saint-Côme-et-Maruéjols

St Côme et Maruéjols fusionnent en 1812. Ainsi Maruéjols devient un hameau comme indiqué sur cette plaque qui se situe Route Porte Vaunage.

Sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 3: initialement, en 1836, cette voie allait de Caveirac à St Étienne (d’Escattes). En 1872, son appellation est « de Nîmes à Clarensac » et cette année la il est transformé en Chemin de Grande Communication. Nous retrouvons le CIC N°3 en 1898, il va alors, comme indiqué sur la plaque, de Nîmes à Souvignargues par St Côme avec un embranchement sur Montpezat. On peut donc certifier que cette plaque est postérieure à 1872.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Didier BROUSSE


 

Saint-Gervais

Route de Barjac, en allant sur Barjac, cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°43. Ce dernier allait de Barjac à Avignon en 1892, année de sa création suite au déclassement des routes départementales dans le Gard. La plaquette recouvre l’ancienne classification de la voie: Route Départementale N° 13. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Christian MASSON


 

Souvignargues

Route d’Uzès (D22) à l’intersection avec la Grande Rue, quartier du Plan cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°22, lequel allait d’Uzès à Sommières. Cette voie de communication fut ainsi classée en 1841. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: André CRABIE


 

Congénies

Le Chemin d’Intérêt Commun N°40 allait effectivement de Calvisson à Sommières par Junas (1864). Ce n’était pas le cas en 1836, le N°40 allant de Junas à Congénies. 

La plaque se situe aujourd’hui avenue de la Fontaine (D249), intersection avec l’Avenue de la Gare (D249 également, il s’agit d’un angle droit sur cette même voie).

CHEMIN D’INTERET COMMUN N°40

DE CALVISSON À SOMMIERES

CONGÉNIÈS
JUNAS À 3K1 —->

STATION DE JUNAS À 4K6 —->

On remrqqura les deux accents sur Congéniès: c’est une erreur mais pas forcément de la fonderie, on retrouve, à tort, cette ponctuation dans de nombreux document. Le Pape Adrien IV en 1156 ne se trompe pas; Sancti-Andree-de-Congeniis (Saint-André-de-Congénies).

La photographies et les indications sont de André CRABIE


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse