ISÈRE page 2


Saint-Jean-de-Bournay

Une plaque de cocher avec la mention rapportée de la voie (sans doute lors du déclassement des routes départementales d’Isère en 1901).

En voici deux photos prises a quelques mois d’écart, la première par Boris Jacopin:

 

la seconde par Sylvie Ganivet:


Brézins

Sur la Route Départementale N°10 qui en 1862 allait de Rives à Andance, cette plaque de cocher. 

 

 

– Photographie de Boris JACOPIN en 2015 –


Estrablin

 La Rosière est un hameau de la commune d’Estrabin. La plaque de cocher est située sur la Départementale N°14 laquelle à l’époque allait de Vienne à Romans.

 

 

– La plaque à gauche, cliquez dessus –

Photographie de plaque par Boris JACOPIN


Saint-Hilaire-du Rosier 

Hameau du Perier (et non pas sur la commune du même nom), commune de St-Hilaire-du-Rosier, nous sommes sur la Nationale 92 – la mention de la voie effacée. Cette route dés sa création en 1824 allait de Valence à Seissel et à Genève.

 

 

Cliquez sur la plaque noyée dans la végétation pour voir la photo de Boris JACOPIN en 2015 –


Saint-Lattier

 Hameau Les Fauries, commune de St Lattier, voici encore une plaque sur l’ex Nationale 92, mention comme dans la commune précédente effacée.

 

 

Merci à Boris JACOPIN

 

Et voci une borne N92 dans ce même hameau des Fauries sur Google map:

 

 


Meyrieu-les-Etangs

Entre Meyzieux, nom de la commune en 1793 et Meyrieu en 1801,  le nom de la commune est sur cette plaque panaché: MEYRIEUX. C’est en 1967 que son nom deviendra Meyrieu-les-Etangs. 

Une plaque compartimentée -on en trouve un certain nombre dans ce département – sur le Chemin de Grande Communication N°25.

 

 

Cliquez sur la plaque à droite pour voir la photographie de Boris JACOPIN en 2015 –


La Mure

Historiquement la route de Lyon à Antibes, la Route Nationale 85 (depuis 1932 appelée également Route Napoléon) passe par La Mure. Cette plaque de cocher se situe à l’angle de la rues des Alpes et de la rue des Fossés. 

 

Photographie: Maurice SÉCHIER

Son site: 

 


Saint-Julien-de-Ratz

 St-Julien-de-Ratz ou St-Julien-de-Raz, les deux orthographe semblent permises. Je reprends ici celle du site de la commune, qui d’ailleurs est celle figurant sur cette plaque directionnelle. 

 

– Photographie: Boris JACOPIN – 

 


Saint-Romain-de Jalionas

 En bois cette plaque d’interdiction concernant les Nomades auxquels il était interdit de séjourner sur le territoire de la commune, et ceci sous peine de procès-Verbal.

 

– Photographie: Boris JACOPIN en 2015 –


Eybens

 Une plaque de cocher sur le Chemin de Grande Communication N°5, commune d’Eybens. Cette voie est aujourd’hui la Départementale 5, 

En cette commune, Napoléon séjourna une nuit:

 A la sortie de Vizille, pour suivre la vraie Route Napoléon, suivez la direction Eybens ( D.5 ), qui est la vieille route de Grenoble, par le plateau de Brié-et-Angonnes, Tavernolles, Eybens qui est déjà la banlieue de Grenoble. A l’époque, c’était le grand chemin de la Croix Rouge qui aboutissait à la porte de Bonne.  

Il faut bien sûr comprendre la route suivie par Napoléon à son retour de l’ile d’Elbe, la route Napoléon administrativement parlant étant la Route Nationale 85.

Extrait du site: http://www.laroutenapoleon.com/

 

Photographie: Laurent TALBONT

 


 Corps

Cette plaque se situe donc sur la RN 85, la Route qui depuis 1932 est appelée Route Napoléon.

 

Photographie: Rémi GRODZKI

 


La  Salle-en-Beaumont

 Toujours sur la Route Napoléon, cette plaque de la même époque et de la même fonderie que précédemment:

 

Photographie: Rémi GRODZKI

 

 


Sousville

 Sur le hameau de Pont-Haut, cette plaque sise sur la Route Napoléon.

 

 

– Cliquez sur cette plaque photographiée par Rémi GRODZKI


Le Touvet

Une plaque en fonte à double usage: nom de la rue, directionnelle.

Et un panneau du constructeur Neuhaus en vitracier Japy. Elle est munie de catadioptres, les premières plaques de ce type datant de 1938.

 

– Cliquez sur chaque indicateur –

Photographies: Pierre CHAIX


Saint-Vincent-de-Mércuze 

Chemin de Grande Communication N°109, cette plaque en l’état.

 

Photographie: Pierre CHAIX

 


Lumbin

 De Grenoble à Aoste, la Route Impériale N°90 passait donc par Lumbin. Une belle plaque sur laquelle, pour une fois, la mention Impériale n’a pas été effacée !

 

Photographie: Pierre CHAIX


Saint-Ismier

 Un panneau peut-être en vitracier sans marque de fabrique.

 

 

– Cliquez sur ce panneau –

Photographie du panneau: Pierre CHAIX


Crolles

 Une plaque Impériale, sur la Route N° 90 allant intialement de Grenoble à Aoste. 

 

Photographie: Laurent TALBONT

 


Saint-Egrève

 Le quartier de La Monta, là où est cette plaque, est le plus ancien de la commune de St-Egrève.

 

Photographie: Laurent TALBONT

 


Vizille

 Sur la Route Napoléon, la Route Impériale 85, trois plaques directionnelles dont l’une sur laquelle la dénomination Route Imple pour Impériale a été préservée.

 

 

En voici deux autres sur la Route Nationale 91, la mention Route Impériale visible sur chacune d’entre elles.

 

 

Photographies: Laurent TALBONT

 



 
Saint-Nazaire-les-Eymes

Voici deux plaques identiques sur la Route Impériale 90, aujourd’hui Route Nationale… néanmoins une petite différence, la mention IMPERIALE a été recouverte puis découverte sur la seconde.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Laurent TALBONT 


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

1 commentaire

  • Reply Stan BIANCO 28 décembre 2016 at 9 h 47 min

    superbe !

  • Laissez une réponse