MAYENNE

Mayenne


Date de la dernière modification: 8 novembre 2017


Javron-les-Chapelles

 Cette première plaque de cocher en Mayenne a été photographiée en 2014 par Gilles Deligny. Elle se situe à Javron sur la Route nationale N°12 (Créée en 1824). Une belle plaque dont les couleurs traditionnelles doivent se rapprocher de celles d’origine.

 


Coudray

Nous sommes sur l’ancienne Route Nationale 159bis qui à l’origine allait de La Flèche à Rennes. Avant 1862 il s’agissait d’une route Stratégique portant le  N°24. Mais cette plaque est ultérieure à 1862, la mention Impériale (le décret du 10 juillet 1862 reclassait cette route en Impériale) ayant été recouverte par NAT pour Nationale.

 

 

Une seconde plaque à Coudray, cette fois sur un Chemin Vicinal:

 

 

– Merci à Nicolas Bianco –


Daon

Une plaque sur le Chemin d’Intérêt Commun N°13.

 

 

– Photographiée en 2015 par Nicolas Bianco –



 
Mée

Une plaque sur un Chemin Vicinal,  restaurée par Nicolas Jamois en avril 2017, vous trouverez l’article sur cette restauration ici.



 
Neuilly-le-Vendin

Une belle plaque sur un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°5.

Photographie: Nicolas JAMOIS



 
Entrammes

Le chemin passant par Parné et Nuillé pour rejoindre Entrammes était le CIC N°30, transformé en Chemin de Grande Communication en 1882. (de Parné à Cossé-le-Vivien). A noter également que la voie Royale d’Angers à Caen N°162 passait par Entrammes. (puis route Impériale / Nationale).

Photographie: Luc LEFRAY



 
Meslay-du-Maine

Sur la Nationale 159 de Tours à Rennes, nous somme aujourd’hui sur la D21. La mention initiale IMP à éré remplacée après burinage par NAT pour Nationale. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Luc LEFRAY



 
Saint-Quentin-les-Anges

Voici une plaque sur la Nationale 163bis, peut-être la seule. Cette nationale, laquelle à l’époque de la mise en place de cette plaque était impériale, fut crée en 1862 allant du Lion d’Angers à Rennes. Auparavant il s’agissait de la Route Stratégique N°15 allant de Craon à Champtocé (Maine-et-Loire).

-Près de l’église, la flèche bleue indique où se situe cette plaque, cliquez dessus

Photographie de la plaque: Nicolas BIANCO

Cette plaque provient effectivement de la fonderie Bouilliant. Toutefois un sigle en bas et au centre n’est pas encore déchiffré:

On y distingue (mais sous toute réserve): H & G B. 



 
Fougerolles-du-Plessis

C’est en 1879 que Fougerolles prit l’extension du-Plessis. Cette plaque se trouve donc sur le Chemin de Grande Communication N° 22 allant de Fougère (Ille-et-Vilaine) au Teilleul (Manche). La longueur mayennaise de ce chemin n’étant que de 15 kms. Une plaque en l’état.

Photographie: Alain MARIE



 
Saint-Denis-d’Anjou

Saint-Martin-Villenglose s’est associé à deux autres communes pour former St Denis-d’Anjou…. mais c’était en 1812, bien avant cette plaque. 

Sur la Route Départementale N°10 qui allait d’Angers à Alençon. On lit sur la plaque: St Martin de Ville Anglose: on trouve effectivement sur d’anciennes cartes (notamment Jaillot en 1706) cette orthographe, de même St Martin-de-Ville-Englouse en 1478. Cette paroisse était sous la domination anglaise à l’époque, ceci expliquant cela. Nous sommes aujourd’hui sur la D27.

-Cliquez sur cette plaque en l’état-

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE



 
Assé-le-Bérenger

Une plaque en l’état sur l’ancienne Route Départementale N°9 allant de Laval à Evron sur une distance de 23kms246 (en 1840) puis prolongée en 1862 suite à la suppression des Routes Stratégiques jusqu’à Sillé-le-Guillaume en Sarthe (RS N°34). Nous sommes sur cette prolongation.

En bas et au centre de cette plaque figure un sigle qui pourrait être  H & G B, cette plaque provenant de la fonderie Bouilliant un rapport évident doit exister mais pour l’instant il garde son mystère. A noter que l’on retrouve ce sigle sur plusieurs plaques de Mayenne, notamment sur les Routes Départementales.

Photographie: Arnaud FAGUER



 
La Selle-Craonnaise

La Crué -sur les plaques La Cruë– est un hameau à cheval sur les communes de La Selle-Craonnaise et St Martin-du-Limet, la maison se trouve sur La Selle. A l’intersection des D230 et D150. 

A l’époque il s’agissait respectivement du Chemin d’Intérêt Commun N°30 et du Chemin de Grande Communication N°50. 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Arnaud FAGUER



 
Loiron

Sur l’ex Nationale 12, commune de Loiron, hameau de la Chapelle du Chêne, aujourd’hui sur la D57, cette plaque dont les indications  partiellement occultées par une gouttière sont les suivantes: La Brûlatte, Port-Brillet, Saint-Berthevin, Laval. Cette plaque est ultérieure à 1870.

Photographie et renseignements sur les destinations: Arnaud FAGUER



 
Niafles

Sur le Chemin de Grande Communication allant de Craon à St-Aignan-sur-Roë, soit une distance de 13kms500, cette plaque en l’état.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Arnaud FAGUER



 
Nuillé-sur-Vicoin

Deux plaques dont l’une sur le CGC N°3, ce dernier n’étant pas le CGC initial ayant été renuméroté à une date indéterminée. 

Photographies: Arnaud FAGUER



 
Brée

Il y avait bien en 1900, et donc avant, un Chemin Vicinal Ordinaire partant de Brée et rejoignant la Nationale 162bis jusqu’à Mayenne. L’autre chemin du même type rejoignait le Chemin de Lassay par Deux Evailles mais n’allait pas à Mayenne.

Photographie: JG JACQUES



 
Ménil

En Mayenne nombreux étaient les chemins Vicinaux Ordinaires, à la charge des communes, faisant l’objet de demandes de reclassement en Chemins d’Intérêt Commun. Celui-ci en fait parti.

En effet le 17 février 1895, le Conseil Municipal du Ménil délibérait afin de solliciter le classement, comme lignes d’Intérêt Commun, de deux Chemins Vicinaux, celui allant de Ménil à Château Gontier, et celui de Ménil à Jaille-sur-Yvon, en prolongement l’un de l’autre.

Le Conseil Général rend l’avis conforme à l’article 7 du 6 décembre 1870: il ne rejette pas la demande mais  doit solliciter l’avis des communes concernées, lesquelles, si le projet abouti devront participer au financement des dits chemins. Les communes concernées sont St Fort et Château-Gontier. 

Château-Gontier accepte de verser 100frs, St Fort 320frs, le reste étant à la charge de Ménil, à  savoir 1450frs. Mais le compte n’y est pas, en effet on arrive avec ces participations à une base de 0,20 / mètres alors qu’il en faudraiy 0,30. Pour ce faire il faudrait augmenter le contingent de Château-Gontier et le porter à 300frs (il n’acceptera qu’à hauteur de 172frs) et celui de St Fort (ce qu’il refuse catégoriquement). 

Après reconsultations des communes concernées, St Fort accepte d’augmenter (mais du bout des lèvres) sa participation, Ménil fera le complément. Ces chemins seront donc classés en un chemin d’Intérêt Commun en août 1896, il portera le N° 67. La plaque n’a pas pour autant été changée ni modifiée.

Photographie: Patrick GERBER

Cette plaque fut rechampie par Nicolas Jamois en octobre 2017:

Voici trois photos d’un mât bi-plaques en cette commune:



 
Laigné

La Route Départementale N°18 allait de Cosse à Château-Gontier. La partie de Laigné à Ampoigné fut classifiée Route Départementale (auparavant c’était un CGC). Elle se situe à l’intersection des D10 et D22 actuelles.

-Cliquez sur cette plaque-



 
Louvigné

La destination Station de Parné était sur la ligne Laval – St Jean-sur-Erve ouverte en 1900. Mais la station fut ouverte après création de la ligne.

Ces plaque est sur le CGC N°3 allant de Louvigné à Cossan-le-Vivien (en 1885). Aujourd’hui intersection des D555 et D131. 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies des plaques: Pymouss



 
Senonnes

Voici donc, sur une Chemin Vicinal ordinaire indiquée la direction de La Marinière sur cette belle plaque. 

-La plaque sur le mur à droite, cliquez dessus-

Photographie: Pymouss


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

1 commentaire

  • Reply stan 29 août 2014 at 13 h 43 min

    belle découverte !

  • Laissez une réponse