Saint-Georges-de-Reneins – Rhône

La commune de St Georges-de-Reneins est traversée du nord au sud par la Nationale 6. Cette route Royale à son origine en 1824 est définie comme étant la route de Paris à Chambéry et en Italie, par le Mont-Cenis. Elle conservera sur une partie importante son tracé historique jusqu’en 2006.Aujourd’hui il s’agit dans le Rhône de la D306.

C’est sur cette voie que nous trouvons les plaques 2 et 3 issues de la fonderie Bouilliant. Elles datent de 1876 et années suivantes et ont été achetées, livrées en gare, pour le prix de 12 francs l’unité. (Les mâts bi-plaques quant à eux coûtent 60 frcs mais il n’y en a plus sur la commune). Il faut préciser que les premières plaques sur les Nationales / Impériales ont été installées avant 1870 et que la mention Impériale fut burinée sur ces plaques à partir de 1870. Mais ne subsistent à St Georges que les plaques de 1876.
Les plaques sur l’annexe de la Départementale 15 peuvent être datées de 1877 et années suivantes. C’est l’année de création des annexes sur lesquelles elles sont sises.
Les plaques les plus tardives sont celles que nous trouvons aux Chevaliers, elles sont issues de la fonderie Brousseval et datent de la fin du XIXème début du XXème.

SR_GEORGES_DE_RENEINS_CARTE.jpg

-Vous pouvez cliquer sur les pour accéder aux plaques-

 

Le hameau des Chevaliers est à 2 kms au nord du centre de St Georges-de-Reneins. La seconde plaque en angle est sur l’un des nombreux Chemins Vicinaux Ordinaires de la commune, ici le N°16 allant sur Delphingue. 

– Photographiées par JF LOBREAU, cliquez sur chaque plaque-

 

En entrant dans la commune, avenue Charles de Gaulle, la première maison sur la gauche supporte cette plaque plus ancienne que les précédentes au Chevaliers.

 

– Plaque photographiée par Luc LEFRAY en 2011-

 

Quand à la troisième plaque sur la Nationale 6, elle est à la sortie du bourg, rue Léon Foillard (D306). 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Joëlle Levêque & Josiane Pierrefeu

 

Route de Port Rivière (D68) cette plaque était initialement sur une annexe de la Route Départementale N°15. La route principale N°15 était une transversale partant de Beauregard dans l’Ain pour rejoindre La Clayette en Saône-et-Loire. L’annexe en question pouvait être celui allant de Montmerle à la Callebarde, ou encore de Port-Rivière à Blaceret,  deux portions du Chemin de Grande Communication N°20 annexées à cette départementale au 1er janvier 1877. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Joëlle Levêque & Josiane Pierrefeu

 

Une plaque du même acabit sur la Route de Vallières. Elle devait se situer sur l’autre annexe car les distances fléchées divergent. 

Photographies: Joëlle Levêque & Josiane Pierrefeu

 

Lieu-dit Coichat (D20) / Le Pigeonnier, intersection route de Terrier (D49), voici deux plaques en angle sur une même maison. A noter que nous sommes une fois encore sur une annexe de la Route départementale N°15 (Route du Terrier – D49) et que cette route en son milieu sert de frontière entre les deux communes de St Étienne -des-Oullières et St Georges-de-Reneins: il s’agit de l’annexe dite de Montmerle à Tallebarde

-Un montage photo pour les bornes. Cliquez sur chaque plaque, petites flèches blanches-

Photographies: Joëlle Levêque & Josiane Pierrefeu

Il existait d’autres plaques directionnelles dans la commune comme le prouvent les photographies / cartes postales ci-dessous.


Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

 

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse