MAINE-et-LOIRE page 3



 
La Pellerine

Une plaque en bois, lettres en fer et en relief. Le bois fut traité par le procédé Desbois-Richard, le rendant plus dur et imperméable. Les lettres sont cloutées. 

En haut à droite le N° de la plaque destiné à la placer selon les plans de pose des agents-voyers, ici le 75. Le CGC N°12 allait dés le début de Brion à Rille.

Photographie: San DONI



 
Cholet

 Intersection des rues Louis-Marie Grignon de Montfort / Rue de la Caillere, voici une plaque sur le Chemin de Grande Communication N°26 de Cholet à Pouzauges. Elle indique entre autre la distance avec le département des Deux-Sèvres, il est vrai que Cholet est dans le sud du département.

Photographie: Eric PINEAU

Il y avait une belle plaque qui se situait sur le Chemin Vicinal Ordinaire N°7, intersection avec l’actuelle Départementale N°13 issue du déclassement en 2006 de la Nationale 160. Ce Chemin Vicinal avait une longueur de 17km300 et partait de la commune du May, pour rejoindre Toutlemonde via Les Landes. Quand cette plaque fut mise en place il n’y avait pratiquement aucune construction à cet embranchement. Les Pagannes* au nord ouest de Cholet était un terrain couvert de roseaux, théâtre de combats pendant la guerre de Vendée.  Aujourd’hui une zone commerciale, la plaque rue de La Vallière X avenue Edmond Michelet. 

-Ce panneau diagrammatique mis en place avant le déclassement de la N160, intersection avec le Chemin Vicinal N°7-

  • Les Pagannes: nom de la zone commerciale située à la sortie de Cholet en direction d’Angers et de la zone artisanale de St Pierre Montlimart. L’endroit était à l’origine un vaste terrain humide où poussaient les gannes, roseaux servant à fabriquer les trames des fileuses et des tisserands choletais. Le mot ganne était une corruption de canne.

Les Secrets des noms et lieux-dits du Maine-et-Loire (Pierre-Louis Augereau – Collection Cheminements)

Une autre plaque à l’intersection entre la rue de la Cartonnerie (CVo6) et le Boulevard de Strasbourg (lequel se jetait sur la Nationale 160). 

-Cliquez sur cette plaque près du poteau d’électricité-

Photographies: Robert BOURON

-Sur ce plan de 1914 les deux Chemins Vicinaux N°6 de Cholet à Trémentines et 9 se rejoignent Boulevard de Strasbourg-



 
Les Cerqueux-sous-Passavant

Commune déléguée de Lys-Haut-Layon

Les Cerqueux prend l’extension sous-Passavant à partir de 1801.
Intersection rue de la Mairie / rue du Pont Moreau, cette plaque sur l’actuelle D167 était à l’origine sur le Chemin d’Intérêt Commun N°67. Il s’agit d’une plaque en bois, caractères métalliques cloutés, très bien entretenue. 

-Cliquez sur cette plaque à droite, derrière le poteau électrique-

Photographie de la plaque: Eric PINEAU



 
Concourson-sur-Layon

Concourson prit l’extension sur-Layon en 1924. 

Une belle plaque sur ce qui était la Route Nationale 160, elle allait comme indiqué sur cette plaque, et ce dès son origine en 1824, de Saumur aux Sables (d’Olonne). Entre Saumur et 23km, en bas à droite, peu apparente mais discernable: le sigle de la fonderie: HBBt. 

Rue Nationale au numéro 19. Actuelle D960.

-Cliquez sur cette plaque, elle a la couleur du mur-

Photographies: Claude KRACHER



 
La Chapelle-Rousselin

(Commune déléguée de Chemillé-en-Anjou)

Ce n’est qu’en 1900 que la rue du Bourg fut intégrée à cette voie vicinale officiellement sur le N°1 de St Lézin à Trémentines (la catégorie Chemin Vicinal Ordinaire peut être assimilée dans ce département aux Chemins d’Intérêt Commun sur plusieurs communes). Rue St Jacques, intersection avec la rue d’Anjou, cette plaque en l’état sur un CVO lequel néanmoins reliait deux communes. La plaque est en l’état, à noter qu’elle comporte deux fois le nom de la commune, posée vers 1875.

-Cliquez sur cette plaque en face du café-

Photographie de la plaque: Eric PINEAU



 
Noyant-la-Plaine

(Commune déléguée de Tuffalun)

Noyant prit l’extension la-Plaine en 1883.

« La Route Départementale des Ponts-de-Cé à Loudun traverse du N. au S. dans toute la largeur (2km900) par le bourg, où l’entrecroise le Chemin de Grande Communication de Gennes à Martigné » nous dit Célestin Port dans son dictionnaire historique. Et c’est justement à cet entrecroisement que nous trouvons deux plaques en angle. 

Ces plaques se situent aujourd’hui à l’intersection des Route de Gennes (D70) et rue Principale (D70E). 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Norbert QUINT



 
Saint-Augustin-des-Bois

 Sur la D961 actuelle, cette plaque qui fut l’une des premières implantée en Maine-et-Loire était sur la Nationale 161bis créée en 1862. En plein cœur du bourg, face à l’église.

-La plaque est fléchée, à droite, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Christophe GENDRON



 
Saint-Georges-sur-Loire

Nous restons sur la 161bis, arrivons à St Georges-sur-Loire, rue de Chalonnes. Une plaque compartimentée comme la précédente. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographie: Raphael LEMAIRE



 
Durtal

Intersection rue du Maréchal Leclerc / rue de la Mairie, D323 / D859. Il s’agissait de la Route Nationale 159bis. A sa création en 1862 elle est référencée comme indiqué sur cette plaque, allant de La Flèche à Rennes. 

-En arrière plan, le château Royal de Durtal. La plaque sur le commerce, cliquez dessus

Photographies: Véronique FOULON-LÉGÈRE



 
Denée

Rue du 8 mai, nous étions sur la Départementale N°14 allant de Saumur à La Varenne. Aujourd’hui à Denée la D751. Une belle plaque de la fonderie Bouilliant, à l’époque fixée sur l’école garçons et fille (Sœurs de Torfou) crée en 1868,  près de la mairie. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Jean-François GODET

DÉNÉE 2022.

Cette plaque fut rechampie en 2018. 

Photographie: Jocelyne CREUZÉ

 



 
Fontevraud-l’Abbaye

 En 1928, Fontevrault devient Fontevrault-l’Abbaye, en 1967 Fontevrault s’orthographie Fontevraud.

De Saumur à Limoges, tel est le parcours de la Route Nationale 147 à son origine, elle fut créée en 1824. Place des Plantagenêts, une belle plaque entretenue, en harmonie avec le style renaissance.

-Cliquez sur cette plaque, flèche orange-

Photographie de la plaque: Danielle MOBS

-En 2019 la plaque a été restaurée-

Photographie: Laurent BRETECHE


 

Pellouailles-les-Vignes

Nouvelle commune de Verrières-en-Anjou

Pellouailles prit l’extension les-Vignes en 1920.
Dans la Rue Nationale, D323, cette plaque était initialement sur la Route Nationale 23. Cette route, créée en 1824, était dite de Paris à Nantes, en réalité de Chartres à Paimboeuf jusqu’en 1973.

-Cliquez sur cette plaque à gauche-

Toujours sur la Route Nationale, à l’intersection avec la route de Rittières, une plaque indiquant la direction de la Gare de Plessis-Grammoire. Sur le Chemin Vicinal Ordinaire N°4.

Photographies: Véronique FOULON LÉGÈRE


 

Saulgé-l’Hôpital

Jusqu’en 1933 nous étions sur la Route Départementale N°2 allant des Ponts-de-Cé à Loudun. Il n’y eut pas de déclassement des routes départementales dans ce département et donc cette voie devînt la Route Nationale N°761 d’Angers à Loudun (avec l’ancien Chemin de Grande Communication N°11bis dans la Vienne). Depuis 1973 nous sommes sur le D761.

Cette plaque se situe rue d’Anjou, intersection avec la rue de l’Église (un Chemin Vicinal Ordinaire N°4).

-Cliquez sur chacune des deux plaques en angle sur cette maison-

Photographies: Jeroen SWEIJEN – Patrice FERRAND

Un mât bi-plaques, intersection rue du Haut (Chemin Vicinal N°4) et Renaissance (D176). Il s’agissait du Chemin d’Intérêt Commun N°76 venant de Gennes. initialement il s’agissait du Chemin de Grézillé à Gennes, il fut prolongé jusqu’à Saulges fin XIXème début XXème. 

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Photographies: Jeroen SWEIJEN

Seule la plaque sur le Chemin Vicinal N°4 est posée


 

Brain-sur-l’Authion

Commune déléguée de Loire-Authion

A l’angle formé par l’intersection des routes de Malboire et de La Richardière, lieu-dit Le Miroir, voici un mât bi-plaques. Ces mâts devaient être nombreux aux intersections des voies vicinales ordinaires, ici les VO6 et VO9. Ils provenaient de la fonderie sarthoise Chappee. Ce mât est aujourd’hui chez un habitant. 

-Cliquez sur chaque plaque-

Photographies: Bixente CABALLERO – Steven SOULARD

Ce mât aujourd’hui mono-plaque devait se situer à l’intersection entre l’ancien Chemin de Grande Communication N°11 et l’ancienne Départementale N°4 (laquelle alimenta le tracé de la Nationale 147 en 1973). La D4 allait d’Angers à Longue. Aujourd’hui rond-point formé par la rue du Puits Huchet X D347 -La Crémaillére d’Argent.


 

Mûrs-Érigné

Mûrs devient Mûrs-Érigné en 1953. 

Intersection Route de Cholet X rue Maurice Berne (D748) cette plaque en bois provenant du constructeur Desbois-Richard (1876). Elle se situait donc comme indiqué sur le Chemin d’Intérêt Commun N°20 allant de la Butte d’Érigné à Vihiers. Le numéro 81 en haut à droite est un numéro de pose utilisé par les agents-voyers. 

Photographie: Bixente CABALLERO

« La Route Départementale N°14 dessert le bourg, passe à quelques mètres sous l’église d’Érigné, emprunte un instant la route nationale et poursuit de nouveau vers l’est abordée vers S. par le Chemin d’Intérêt Commun de Vihiers. » Telles sont les indications fournies par le Dictionnaire historique, géographique, et biographique de Maine-et-Loire. Et donc nous trouvons une plaque, non loin de l’église, Route de Nantes (D751) intersection avec la rue des Acacias. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Norbert QUINT

La Roches d’Érigné est l’un des nombreux hameaux  dépendant de la commune de Mûrs-Érigné. 

Sur l’ancienne nationale 161 menant d’Angers aux Sables-d’Olonne (remarquons le -S parasite), aujourd’hui D160 / route de Cholet, à son intersection avec la D748 (route de Brissac), nous trouvons encore cette plaque.

Jeroen SWEIJEN

-Cliquez donc sur cette plaque à droite près de la gouttière-

Photographies: Jeroen SWEIJEN – Steven SOULARD


 

Saint-Lambert-du-Lattay

Commune déléguée de Val-du-Layon

Route Nationale 160 (tel est son nom) sur l’actuelle D160 sortie du bourg direction Angers, cette plaque à l’origine sur la Route Impériale 161 définie à son origine en 1824 comme la route de Saumur aux Sables d’Olonne. Son nom d’usage était d’Angers aux Sables comme indiqué sur la plaque.  Cette plaque, mise en place vers 1850, avait bien les 3 lettres IMP pour Impériales. Celles-ci furent burinées à partir de 1870 et recouvertes (ou pas) par NAT pour Nationale. C’est au moment de son réchampissage, contemporain, que IMP fut peint de nouveau, lui donnant son caractère historique.

Le parcours de la Nationale 161 fut repris dans son intégralité par la Nationale 160 en 1978. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Georges TURPIN


 

La Ferrière-de-Flée

La Route Nationale N°23bis fut créée en 1862 et était définie comme étant la route d’Alençon à Nantes. Il semblerait  que sur la plaque NAT recouvre l’ancienne appellation IMP pour Impériale. Rue du Général de Gaulle (D923) à quelques dizaine de mètres de l’église.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Jean-Paul BONSERGENT


 

Écluse de La Roche à Chambellay

Le chemin de halage pour aller par exemple sur Lion-d’Angers s’arrête ici car un propriétaire s’oppose à la traversée de ses terres. Un jugement d’expropriation devait être rendu début 2021. La plaque prouve bien que ce chemin fut utilisé. 

47.680384 , -0.691918

Photographie: Jean-Paul BONSERGENT


You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse