LOT

 

Lot

 

Dernières modifications 4 octobre 2022

En 1858, le CGC N°3 (ainsi que les N° 4-5-6-7-17-35 & 39) étaient équipés de bornes, poteaux et tableaux indicateurs en fonte; ils provenaient d’une fonderie de Moissac au prix de 45 francs les 100 kilos, rendus non peints à Cahors. En 1861 c’est la maison Bouilliant qui succéda à cette fonderie locale.

Dans le Lot les Routes Départementales furent déclassées au 1er janvier 1885. Voici la liste des routes du département en 1862, y compris les Routes Impériales. Les longueurs sont mesurées en kilomètres et hectomètres. 

Routes Impériales et Départementales

Chemins de Grande Communication



 

Saint-Géry

Nouvelle commune de St-Géry-Vers
Dans le Quercy, le village de St-Gery possède une église éponyme, sur cette église une plaque de cocher en fonte; la mention GC signifiant  qu’elle est sur une voie de Grande Communication. Il s’agit de la N°33 allant de Vers à Figeac en 1862. Nous sommes aujourd’hui sur la D662, de 1933 à 1973 Nationale 662 de Cahors à Rodez par Figeac. 

Juste en-dessous une autre plaque, cette fois émaillée. Cette seconde plaque est sise sur le chemin de St Jacques de Compostelle, de Cahors à Figeac, la prochaine étape étant St-Cirq-la-Popie, site médiéval incontournable. Nous en trouvons une du même format à Lamagdelaine.

-Cliquez sur les plaques-

Photographies: Gilles DELIGNY – Jean-Michel ANDRY

-Années 60, les deux plaques sont déjà là-

Photographie 2022: ©Jean-Michel ANDRY

Une plaque, fonte sur pierre, hameau de Bouziès-Bas.  Sur le Chemin de Grande Communication N°33 allant de Vers à Figeac, les distances en kilomètres et hectomètres. Aujourd’hui la D662 longeant le Lot. 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: Gilles DELIGNY



 

Montbrun

Sur l’ancienne voie de Grande Communication 33, cette plaque joliment agencée. Elle se trouve à l’entrée du bourg, sur la façade de la Mairie. Ce chemin en 1862 allait de Vers à Figeac.

Montbrun VUE

-Cliquez sur la plaque-

Merci à Gilles DELIGNY pour la photo de plaque de 2013.

-Réchampie de belle manière, nous voici en 2019-

Photographie: Christian MEYER



 

Felzins

Guirande est un hameau de Felzins, la Guirande étant un ruisseau. Nous sommes sur la Départementale N°2, anciennement le CGC2. Ce Chemin de Grande Communication allait de Gourdon à Figeac et à Decazeville (1862). La plaque est fixée sur la Chapelle Saint-Marie-Madeleine classée au titre des monuments historiques.

-Cliquez sur cette plaque-

– Photographies: Jean-Pierre LEPORTNorbert QUINT



 

Payrac

La Seguinie est un lieu-dit sur la commune de Payrac. Aujourd’hui sur la D820, elle se situait sur la Route Nationale 20. Vraisemblablement posée entre 1858 et 1861 ou après 1870 , cette plaque n’a fait l’objet d’aucune modification depuis sa création.

– Cliquez sur la plaque pour grand format –

Photographies: Marc BERTELS

 

Cette plaque semble avoir été déplacée en 2016. Voir ci-dessous les commentaires de Jean-Michel ANDRY



 

Loupiac

Toujours sur la Nationale 20, aujourd’hui croisement des CD147 et 147bis, lieu-dit Le Treil, cette plaque directionnelle mise en place entre 1858 et 1861.

– Cliquez sur cette plaque –

Photographie: LEPAT19 du Club-ScooterGT


 

Fontanes-du-Causse

Nouvelle commune de Cœur de Causse

En 1863 il s’agissait de Fontanes-Lugardes. En 1933: Fontanes-du-Causse. 

Sur l’église de Fontanes, cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°2. Il allait de Gourdon à Figeac puis Decazeville en Aveyron (1862). Cette plaque fut posée en 1869 après l’achèvement des opérations de bornages.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: KOI via Jean-Michel LE VAOU


 

Marcilhac-sur-Célé

Le Chemin de Grande Communication N°17 allait en 1862 de Cajarc à Labastide-Murat, deux destinations fléchées sur cette plaque. Sur le Bourg (D17).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Christian MEYER



 

Frayssinet

Frayssinet ou Frayssinet-le-Gourdonnet (le village appartenait à la seigneurie de Gourdon) est traversé par la Nationale 20. Sans doute sur l’actuelle mairie.  Bien que la maison Bouilliant ait fourni en 1865 et 1869 de nombreuses plaques murales sur les Chemins de Grande Communication dans le Lot (330 kms de couverture du réseau en 1865, 462 bornes kilométriques en fonte, 49 poteaux et 74 plaques murales en 1869) il n’est pas certain que cette plaque provienne de cette fonderie.

-Cliquez sur cette plaque pour grand format-

-Cette plaque aurait très bien pu se trouver sur la mairie-



 

Cressensac

Sortie de Cressensac, direction Souillac (D820), cette plaque était donc sur la Nationale 20. On remarque les distances au mètre près. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Georges TURPIN



 

Lamagdelaine

Une plaque  émaillée  identique à celle de St Géry. Également sur la ligne Figeac – Cahors appelée aussi le Chemin du Puy,  Via Podiensis ou GR65, nous sommes bien sur le Chemin de St Jacques. 

-Cliquez donc sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Larroque-Toirac

Le Chemin de Grande Communication N°33 allait de Vers à Figeac. Il devînt (sans doute à partir de 1885, année de déclassement des Routes Départementales) le Chemin de Cahors à Figeac, ancienne Route Départementale N°13. Aujourd’hui nous sommes sur la D662 (de 1933 à 1973 Route Nationale N°662 de Cahors à Rodez par Figeac). Cette plaque est à l’intersection avec le chemin vicinal allant au village. Elle pourrait dater de la livraison Bouilliant de 1868.

-Cliquez sur cette grande plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY

Nous restons sur le Chemin N°33 et rejoignons le hameau de St Affre à moins de 2 kms du bourg. C’est là que nous trouvons une plaque au même format sur un bâtiment en pierres.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Sauliac-sur-Célé

Le Chemin de Grande Communication N°41 allait de Figeac à Cahors, Sauliac est équidistant de ces deux extrémités. Nous sommes aujourd’hui sur la D41 juste après le Pont sur le Célé.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-Michel ANDRY



 

Sénaillac-Latronquière

C’est en 1955 que Sénaillac et Latronquière fusionnent. Mais la commune de Latronquière existe toujours, elle est circonvoisine de Sénaillac-Latronquière.

Le Chemin de Grande Communication N°3 allait dès son origine de Figeac à Latronquière et à Sousceyrac sur une distance de 32kms. De 1933 à 1973 nous étions sur la Nationale 653, aujourd’hui D653. La plaque est fixée sur l’une des dernières maisons du village en allant vers Latronquière. 

En 1858, le CGC N°3 (ainsi que les N° 4-5-6-7-17-35 & 39) étaient équipés de bornes, poteaux et tableaux indicateurs en fonte; ils provenaient d’une fonderie de Moissac au prix de 45 francs les 100 kilos, rendus non peints à Cahors. En 1861 c’est la maison Bouilliant qui succéda à cette fonderie locale. 

-Cliquez sur cette plaque-
Photographies: Jean-Michel ANDRY


 

Saint-Martin-Labouval

Un habitat vernaculaire, deux étages et un pigeonnier, tel est le support de cette demi-plaque directionnelle. Nous sommes en face du Lot, dans le causse de Carjarc, l’un des quatre causses du Quercy. Surplombée par la falaise, l’actuelle Route de Cajarc est aujourd’hui la D662, à l’époque ce Chemin de Grande Communication N°33 de Vers à Figeac. L’habitat à LaToulzanie peut être qualifié de semi-troglodyte.

-Cliquez sur cette plaque cassée-

Photographies: Jean-Michel ANDRY

La plaque est sur la maison en face de la petite fille


Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

You Might Also Like

9 Commentaires

  • Répondre Gabray 18 avril 2014 at 18 h 50 min

    Un blog superbe …

    Je cherche pour toi quelques photos sur ce sujet en Haute Garonne

    Dès que possible je te les ferai parvenir …

    Cordiales amitiés & à +  

  • Répondre Jean-Michel Andry 31 octobre 2021 at 18 h 02 min

    Il faut nuancer l’affirmation concernant la plaque de cocher de La Seguinie (RN 20 à Payrac) selon laquelle elle n’a fait l’objet d’aucune modification. En effet celle -ci a été déplacée par rapport à sa situation d’origine. J’ai parcouru deux fois cette section de la RD 820 en cherchant la plaque sur le coté Est, compte-tenu des flèches indiquant la direction de Pauliac et Souillac. et je n’ai rien trouvé! Rentré à la maison, je cherche sur Street view et la découvre finalement sur le côté Ouest et perpendiculaire à la chaussée. En outre, examinant l’historique Street View, je découvre qu’elle a été placée à cet endroit entre 2011 et 2019. CF: https://www.google.fr/maps/@44.779079,1.4722568,3a,75y,238.59h,98.73t/data=!3m7!1e1!3m5!1sZX-9Qjd5XqqVD3v8UNcFpw!2e0!5s20191001T000000!7i16384!8i8192 . Je fais la même constatation pour la plaque »type Dunlop » placée un peu plus au nord et que j’ai photographiée pour ne pas repartir bredouille… Il faut saluer l’initiative de mettre en valeur le petit patrimoine routier de la commune mais signaler quand même cette erreur.

  • Répondre Jean-Michel Andry 31 octobre 2021 at 18 h 07 min

    Après avoir vu un peu plus bas la photo de Patrick je ramène la période de mise en place à 2011-20156!

  • Répondre Jean-Michel Andry 31 octobre 2021 at 18 h 08 min

    2016!

  • Répondre Jean-Michel Andry 5 novembre 2021 at 23 h 22 min

    Un autre questionnement pour la plaque de la Seguinie: l’adjectif « Nat_ale »est d’origine, donc la plaque n’a pas été fabriquée durant le second empire et il faut revoir la date supposée de mise en place.

  • Répondre Jean-Michel Andry 5 novembre 2021 at 23 h 42 min

    Bouziès-Bas situé en rive droite du Lot faisait partie de la commune de Saint Géry aujourd’hui Saint Géry-Vers. Bouziès s’étend aussi sur la rive droite, mais en amont de ce lieudit. L’actuelle RD 662 est donc l’ancien CGC 33 (et non 35)

  • Répondre J.-M Andry 23 février 2022 at 11 h 33 min

    Dans les commentaires sur Saint-Géry: je pense que le chemin de Saint Jacques descend le Lot donc Saint-Circq-la-Popie est l’étape précédant Saint-Géry quoique sur l’autre rive…

    • Répondre Patrick Rollet 23 février 2022 at 11 h 51 min

      Saint-Cirq-la-Popie étant plus au sud que St Géry, sur la route de St Jacques d’après moi c’est bien l’étape suivante.

  • Répondre J.-M Andry 7 avril 2022 at 22 h 48 min

    Je confirme que la via Podensis se parcourt de Figeac à Cahors donc en descendant le Lot…

  • Répondre à Gabray Cancel Reply