SAVOIE

Savoie



Mise à jour le


Saint-Genix-sur-Guiers

C’est en 1908 que St-Genix-d’Aoste est devenu sur-Guiers (auparavant le nom de la commune était Entre-Rives). Sur la départementale N°10, cette plaque en fonte émaillée. La Route Départmentale N°10 allait de Pont-de-Beauvoisin à Culoz.

– Merci à Mario pour cette première plaque en Savoie, cliquez dessus –

Place du Pont, une seconde plaque mais cette fois en fonte: à l’époque le Chemin de Grande Communication N° 38 bis (qui devînt N516 puis D916)


Le Pont-de-Beauvoisin

 Une plaque de cocher (fonte émaillée) au Pont-de-Beauvoisin; datant d’avant 1909, la commune de St Genix-d’Aoste étant devenue St Genix-sur Guiers cette année là.

– Merci à Mario,  cliquez sur la plaque


La Motte-en-Bauges

Sur la Route Départementale N°8 allant de Pontcharra à Beaufort en passant par La Rochette et Albertville de 1861 à 1930, cette plaque en fonte émaillée.

– Photographie: Luc LEFRAY


Brides-les-Bains

 La Route Départementale N°6 allait de 1861 à 1930 de Moutiers à Bozel. Cette plaque en fonte  émaillée.(A noter que la commune de Brides-les-Bains s’appelait avant 1847: La Saulce).

– Photographie: Rémi GRODZKI


 Chambéry

La Route Nationale N°6 en 1824 allait de Joigny à Milan, elle devint Route Impériale de 1851 à 1870. Une belle plaque d’empire en fonte émaillée. Place Caffe.

– Photographie: Rémi GRODZKI

Faubourg Montmélian, cette seconde plaque sur la Route Impériale N°6. En venant d’Italie on rentrait à Chambéry par ici. 

-Photographie: Denis CLAUDEL



 
Saint-Thibaud-de-Couz

Sur la plaque Coux… orthographe usitée du XVIème au XIXème siècle. Nous sommes donc sur l’ancienne Route Impériale N°6, donc une plaque datant d’avant 1870.

-Pas loin du centre, cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Denis CLAUDEL



 
Yenne

Sur la Route Départementale N° 5, à la limite de l’Ain, cette route allant de Chambéry à Beilley par le Mont du Chal.  (1870)

-Photographie: Monique, Daniel-Spagnolo


 

Aigueblanche

Sur la Route Impériale 90 allant dès son origine de Grenoble à Chambéry, cette plaque en fonte émaillée. Elle date d’avant 1870, d’après 1852.

Sur la D990 actuelle, Grande Rue, direction Moutiers.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Cevins

La route Nationale 90 (Impériale à l’époque de la plaque) passait effectivement par La Roche, commune de Cevins. Cette plaque en fonte émaillée bien engoncée dans son mur.

-Cliquez donc sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Denis CLAUDEL


 

Cognin

Route de Lyon, juste au-dessus de l’Institut de beauté, cette plaque sur la Route Impériale N°6 en fonte émaillée. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

La Chavanne

Cette fois sur la Route Départementale N°12, cette plaque Route de la Combe de Savoie (D204).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

La Thuile

Photographie: Jean-François LOBREAU

Sur l’une des maisons du village cette plaque d’assurance en zinc signifiait que la demeure était assurée contre les dommages causés par les incendies, ici la compagnie était la Société Royale. Ce type de plaques se multiplièrent au XIXème siècle, elles portaient souvent la mention M.A.C.L (Maison Assurée Contre l’Incendie). Outre leur caractère publicitaire évident, ce type de signalétique informait également les secours, leur signifiant qu’une prime pouvait être versée par la compagnie s’ils faisaient preuve de diligence. 


 

Novalaise

Photographie: Jean-Michel ANDRY

Cette plaque d’interdiction ne put être apposée à Novalaise qu’à la condition qu’il y eut un dépôt de mendicité susceptible d’accueillir vagabonds et mendiants. C’était le cas puisque le dépôt de Chambéry (à La Madeleine apparemment, fondé en 1830 par le général Comte de Boigne) était opérationnel pour 21 communes en 1864, dont Novalaise. 


Lien vers groupe facebook

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Vous pourriez aussi aimer

Pas encore de commentaires

Laissez une réponse