HAUTE-SAVOIE

 

Haute-Savoie_940.jpg

C’est en 1860 que fut rattaché à la France le département de Haute-Savoie (Traité de Turin)

Auparavant il faisait partie de la Maison de Savoie (sauf de 1792 à 1815, période durant laquelle il fut réuni à la France).


ARTICLE


Dernières modifications 17 octobre 2022



 

Vulbens

Voici une plaque de cocher à Vulbens qui ne manque pas d’intérêt. Sise dans le hameau de Famaraz, commune de Vulbens à quelques kilomètres du Rhône, une inversion de lettres et un mauvais agencement sont pour le moins étonnant: FLEUVE devient FLUEVE sans fermeture de parenthèse.

Elle se situait sur la Nationale 206, laquelle fut créée en 1860 après la réunion de la Savoie à la France. Elle est dite comme étant la route La route de Collonges à Annemasse par Saint-Julien et le pont d’Etrembière, puis à partir de 1866 de Collonges à Thonon. 

Vulbens (1)

D’autre part, la classification de la route a été ôtée. Les archives nous permettent de comprendre pourquoi. Ci-dessous  le décret impérial du 11 octobre 1860 stipulant que cette route est Impériale et y demeure. La Savoie vient d’être rattachée à la France.

Décret impérial 8307

Puis, six ans plus tard, en 1866, un nouveau décret impérial stipule que la nouvelle dénomination de la route sera: Route de Collonges (Ain) à Thonon (Haute-Savoie).

Cette route d’Impériale devînt Nationale en 1870. 

Compiegne 1866Merci à Mario Lomazzi pour cette première contribution en Haute-Savoie.

Son site de passionné camions et routes perdues: i57859784. szw440h440


Brenthonne

Route de Thonon-les-Bains (D903) cette plaque est à l’entrée du bourg. Initialement sur la Route Impériale N°203 allant d’Annecy à Thonon et créée en 1860, une plaquette NAT recouvre depuis 1870 la mention IMP. 

-Cliquez sur la plaque à gauche-



 

ANNECY

Trois plaques de cocher à Annecy, sur la Nationale 201 crée en 1860 par décret impérial.

Photographiées par Pierre Chaix en 2013.

La même plaque rechampie photographiée par Mario LOMAZZI en 2016:

-Cliquez sur cette plaque-

La troisième plaque rue de Paquier: on y apprend en toutes lettres le tracé de la Route Départementale N°7 en Haute-Savoie: d’Annecy à Bonneville en passabt par Thones.

-A droite, cliquez sur la plaque-

Photographies 2016: Mario LOMAZZI



 

Rumilly

Elle a subi le climat montagnard pendant plus d’un siècle mais est toujours là, dans la rue principale de Rumilly. La Route Départementales N°2 fut l’une des premières classées dans ce département en 1860, elle allait d’Albens à St Julien par Rumilly.

– Cliquez sur la plaque de cocher –

– Photographies réalisées par Mario en 2015 –


La Roche-sur-Foron

 Une plaque de cocher aux dimensions caractéristiques à ce département de Haute-Savoie. Cette fois sur la RN 203.

– Cliquez sur la plaque –


 La Vernaz

Deux plaques sur deux Chemin Vicinaux Ordinaires, comme beaucoup de plaques en départements de montagne l’altitude y est précisée, ici 808 mètres.

– Cliquez sur la plaque pour voir la photographie prise par JF LOBREAU en 2014 –

Ci-dessous une seconde plaque du même acabit, photo prise par Luc LEFRAY en 2012.

A hauteur du hameau de Bioge, cette plaque unidirectionnelle photographiée par Mario. Son site: 

Localisez et cliquez sur cette plaque


 Abondance

Une plaque de cocher assez exceptionnelle dans cette commune du Chablais français. En effet, outre les chefs-lieux d’arrondissement et de canton, Thonon et Evian, la préfecture du département, Annecy, y est fléché également PARIS, distant de 627 km. Elle Pourrait dater de 1898 et avoir été financée par le Touring Club de France.

– Photo de Luc LEFRAY


Bons-en-Chablais

 C’est en 1966 que la commune de Bons devient Bons-en-Chablais. Une plaque sur la Route Impériale N°203, la mention IMP a été burinée sur cette plaque et non remplacée. Cette route allait de Annecy à Thonon en 1866.

– Photographie Luc LEFRAY –


Orcier

 A l’angle des Chemin d’Intérêt Commun 28 et 36 (aujourd’hui D36) deux sympathiques petites plaques restaurées. Le CIC 28, jusqu’en 1892, allait de Bons à Armoy par Draillant, Orcier et Lyaud. Quand au CIC 36 nous trouvons sa trace en 1923, il allait de Lavouët (Vailly) à Orcier par Lullin et le Col du Feu. 

– Les deux plaques sur la maison, cliquez sur chacune d’elles


Publier

 Deux plaques en zinc laminé, elles sont issues de la fonderie Girard & Col sise à Clermont-Ferrand. (voir article sur cette fonderie). Le Chemin d’Intérêt Commun N°11 jusqu’en 1892 allait d’Évian à la rencontre du Chemin de Grande Communication N°22 prés de Vinzier avec embranchement sur Marin. 

– Peu visibles, en angle sur cette maison, cliquez sur chacune d’entre elles

Photos de plaques par Luc LEFRAY


Lullin

Une belle plaque à Lullin, sur La Poste, empennage des flèches finement ciselé. En 1898, le Touring Club de France fit un don de 2500 frcs pour acquérir des poteaux (ou plaques) directionnels. Celle ci ,pourrait en faire partie, en effet, la commande fut passée aux Établissements Grillot. 

 

– Entre les fleurs à hauteur de poussette, cliquez dessus

Merci à JF LOBREAU pour cette découverte 



 
Vailly

Cette plaque dont le mur sur laquelle elle est apposée à été pour l’occasion et partiellement ravalé; en allant tout droit sur une distance de 676 kms on arrive à Paris. Nous sommes sur la D26. Cette plaque fut rechampie entre 2013 et 2016 en même temps que la restauration de la maison.

-Sur la plaque cliquez-

Photographies: Mario LOMAZZI


 

Essert-Romand

Une plaque était sur le Chemin Vicinal N° 1. Sur la mairie, rue Principale, D328.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Mario LOMAZZI


 

Le Biot

Une plaque sur l’actuelle Départementale N°32, sur la mairie de Le Biot (sic). Cette plaque, outre l’altitude flèche le chef-lieu d’arrondissement (Thonon), la préfecture (Annecy) mais aussi Paris à 682 kms. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Les Gets

Une plaque émaillée indiquant un poste de secours qui n’est certainement pas à son lieu d’origine. Sponsorisée par le Touring Club de France et par le P.L.M (Paris Lyon Marseille ?).

-Cliquez uniquement sur la plaque X rouge-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Le Grand Bornand

Les relations entre le Touring Club de France et le département de la Haute-Savoie mériteraient un développement conséquent. Cette association contribua pendant plus d’un demi siècle au développement touristique et à l’aménagement du territoire. L’apposition de ce panneau n’en est qu’un modeste exemple. En 1933 le TCF subventionna le Syndicat d’Initiative du Grand Bornand pour l’aménagement de sentiers, cette plaque peinte en zinc pourrait faire partie de la signalétique mise en place dans ce cadre. 

-Le col du reposoir est donc à 3 heures de cette pancarte-

Photographie: Frédo POUCHER


 

Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

 

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse