MAINE-et-LOIRE page 2



 
Cuon

(Commune déléguée de Baugé-en-Anjou)

Au Soleil d’Or, rue du Soleil d’Or, sur la Nationale 138 de Bordeaux à Rouen, cette plaque compartimentée ou l’on peut distinguer la signature de la fonderie.

-Sur l’avancée du fronton, la mention, à gauche la plaque sur laquelle vous pouvez cliquer

 Photographies: Cath MAMICHA pour le bâtiment, Fabien DEMEULES pour la plaque



 
Baugé-en-Anjou

Baugé prend l’extension en-Anjou en 2013. 

Nous restons sur la Nationale 138. Une plaque du même acabit que la précédente mise en place avant 1855 alors qu’elle était Impériale (mention burinée et non remplacée) et provenant également de la fonderie Bouilliant.

Egalement une rue dont le nom est gravé dans la pierre, La Camusière (un restaurant homonyme supporte d’ailleurs la plaque précédente).

Photographies: Cath MAMICHA

 

Une seconde plaque, cette fois sur la Départementale N°5 d’Angers à Tours comme indiqué sur la plaque. (aujourd’hui D766)

Photographie: San DONI



 
Brion

(Commune déléguée de Les Bois d’Anjou)

Les Bois d’Anjou est issue de la fusion de trois communes, Brion, Fontaine-Guérin et Saint-Georges-du-Bois depuis 2016.

Cette plaque se situe sur le hameau du Bois Maudet, ancienne commune de Brion. Nous sommes sur la D7, en face la D62, la D938 à traverser. La Route Départementale 7 allait de Baugé à la Loire. Nous lisons sur la plaque RN N°7: c’est une erreur, la Route Départementale dès son origine allait comme indiqué de Baugé à la Loire. 

-A droite, derrière la gouttière-

 

 Tournons à gauche et juste à l’angle une autre plaque, cette fois sur la Route Impériale N° 138, aujourd’hui nous sommes sur la D938.

-La plaque à gauche (cliquez) et en médaillon une plaque Michelin en piètre forme-

Photographie des plaques: Fabien DEMEULES



 
Ambillou-Château

(Commune déléguée de Tuffalun)

Route d’Angers, carrément sur l’église. Sur la Route Départementale N°2. Ambillou devînt Ambillou-Château en 1922.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Eric PINEAU

 



 
Beaupréau

(Commune déléguée de Beaupréau-en-Mauges)

Sur la Route Départementale N°13, celle qui allait de Cholet à St Florent-le-Vieil, cette plaque difficile à photographier.

Photographie: Eric PINEAU



 
Brossay

Cette plaque en bois, caractères en fer cloutés, qui a mal résisté au temps. 

Elle se trouvait sur le Chemin d’Intérêt Commun (CIC) N° 74 allant de Monfort à Messémé. Elle a été posée après 1881. (en effet la numérotation répertoriée en 1881 a été modifiée).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Eric PINEAU et plaque éclairée par Véronique FOULON-LÉGÈRE



 
Chemillé-Melay

(Commune déléguée de Chemillé-en-Anjou)

Chemillé et Melay fusionnent en 2013. En 2017 regroupement de 12 communes pour former Chemillé-en-Anjou. A l’époque de ces plaques, il s’agissait de la commune de Chemillé.

Deux plaques, l’une sur la Départementale N°1 allant de Saumur à Nantes, l’autre sur la Nationale 161, laquelle dès son origine en 1824 allait d’Angers aux Sables d’Olonne (comme indiqué sur la plaque, l’extension d’Olonne ayant été délaissée uniquement dans un souci de lisibilité et / ou de coût ). Sur cette dernière plaque, la destination Napoléon, distante de 93kms 3/4 étant la ville de La Roche-sur-Yon.

Aujourd’hui nous sommes à l’intersection des D160 et D170.

-Cliquez sur chacune des plaques en angle-

Photographies: vue d’ensemble: Jean-François LOBREAU , plaques: Steven SOULARD

Comme on peut le voir sur cette photo / carte, il y avait au moins une autre plaque dans cette commune.



 
Daumeray

(Commune déléguée de Morannes-sur-Sarthe)

La première plaque, aux minces caractères, aujourd’hui difficilement lisibles, était sise sur le Chemin Vicinal N°5 allant vers Notre-Dame-du-Pé dans la Sarthe. A noter l’accolade, élément rare sur une plaque.

 

La seconde se situe sur la Nationale 159bis, de la Flèche à Rennes par Châteauneuf, Château-Gontier et Craon et créée en 1862. Nous sommes aujourd’hui sur la D859.

-Cliquez sur cette plaque, fléchée-

Photographies des plaques: Steven SOULARD



 
Maulévrier

Tout est symétrie: de part et d’autre de la chapelle, la Départementale N°20 et la N°157, la plaque directionnelle sur la RD20 et celle sur le CGC N°15.

Un effort manifeste d’abréger: Cin Val de Gde Con : tout le monde aura compris Chemin Vicinal de Grande Communication.

-Cliquez sur les plaques visibles en bas-

 

Une autre plaque intersection D65 et D25. Rue du commerce.

 

Photographies: Steven SOULARD



 
Chênehutte-Trèves-Cunault

(Commune déléguée de Gennes-Val-de-Loire)

En 1973 Chênehutte-les-Tuffeaux fusionne avec Trèves-Cunault.

Nous lisons sur les plaques deux orthographes pour Chênehutte-les-Tuffeaux: les et lès. Chênehutte et Les Tuffeaux étaient deux anciennes paroisses associées en 1790. Cette préposition « lès » permet de signifier la proximité d’un lieu géographique par rapport à un autre lieu. Ce qui serait le cas ici puisque la paroisse des Tuffeaux, mentionnée dès le XIIème siècle comportait une douzaine de maisons le long de la Loire.

Par contre la préposition « les » indiquerait que la commune possède plusieurs tuffeaux. Le tuffeau est une sorte de craie extraite de carrières. 

Quoiqu’il en soit l’orthographe usitée depuis la fusion a toujours été Chênehutte-les-Tuffeaux. Ceci dit, selon les règles étymologiques, à partir du moment ou l’on considère que ce toponyme est issu de la réunion de deux communes, l’appellation aurait du être Chênehutte-Tuffeaux. 

Extrait du Dictionnaire historique, géographique, et biographique de Maine-et-Loire de Port Célestin, publié en 1874:

Tout au bord de la Loire et sur le coteau passe de part en part la route départementale 14 à laquelle aboutit dans le bourg même des Tuffeaux le Chemin d’intérêt commun de Doué.

Ces deux plaques se situent effectivement sur la Route Départementale N°14. L’une des deux plaques est issue d’un poteau. 

-La Loire à gauche, intersection des D14 et D751, cliquez sur cette plaque

 

-Rues des Éclusiers, D751, à droite la Loire, à gauche la plaque-

 

Photographies des plaques: Frédéric CHAUVET



 
Yzernay

Lieu-dit le Petit Bordeaux, sur la D267, cette plaque a l’époque sur le CIC d’Yzernay à Somloire, en 1881 il portait le N°140. Une plaque en l’état.

Photographie: Steven SOULARD

Une seconde plaque à Yzernay, elle se situait sur la RD N°25 de Villers à Chatillon.

Ces deux plaques furent rechampies par Nicolas Jamois en mai 2017:



 
Noyant

Intersection D766 et D767, Grande Rue, cette plaque en l’état sur la D16. En l’état certes mais on y distingue la couleur bleue originelle. 

Photographie: San DONI



 
Vernantes

La route départementale de Saumur au Lude traverse le territoire dans toute sa longueur, croisée dans le bourg par le chemin de grande communication de Baugé à Bourgueil qui descend du N.O au S.E, rejoint aux premières maisons vers l’O par le chemin de grande communication de Longué à Rillé et par le chemin d’intérêt commun de Longué à Vernantes

Tel est le descriptif de situation routière que l’on peut lire dans le Dictionnaire historique, géographique, et biographique de Maine-et-Loire de Port Célestin, publié en 1874, illustré parfaitement les photographies des deux plaques ci-dessous. Nous sommes à l’intersection des D58, D53 et D206, rue de Blou, rue de Longues, rue du 8 mai 1945. 

Une plaque en bois numéroté 46 sur le CIC 106, une plaque en fonte bien fournie en indications, avec accolades, sur le CGC 44. La place s’appelle aujourd’hui Places des Anciens Combattants, à l’époque Place de la Croix-de-Mission.

-Une foultitude de plaques Michelin, deux plaques de cocher sur lesquelles vous pouvez cliquer, 2 clics– 

Pour la plaque en fonte:

Photographies: San DONI et Jean-François LOBREAU


Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse