Dans l’Oise, les plaques de Montherlant rechampies.

A Montherlant, commune de l’Oise aujourd’hui déléguée de la commune de Saint-Crépin-Ibouvillers, Philippe Bisson a rechampi deux plaques: l’une directionnelle, l’autre d’interdiction de mendicité.

La plaque directionnelle était à son origine sur la Route Départementale N°29: elle allait de Méru à Gournay jusqu’au 1er janvier 1874, date à laquelle elle fut déclassée en Chemin de Grande Communication avec le N°129. C’est la raison pour laquelle la dénomination de la voie fut burinée et remplacée par une plaquette en zinc supportant la nouvelle classification.

Cette plaquette ayant très mal vécu, il fut impossible de la refixer sur la plaque. 

 

-La plaque après décapage-

-et après rechampissage-

Cette plaque est issue de la fonderie Bouilliant, de par sa calligraphie, et notamment l’étoile caractéristique à cette fonderie. 

La seconde plaque, d’interdiction de mendicité. Cette réalisation issue de la fonderie Bouilliant également, fait suite à un arrêté préfectoral de  février 1846 interdisant la mendicité dans le département de l’Oise. A noter que les plaques posées dans les communes étaient, bien que commandées au niveau départemental, à la charge des communes.

Une suite prévue: les plaques sises sur le territoire de la commune de St Crepin-Ibouvillers, également directionnelle pour l’une, d’interdiction de mendicité pour l’autre.


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse