Bourgueil, ses plaques, ses mâts


 
Bourgueil

Place des Halles, sur la Mairie  (en frontispice: Mairie et Justice de Paix 1828), voici deux plaques en angle; ces deux portaient chacune un numéro -en bas à gauche- utilisé pour leur placement par les agents-voyers sur les voies de communication. (177 & 210).

  • la première à gauche sur le Chemin de Grande Communication N°35: ce chemin -comme on peut le voir sur les photographies ci-dessous- dont le parcours à été modifié, il s’agit aujourd’hui de la D635 croisant la Nationale 749, aujourd’hui D749. 
  • la seconde sur le Chemin de Grande Communication N°38 qui devînt la Nationale 749 en 1933 puis la D749 en 1973.

Ces plaques furent rechampies entre 2013 et 2016. 

-En face de l’église St Germain, sur la Mairie, les plaques fléchées, cliquez sur chacune d’elles

! Un rechampisseur est passé par ici !

-La borne Michelin au croisement GC35 et N749-

-Les deux autres faces de la même borne-

 Sortons de Bourgueil en empruntant la D749 (l’ex Nationale 749), route de Giseux, nous entrons dans le domaine viticole, et, à l’intersection de la rue du Vignoble, nous tombons sur notre gauche sur un mât bi-plaques !

Examinons ce poteau qui nous confirme que nous étions bien sur le Chemin de Grande Communication N° 38, d’une part, et que la hameau dans lequel nous nous trouvons s’appelle La Croix de Marce. Effectivement  deux rues plus loin il y a une rue de la X de Marce.

-Le voici dans son environnement-

-Et un gros plan sur le haut du mât, vous pouvez cliquer sur chacune des plaques

Les supports ouvragés, travail de fondeur, nous enseignent que les deux plaques de la commune de Bueil-en-Touraine proviennent bien d’un poteau similaire.

Photographies: San Doni

 


Nous voici en 2018, et bonne nouvelle, ce mât bi-plaques a été rechampi. Le voici photographié par Jean-François LOBREAU.

Le mât directionnel qui domine ses confrères contemporains.

Le motif, moulé d’un seul jet avec les plaques, il provient d’une fonderie que je n’arrive pas à déterminer avec certitude

Capitain-Gény et Val d’Osne sont les fonderies qui se rapprochent le plus de ces réalisations mais aucun modèle sur les catalogues n’est identique à celui-ci.

Les plaques devaient s’orienter grâce à cette crémaillère permettant « le réglage de l’angle que doit faire la plaque avec la route ».

 

Cliquez sur chacune des plaquespour grand format ouvrez dans un autre onglet (clique droit)

 

Continuons notre promenade, empruntons la route de Paris Buton qui serpente dans la vallée éponyme. Sur le hameau du Petit Bouton voici un second mât, lui aussi rénové, aux motifs ouvragés. 

Cliquez sur chaque plaque

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse