Réparation et restauration d’une plaque de cocher en Meuse.

La municipalité de Koeur-la-Petite a confié à Denis CLAUDEL une plaque directionnelle. Elle n’était plus sur la voie publique depuis un certain temps, et pour cause: cassée en deux parties, elle nécessitait, outre un rechampissage, une réparation. 

Une opération délicate dont Denis CLAUDEL s’est acquitté avec brio. Le résultat en est la preuve. Voici donc en 13 photographies le processus mis en oeuvre.

 

 

 

Articles pouvant aussi vous intéresser

2 Commentaires

  • Reply ROCHER Raphael 11 octobre 2018 at 9 h 30 min

    Pour la plaque de cocher de Koeur la petite, et les autres, j’aurais la possibilité de remouler des plaques en fonte cassées.
    Effectivement, etant formateur fonderie au pole formation des industries technologiques de Saint-Dizier (Ancien CFAI), j’ai la possibilite technique de remouler des pièces cassées en me servant de celles-ci comme modèle.
    Ces réalisations seraient non seulement une sauvegarde du petit patrimoine, mais également de bons exercices pédagogiques concrets pour mes apprentis fondeurs qui préparent leurs Certificat d’aptitudes professionnelles et Baccalauréat professionnel fonderie en trois ans.
    Si cela vous intérresse, moi je suis intérressé, contactez-moi.
    Trés cordialement

    • Reply Patrick Rollet 11 octobre 2018 at 10 h 49 min

      Bonjour, la plaque de Koeur la petite ainsi réparée a été replacée depuis plusieurs mois à son emplacement d’origine. Donc pour celle-ci tout va bien.
      Maintenant je prends note et dispenserai votre proposition de remoulage de fonte, tout en sachant que ce sont les mairies qui sont le plus demandeur de rénovation. Ceci dit, il est quand même rare que l’on trouve des plaques cassées avec tous les morceaux; les plaques cassées sont bien souvent détruites.
      Je conserve et fait suivre votre proposition.
      Cordialement

    Laissez une réponse