SEINE-INFÉRIEURE Page 2

 

 

 

 



Ambrumesnil

Une belle plaque repeinte sur le Chemin de Grande Communication N°127.

 

 

– Photo Fabien DEMEULES –


Ouville-la-Rivière (Direction des Routes – Centre d’Exploitation)

 Dans l’enceinte de la Direction des Routes à Ouville-la-Rivière, quelques vestiges routiers retirés de la voie publique.

 

– Cliquez sur la poteau directionnel & sur la borne –

Le poteau bi-plaques se trouvait sur la commune de Greuville non loin d’Ouville, sur un Chemin de Grande Communication, le N°70.

Merci à Fabien DEMEULES pour ces photos


Auffay

Deux plaque de cocher en cette commune d’Auffay.

La première ci-dessous se situait sur le hameau de Brennetuit. La route Nationale flèchée vers Bennetot est la Nationale 27 qui allait à l’époque de Rouen à Dieppe.

 

 

La seconde ci-dessous sur le CGC 96 à la peinture craquelée:

 

 

Photographies Fabien DEMEULES


Saint-Pierre-lès-Elbeuf

 L’arrêté Préfectoral permet de dater cette plaque d’interdiction, donc aprés le 28 juillet 1876.

Notez les parenthèses encadrant cette mention.

 

Photo Fabien DEMEULES


Saint-Pierre-de-Manneville

 Une plaque repeinte à St-Pierre-de-Manneville sur le Chemin de Grande Communication N° 67, lequel allait en 1872 (année de renumérotation des voies en Seine-Inférieure) de Sahurs à Doudeville.

 

 

Photographie de Fabien DEMEULES


Saint-Vigor-d’Ymonville

Pour aller  à la mer en partant de St-Vigor, a cette époque, on empruntait le Chemin de Grande Communication N°10. C’est sur celui-ci que se trouve cette plaque.

 

 


Colmesnil-Manneville

 Cette plaque en l’état est sans doute sur la Mairie de la commune. Sur le CGC N°70 allant en 1872 de Cany à Arques.

 

Photographie Fabien DEMEULES


Ry

 Une plaque en l’état à Ry sur le Chemin de Grande Communication N° 13. Y est flèchée la Route Nationale N°30 qui allait de Rouen à Reims.

 

 

Photo Fabien DEMEULES


La Remuée

 Deux plaques côte à côte, l’une d’interdiction de mendicité avec une indication nous permettant de dater la plaque, celle de l’arrêté préfectoral en Seine-Inférieure datant de 1876.

La plaque directionnelle difficilement lisible:

– St-Romain-du-Colbosc: 3k6H

– Lillebonne: 11k1H

– Photographie: Jean-Marie LECOEUR

 


Martin-Eglise

Une plaque en l’état sur le Chemin de Grande Communication N°100.

 

 

– Photographie: Fabien DEMEULES –

 


Montville

 Montville (ou Monville comme sur ces plaques), deux plaques sur le CGC N°155.

 

Photographies: Fabien DEMEULES


 Grèges

Une plaque de belle facture sur un Chemin Vicinal à Grèges.

 

– Photographie: Fabien DEMEULES

 


Elbeuf-sur-Andelle

 Une vieille plaque mais bien lisible, trois chiffres aprés la virgule pour le kilométrage. IMP pour Impériale à été supprimé, non remplacé. 

 

 

– Photographie: Fabien DEMEULES

 


La Bouille

 Sur le Chemin de Grande Communication N° 132, cette plaque de cocher à La Bouille.

 

– Photographie: Fabien DEMEULES –

 


Auppegard

 Voici une plaque sur le hameau de Colmesnil – commune d’Auppegard – (Nouveau dictionnaire complet: géographique, statistique, topographique …Par Briand (de Verzé.),Warin-Thierry 1839) bien marquée par le temps.

 

– Photographie: Fabien DEMEULES 


Saint-Aubin-sur-Scie

Cette plaque sur la Nationale 27 ne semble pas avoir été modifiée, le N pour Nationale étant d’origine. Ce qui permet de déterminer une fourchette de datation: entre 1848 et 1851. Elle pourrait également dater d’après 1870, mais étant issue de la fonderie Bouilliant, le premier créneau est plus crédible.  

-Cliquez sur cette plaque-


Montivilliers

Pas moins de trois plaques à Montivilliers. Les deux premières à l’angle des rues Vattelières et Michel (c’est du moins ce qui est indiqué sur la fonte). Là était l’intersection entre les CGC 31 et 32.

 

Sans interrompre ce monologue, cliquez sur chacune des plaques

 La seconde plaque sur le Chemin de Grande Communication N°3:

Photographies: Didier LECOEUR


 

Le Héron

Le Tôt (ce hameau car il en existe plusieurs en Seine-Maritime) se situe sur la commune du Héron. 

Un poteau bi-plaques rarissime de par sa mention « Service Vicinal » sur le mât. Généralement à cet emplacement figure le nom du département.  Les distances sont évaluées en mètres, les caractères fins. 

Si les plaques sont en fonte, le mât est en fer cannelé. C’était le métal utilisé généralement pour les mâts par les fonderies Bouilliant et Col. 

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Rémi GRODZKI


Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse