DOUAISIS

Douaisis



 

Douai

 Cette plaque se situe rue de la Mairie. Elle se situait donc sur la Route Nationale 43 allant de Calais à St Amand.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Sébastien GUITTON

Une borne en fonte sur la dérivation de la Scarpe délimitant le quartier de Dorignies. Sur la petite face la distance kilométrique pour rejoindre le canal de la Sensée.

Crédit photo: Christophe DELILLE

Flâneries en Douaisis


 

Esquerchin

Voici une borne en fonte, laquelle était située au 1er kilomètre du Chemin d’Intérêt Commun N°40. Ce dernier allait d’Esquerchin à Douai. Cette borne provient de la fonderie Bussy en Haute-Marne comme il est écrit en bas. 

Photographie: Christophe DELILLE


 

Faumont

Une borne en fonte possiblement de la fonderie de Bussy en Haute-Marne.

Photographie: Christophe DELILLE


 

Férin

Deux plaques sur ce qui était le Chemin d’Intérêt Commun N° 65, nous sommes aujourd’hui sur l’ancienne Nationale 356 allant de Bapaume à Douai (D956). En 1867 ce chemin N°65 allait de Douai à Arleux.

Nous sommes ici pour cette première plaque, rue du Cimetière, intersection avec la rue Montet (D956).

En continuant sur la même voie (D956) et sur la maison voisine, une seconde plaque. 

-Cliquez sur cette plaque, en haut à gauche en façade-

Photographies des plaques: Christophe DELILLE


 

Anhiers

Nous voici sur le Chemin d’Intérêt Commun N°32, il allait de Roost-Warendin à Auby. Aujourd’hui et ici nous sommes sur la Départementale N°8. Intersection rue du Moulin / rue des Poux Volants.

Cliquez sur cette plaque près du poteau dans le virage-

Photographie de la plaque: Christophe DELILLE


 

Flines-lez-Raches

Rue des Résistants (D35A), sur l’actuelle caserne des Sapeurs-Pompiers, nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°35 allant de Douai A St Amand (1884).

Photographies: Christophe DELILLE



 

Dechy

Juste avant le passage à niveau, sur l’ex-CGC 25 d’Arleux à Orchies, cette plaque de cocher:

Cliquez sur cette plaque photographiée par Raphael LEMAIRE

Une borne en fonte da la fonderie Bussy en Haute-Marne. Elle peut dater de 1888, année durant laquelle le Conseil Général à consolidé le bornage des routes avec l’achat d’un nombre important de ce type de bornes (sauf dans l’arrondissement d’Avesnes ou le choix de la pierre fut fait). Nous lisons sur la face tournée vers la route que nous étions sur le Chemin de Grande Communication N°25, il allait d’Arleux à Orchies (1884). Les destinations sur la partie latérale sont Lecluse, dernière commune du département avant le Pas-de-Calais, et Férin, commune la plus proche.

-Cliquez sur cette borne rue de l’Égalité (D25)-

Photographie: Christophe DELILLE



 

Cantin

Nous sommes sur l’ex-Chemin de Grande Communication N°47 allant en 1884 de d’Auberchicourt à Bugnicourt. Aujourd’hui la D47B. Une belle plaque malheureusement cassée, mais toutes les indications y figurent.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Raphael LEMAIRE



 

Erchin

Rue du Calvaire, intersection C3, D132, c’est aujourd’hui. Rue du Calvaire, intersection V.O3 / I.C18, c’était hier, à l’époque ou ces plaques ont été mises en place. Le Chemin d’Intérêt Commun N°18 traversait une partie du Nord puisqu’il allait de Lewarde à Tressin, juste à côté d’Erchin.  

Les deux encarts bleus signalétiques juste en dessous des plaques: ce type se signalisation peinte a précédé en général les plaques en fonte. Mais tel n’est pas le cas de ceux-ci, il s’agissait de répondre aux attentes des automobilistes, lesquels réclamaient une signalétique plus lisible et donc en gros caractères. 

 On y discerne d’ailleurs partiellement les indications reprises sur les plaques, notamment: Roucourt 2,2 et la voie : V.O 3. 

-Vous pouvez cliquer sur chacune des deux plaques / tableaux (ouvrez dans une nouvelle fenêtre pour grand format)

Photographies: Raphael LEMAIRE

Deux autres plaques en fonte: intersection entre la rue de la Mairie (D132) et la rue d’Auberchicourt. La plaque est également sur le Chemin d’Intérêt Commun N°18. 

-Cliquez uniquement sur la plaque de droite, celle de gauche n’ayant pas été photographiée-

Crédit photo pour la plaque: Christophe DELILLE

Flâneries en Douaisis



 
Villers-au-Tertre

Cette plaque se situe sur la dernière maison du bourg (à l’époque de sa pose). Rue de Monchecourt, direction Monchecourt, la maison supporte non seulement la plaque mais également le panneau d’entrée de commune, lequel était peint. 

Elle se situe donc sur le Chemin d’Intérêt Commun N°18, il allait de Lewarde à Tressin (1884), aujourd’hui nous sommes sur la D132.

-La photo ci-dessus date de 2009, en cliquant sur la plaque sa version 2017 va vous sauter aux yeux !

Photographie: Christophe Delille

Flâneries en Douaisis


 

Fressain

Le Chemin de Grande Communication N° 47 sur lequel était sis l’une des plaques de Fressain allait d’Auberchicourt à Bugnicourt (1884). 

Nous sommes à l’intersection de la Rue du Nord (D47) et de la rue du 8 mai 1945. Cette dernière rue à l’époque était un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°3. A Villers-au-Tertre, ce Chemin était appelé le Chemin de Fressain.

Vous verrez également 2 flèches directionnelles en bois peint. Elles peuvent dater de l’entre deux guerre mais de toute façon sont à destination des véhicules automobiles.

-Cliquez sur les deux plaques en l’état, sur les flèches en bois également (3 clics)-

Photographies: Christophe DELILLE


 

Féchain

Rue Pierre Bochu (D140), une borne en fonte: nous étions au kilomètre 8 d’une voie de communication dont la dénomination comme le numéro ont été burinés.

La seconde borne doit se situer sur la D148 en allant sur Wasne-au-Bac. 

Photographies: Christophe DELILLE


 

Marcq-en-Ostrevent

A la sortie de Marcq-en-Ostrevent en direction de Monchecourt et Villers-au-Tertre, une belle plaque de cochers du XIXe siècle est encore fixée en hauteur sur une maison. En hauteur pour être à peu près à niveau lorsqu’on était cocher.
La peinture dont elle était enduite s’écaille fortement mais elle est encore largement lisible.
Les voyageurs savaient qu’ils n’en avaient plus que pour 4,7 km s’ils allaient à Villers ou 9,7 km jusqu’à Lewarde, ou s’ils allaient côté Valenciennois, 2,4 km les séparaient de Marquette-en-Ostrevant et 6,7 km de Bouchain.

Christophe Delille (Flâneries en Douaisis)

Cette plaque se situe effectivement, comme de nombreuses plaques directionnelles, en sortie de bourg, rue du 8 mai 1945 (D132). Elle devait avoir son pendant sur la sortie ouest mais c’est la seule qui subsiste. Dans l’encart était inscrit la catégorie et le numéro de la voie de communication sur laquelle était sise cette plaque, recouverts. 

-En face la chapelle Notre Dame de Lourde, à gauche la plaque à cliquer-

Il fallait la repérer cette plaque, pourtant au centre de ce village de Marcq-en-Ostrevent. C’est chose faite grâce à Raphaël alias LOGALES.  Intersection rue du Mai 1945 (D132) / rue d’Aniche (D150). 

En piteux état et cachée par des panneaux routiers de notre époque elle n’a pas été restaurée, c’est clair. Ceci dit ce serait bien difficile aujourd’hui. Les directions tronquées sont: Villers-au-Tertre et Lewarde. A noter que ces directions ne sont pas reprises par les panneaux actuels qui ont préféré indiquer, dans la même direction: Fressin et Monchecourt.

Marcq En Ostrevant (1)

– Et maintenant trouvez la plaque et cliquez dessus ! –


 

Waziers

Cette borne repeinte aux couleurs de l’école Gambetta devant laquelle elle est positionnée est aujourd’hui dans la rue éponyme sur la D35. A l’époque de sa mise en place, il s’agissait du Chemin de Grande Communication N°35 allant de Douai à St Amand sur une distance de 27km222 (1870). Ces extrémités sont d’ailleurs précisées sur cette borne. 

Plusieurs précisions sont à apporter sur les indications y figurant. Sur la face tournée vers la route la distance 2 km signifie que nous sommes à 2 kms du début de cette route, ici à Doai, probablement Hôtel de Ville. Il y avait des bornes tous les kilomètres, celle-ci est la seconde. 

Latéralement nous trouvons des distances vers certaines villes, ici Frais Marais 5,2 km / Douai 4km (visible sur la photo) St Amand 29km4 / Lallains 4km1 (non visible sur la photo). Nous trouvons donc, en plus des extrémités de la route, deux communes. On peut s’étonner de voir  Frais Marais sur cette face de la borne alors que nous semblons tourner le dos à cette destination. Mais la route de cette fin du XIXème n’était pas celle d’aujourd’hui. Sur la carte ci-dessous on voit qu’en suivant le CGC 35 puis en empruntant la Route Impériale N°17 (dite encore ici Route de Tournai au sortir de Douai) on arrive à Frais Marais sans encombres et ceci après 5kms2 précisément.

-Carte de 1866-

-Cliquez sur cette borne bleue Gambetta !

Photo de la borne: Christophe DELILLE


Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier


 

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse