Division de Agde



 

Écluse de Portiragne

Nous rentrons avec cette écluse sur la division d’Adge. Il s’ait là d’une écluse simple précédée par les ponts de Cers et de Caylus. La plaque est du même acabit que la précédente.

-Cliquez sur cette plaque, flèche orange-

Photo de la vue: Emeraude, Domaine public Domaine, via Wikimedia Commons – Plaque: Alain GARREAU

Une interview de Pascal Gauguier en 2019, l’éclusier de Portiragnes.



 

Ouvrages du Libron

Il s’agit de réguler les sautes d’humeur de la rivière éponyme. Une écluse mobile conceptualisée en 1826 par Loysel, réalisé par Maguès en 1858. Pas de plaque ou plus de plaque aujourd’hui. Voici néanmoins deux photographies de ces ouvrages. Nous sommes sur la commune d’Agde.

Photographies: Alain GARREAU



 

Écluse ronde d’Agde (écluse du Bassin Rond)

Pas de plaque ici non plus. Une écluse rare avec sas, trois niveaux et quatre paires de portes. Il y a une maison d’éclusier juste en face. 

Photographie: Alain GARREAU

Voici quelques clichés communiqués par Louis Miquel (1). On voit très bien sur ces photos  la plaque sur la maison éclusière. 

-Sur cette photographie peut être prise en 1907 pendant les inondations la plaque est bien visible-

 

*************************

(1)André Miquel et sa famille auteurs des Barquiers du Midi dans le cadre des Cahiers du Musée de la Batellerie



 

Écluse de Prades

L’écluse de Prades date de 1868, elle ne figurait donc pas sur la carte antérieure. Sur le guide déjà cité, lequel date de 1836,   on en parle en ces termes: 

Après avoir traversé l’Hérault et être rentré dans le canal, on arrive à la demi-écluse de Prades qui n’est qu’une porte de défense pour empêcher les grandes crues de la rivière de pénétrer dans la partie inférieure du canal. 

Et il y est fait mention de cette demi-écluse, d’un pont et d’un bureau. Il s’agissait bel et bien d’un poste de contrôle intermédiaire. Pourtant on y distingue aucune plaque. Mais il faut dire que les aménagements commerciaux ont très bien pu l’occulter. 



 

Écluse de Bagnas

Il n’y a plus de plaque sur cette dernière écluse versant oriental du canal. Pourtant il y en eut une.

-Une photographie pour ordre puisque pas de plaque accrochée-

Photographie: Alain GARREAU

-Voici la plaque qui n’est plus en place aujourd’hui-

Photographie: Louis MIQUEL



 

Port des Onglous

Sur la commune de Marseillan, à l’entée de l’étang de Thau, le port des Onglous. 

Vers ce port, près de la jetée, est une maison occupée par un Garde-Pilote chargé de faciliter aux barques l’entrée du canal. Il est muni de tous les moyens nécessaires à leur sûreté  dans le gros temps. Les patrons trouvent chez lui un abri quand ils sont obligés de s’arrêter avant d’effectuer la traversée de l’étang.

-Entre les deux fenêtres rive gauche, cliquez sur la plaque-

Le phare des Onglous est effectivement à l’entrée de l’étang de Thau. Le port de Cette (Sète) est donc à 20 kms, il faut traverser l’étang et on rejoint la Méditerranée. Nous sommes au bout du Canal.

Comment se présentait ce hameau vers 1850 qui avait 58 habitants:

<<Les Onglous, dit M. Ad. Joanne se compose uniquement de la maison du garde-pilote du canal du Midi et de la station de chemin de fer. C’est une langue de terre haute à peine, en certains endroits, de 0m50 au-dessus de la mer, sans arbres, sans végétation, exposée à tous les vents, ayant à l’E. la Méditerranée, à l’O. l’étang de Thau.>> L’entrée du canal du midi est indiquée par deux belles jetées en pierres de taille. 

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle 1866 – 1877



 

LA CARTE

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse