CHARENTE-INFERIEURE

 

Charente-Inférieure


Dernières modifications 11 août 2022


 

La plaque du Musée Automobile de Ciré d’Aunis

 


Vénérand

La Route Nationale 138 a été créée en 1824. Elle reliait effectivement Rouen à Bordeaux, via Alençon, Saumur et Niort. Chez Talvard est un hameau de Vénérand, sur cette nationale.

Belle plaque de cocher repeinte en marron.

17 VENERAND lieu dit chez Talvard

Voici une seconde plaque, elle se situe sur l’une des destinations fléchées sur la plaque précédente, La Vieille-Verrerie. Nous sommes sur l’actuel CD150.

Photographie: Gilles DELIGNY


 

 Siécq

La route nationale 139 reliait effectivement Périgueux à La Rochelle, créée en 1824.

Belle plaque de cocher repeinte aux couleurs d’origine.

SIECQ


Ferrières

En pays d’Aunis, une plaque de cocher en l’état. Elle se situe sur l’ancienne route Nationale N°22 de Paris à La Rochelle comme indiqué sur la plaque.

Voici deux vues de la rue de la Juillerie, l’une d’environ 1900, l’autre actuelle. Cliquez sur l’une ou l’autre plaque.

Ferrière d'Aunis 1906

 

Ferrière d'Aunis Vue actuelle

 

La photo de la plaque a été prise par Stan Bianco en 2015


La Villedieu

Une plaque de cocher en zinc laminé. Elle a été fabriquée entre 1867 et 1870 par la fonderie spécialisée Girard et Col sise à Clermond-Ferrand.

Ici un article sur cette fonderie et les plaques en zinc laminé. (dites aussi émaillées pour les caractères)

J B COL 1867 (0)

Photographie prise en 2013 par André BIANCO.

17 LA VILLEDIEU (17) plaque routière 3466



 

Lozay

Une plaque directionnelle pour le moins originale, semble-t-il de fabrication artisanale tout au moins en ce qui concerne la restauration. On ne sait trop si les caractères sont peints ou gravés mais elle est lisible, c’est bien le principal. Une plaque dite en drapeau initialement sur un mât. Sur la partie droite figure la voie sur laquelle elle était positionnée. La voie de communication inscrite semble être le Chemin de Grande Communication N°19 (ou le Chemin d’Intérêt Commun N°9). Or ces deux voies ne pouvaient passer par Lozay, seule le Chemin d’Intérêt Commun N°9 de Loulay à Bernay pouvait correspondre.

17 MIGRE Photo 0112

Photographie: Stan BIANCO


Bernay-Saint-Martin

Parancay  est une partie de la commune de Bernay-Saint-Martin. Sur la Route Nationale de Périgueux à La Rochelle N°139 depuis 1824, anciennement route Impériale N°159, aujourd’hui Route départementale 939. La mention NAT pour Nationale a été rapportée, recouvrant la mention IMP pour Impériale à partir de 1870.

Belle plaque typique à ce département (séparation des indications par un trait vertical).

Bernay st Martin PARANCAY (17)1652

Photographie: Stan BIANCO

Cette plaque fut rechampie en avril 2019.


La Laigne

Magnifique plaque de cocher restaurée photographiée par Stan Bianco. Sur une ancienne route Impériale (la N°25)  classée Nationale en 1824.

La Laigne, en 1801 était Lalaigne (en un seul mot).


Soubise

 Au croisement des CD3 et CD117, cette plaque en l’état à Soubise. Le Chemin de Grande Communication N° 3 fut débaptisé avant 1893 puisqu’il s’agissait cette année là d’un CGC sur l’Ile de Ré ce qui explique le burinage du numéro.

– Cliquez sur cette plaque –

Voici la même plaque photographiée en 2015 par Cath Mamicha, comme quoi selon l’angle et la luminosité une même plaque peut avoir un autre aspect.


Muron

L’Île d’Albe est un hameau de la commune de Muron qui se trouvait a l’époque sur la Nationale 11 -comme indiqué sur cette plaque, Rte Natle N° II de Paris à Rochefort.

C’est aujourd’hui la D117.

Photographie: Erwan GUITTON

Cette fois nous sommes au cœur de la commune de Muron, rue de la Libération, intersection avec celle du Champ de Foire. Nous étions donc sur le parcours initial de la Nationale 11, la déviation ayant été opérationnelle en 1995. Le parcours ainsi modifié, déclassé en 1973 est aujourd’hui la D911.

-Sur cette vue de  2013, la plaque à cliquer derrière le panneau caravanes-

Photographie de la plaque: Patrice FERRAND

-La Nationale 11 traversait de part en part la commune, c’était avant la déviation. Photo de 1960-

-Centre de Muron, la plaque est indiquée par une flèche blanche-


 Marans

Sur la Route Nationale 137 laquelle dés sa création reliait comme indiqué sur cette plaque Bordeaux à Saint-Malo. Intersection rue d’Aligre / rue de la Maréchaussée sur l’actuelle D137.

Photographie: Cath MAMICHA

Cette plaque fut rechampie par Nicolas Jamois en août 2018. Ci-dessous le sigle Bouilliant: HBB non réchampi.


La Jard

Sur la Route Impériale / Nationale 137 allant comme indiqué de Bordeaux à St Malo, nous sommes actuellement sur le CD 137, Route Napoléon, hameau de Berneuil.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: vue de Gilles DELIGNY & plaque de Sylvie PALEM


Saint-Porchaire

Restons sur l’ex-Nationale 137, aujourd’hui nous sommes sur la D122, rue Nationale. Une magnifique plaque compartimentée issue de la fonderie Bouilliant.

-A gauche après le portail, cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Sylvie PALEM


Genouillé

Un écart de Genouillé, La Tricherie, rue de la Tricherie, cette plaque en l’état sur le Chemin de Grande Communication N°32. Ce dernier en 1878 allait de Jonzac à Salles 

-A droite la plaque, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Eric LASNE


Plassac

Retour sur cette ancienne Route Nationale 137. Les caractères IMPle ont été burinés et remplacés par le Nle pour Nationale ce qui explique le blanc sur la première ligne. 

Avenue de haute Saintonge, sur l’actuelle CD137.

-Demeure aux volets clos, cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gilles DELIGNY

Réchampie, photographiée en 2020 par Patrice GACON


 

Ars-en-Ré

Rue Thiers, cette plaque en zinc laminé quasiment illisible.

Photographie: Marc BERTELS

-Plaques de rues photographiées par Denis CLAUDEL en 2018-

Cette plaque indicatrice n’est plus en place et ce n’est pas une plaque de cocher…. deux bonnes raisons pour la mettre sur ce site ! Elle se situait sur l’Hôtel Le Sénéchal rue Gambetta. Les destinations fléchées sont le Phare des Baleines et Les Portes-en-Ré. Les distances à partir de cet hôtel sont correctes, il pouvait dont s’agir de son emplacement initial.

-La plaque est en bas à gauche, cliquez dessus-

Photographie de la plaque: Iwan LE CLEC’H


 

Chérac

Le Pontreau est ou bien sur la commune de Chérac, ou sur celle de Dompierre-sur-Charente. La plaque était sur la Route Impériale 141 de Saintes à Clermont-Ferrand et qui devînt Nationale en 1870.

Photographie: Daniel COPIN


 

Matha

Dans un rapport du Conseil Général datant de 1876, on suggère de prendre exemple sur certaines communes ayant pris des mesures légales d’interdiction de la mendicité et les faisant respecter. Matha devait faire partie de ces communes. 

C’est aujourd’hui la seule plaque de ce type recensée dans le département.

Photographie: André BIANCO


 

St Georges-de-Didonne

Cette plaque issue d’un mât n’est plus à St Georges-de-Didonne mais à l’abri dans le Musée Automobile de Ciré d’Aunis. Ce type de réalisation en deux parties faisait partie du catalogue Bouilliant de 1859.

Extrait du catalogue :

Les poteaux en fonte (fig 1 et 5) sont composés de deux parties : une colonne creuse et une pièce qu'on adapte 
au-dessus portant des branches qui indiquent pour chaque route les distances du poteau aux lieux habités 
les plus voisins ou les plus importants.
(…)
Si l'on se sert de poteaux en fonte, en adoptant les lettres en relief coulées sur les bras, il est préférable, 
pour ces inscriptions, sur les têtes, qui indiquent la désignation de la route, de faire usage de plaques 
métalliques rapportées
(…).

Sur cette réalisation qui peut dater d’environ 1860, on voit que les caractères ont été coulés d’un seul jet.

En 1884 le Chemin de Grande Communication N°50 allant de Royan à Blaye fut renuméroté 99.

Photographie: Marc TUDEAU

Cet article sur le poteau de St Georges-de-Didonne est également disponible au format PDF: ici


 

St Georges-des-Coteaux

Cette plaque se situe à hauteur du hameau de Rulon, (orthographié ici Rhulon*) sur le parcours initial de la Route Impériale 137. Cette voie de communication dés son origine en 1824 est désignée comme étant la route de Bordeaux à St Malo. Nous constatons que le la mention IMP (pour Impériale) fut burinée, non remplacée et toujours lisible. 

Les plaque se ce type, compartimentées, proviennent de la fonderie Bouilliant, leur logo apparaissant d’ailleurs en relief sur la plaque.

-Cliquez sur cette plaque, petite flèche blanche-

Photographie de la plaque: Olivier BORDRY

  • Rulon est orthographié RHulon sur la plaque. Sur les cartes de Cassini (levées 1766 – 1767) comme sur la carte d’état major 1820 / 1866 il n’y a pas de H. Sur les délibérations du Conseil Général de Charente-Maritime nous ne trouvons qu’une seule fois RHULON, c’est en 1877. Toutefois, le Courrier de La Rochelle reprend cet orthographe (RHULON), il s’agit du compte-rendu du voyage en aérostat de La Rochelle à Saintes en 1874. 

 

St-Martin-de-Ré

Voici quelques plaques de rues photographiées par Éric CAILLE en 2020.


 

La Brousse

Rue de l’Océan (D939 au km22), hameau de Regnier  (Reignier) cette plaque était initialement sur la route Impériale N°139. Cette voie est décrite dés son origine en 1824 comme étant la route de Périgueux à La Rochelle, elle devînt comme ses congénères Route Nationale en 1870. Il s’agit d’une plaque de la fonderie Bouilliant (mention HBBt en bas côté gauche), la plaquette NAT recouvrant la dénomination IMP provient également de cette fonderie.

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Anne BENVENUTI


 

Chaniers

Le Font du Loup est un hameau sur la Nationale 141. La plaque de la fonderie Bouilliant, classique dans ce département, flèche en première ligne les deux lieux-dits les plus proches de part et d’autre de cette plaque. Il s’agit ici de La Taillée et de Bourrut. 

-Cliquez sur cette plaque, petite flèche blanche-

Photographie de la plaque: Daniel COPIN


 

Le Douhet

La Route Nationale 138 allait à son ouverture en 1824 de Bordeaux à Rouen. De Niort à Saintes elle fut rétrocédée aux Nationales 840, 147 et ici, en 1978, à la RN 150. C’est la raison pour laquelle nous sommes aujourd’hui sur la D150. 

Sur un ensemble de bâtiments formant le lieu dit de La Vieille Verrerie, cette plaque compartimentée de la fonderie Bouilliant. Le toponyme de La Vieille Verrerie, si l’on peut supposer qu’il provient d’une usine de fabrication éponyme, doit remonter au XVIIIème car dans Statistiques du Département de la Charente Inférieure publié en 1839, on s’interroge déjà sur l’origine de ce nom.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie de la plaque: Daniel COPIN


 

Dompierre-sur-Charente

Cette plaque devrait être sise sur le hameau du Pontreau. Or il s’avère qu’elle est fixée sur l’une des maisons du hameau du Breuil. Ces deux hameaux ne sont distants que de quelques centaines de mètres mais sont néanmoins bien distincts.

Pontreau se situe à la limite des communes de St Sauvant et de Chérac. Les habitations sont regroupées dans l’angle formé par la route Nationale (appelée localement à l’époque la Route de Saintes) et par le Chemin de Combes au Pontreau (actuelle rue Émile Combes prolongé par le Chemin de Ste Marie jusqu’à la D24). 

Le Pontreau sur le cadastre Napoléon. On voit qu’il y a des constructions susceptibles de supporter cette plaque. Mais on remarque aussi que cet îlot de maisons portait le nom de Maison-Neuve-

Les quelques maisons formant le lieu-dit du Breuil sont elles aussi à une intersection, celle formée par la Route Nationale et le Chemin dit à l’époque du Bourg au Breuil (actuelle D233). Nous y trouvons donc la maison supportant cette plaque. 

-Le Moulin du Breuil, la plaque est fléchée sur le bâtiment en face-

-Sur cette vue de 2014, cliquez sur la plaque-

Photographie de la plaque: Patrice FERRAND


 

Pons

La déviation sur Pons a été mise en place en 1969. La plaque est bien antérieure et doit se situe sur le parcours originel de cette Nationale, avenue Gambetta, à droite sur l’une des dernières maisons du bourg en allant vers Saintes.

Photographie: Patrice FERRAND


 

Chepniers

Une borne en fonte dont le département à fait l’acquisition afin de baliser les routes, Nationales mais aussi départementales. Ici il s’agissait de la Route Départementale N°10 allant de Mirambeau à Larochechalais. Cette route fut intégrée à la Route Nationale 730 allant de Royan à Montpon-sur-l’Isle de 1933 à 1973. (aujourd’hui D730).

Au XIXème siècle les travaux effectués sur les routes se référaient justement aux numéros figurant sur ces bornes; par exemple un rechargement de route se faisait sur la route 10 entre les bornes 21 et 27. Ici, et compte tenu de sa position à Chepniers, il doit s’agir d’une borne hectométrique. Entre deux bornes kilométriques étaient installées 9 bornes hectométrique, donc tous les 100 mètres. 

 

Photographie: Patrice FERRAND


 

Arvert

Rue du Bourg (D141) intersection avec la rue de la Libération, cette plaque de l’entre deux guerre à destination des automobiles. Nous étions encore sur un Chemin de Grande Communication. Il s’agissait du N°45E, une annexe du CGC allant de Bords à Port-Paradis. 

-Cliquez sur cette grande plaque-

Photographies: Patrice FERRAND


Lien vers groupe facebook

Groupe Facebook Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

 

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser une réponse