HAUT-RHIN

Créé en 1790, annexé par l’Allemagne suite au traité de Francfort en 1871, il redevient français en 1919 (traité de Versailles). Jusqu’en 1922 , le Territoire de Belfort en faisait partie. La carte ci-dessous date de 1830 avec 3 cantons (Altkirch, Belfort et Colmar). Les plaques de cochers datant d’après 1835, et bien souvent d’avant 1922, cette carte correspond à leur implantation en ce qui concerne le département.

 

Ayant passé quelques jours dans ce département, je n’y ai vu aucune plaque de cocher… sauf dans le Territoire de Belfort. Vous les trouverez ci-dessous.

 

 

Haut-Rhin

 

  


Date de la dernière modification: 5 septembre 2018


Belfort

Voici les deux plaques de cocher, traditionnelle, sur la ville Belfort, à l’angle du Faubourg de France et de la place Georges Corbis. Vous notez que le département y figurant est bien le Haut-Rhin puisque fabriquée avant 1922. Elles sont situées l’une en face de l’autre.

 

Belfort VUE

– Cliquez sur la plaque que j’ai photographiée en juillet 2014 –

 

Le seconde ci-dessous à été photographiée par Frédéric Chauvet, comme d’ailleurs toutes les autres plaques et mâts sur le Territoire de Belfort.

 

 

 


Felon (Territoire de Belfort)

Magnifique mât bi-plaques dans cette commune de Felon. En cliquant sur le bas du mât, vous pourrez lire l’estampille de la fonderie de fabrication; il s’agit de la fonderie Tacquard située à La-Chapelle-sous-Rougemont.

Cette usine se situait donc à La-Chapelle-sous-Rougement, dans le territoire de Belfort. Elle fut fondée à la fin du XIXème siècle et est définitivement fermée en 1960. Les bâtiments sont aujourd’hui protégés.

 

Cliquez sur chaque plaque, sur la partie inférieure du mât également

 

 


Urcerey (Territoire de Belfort)

 Deux mâts à Urcerey. L’un mono-plaque, l’autre bi-plaques. Ils semblent provenir de la même fonderie. (peut-être également la fonderie Tacquard, les poteaux ayant le même profil en trois parties).

 

– Cliquez sur chaque plaque –


 

Falkwiller

Rue de l’Église, cette plaque si elle a changé de place indique à juste titre la direction de Gildwiller. L’une des rares plaques subsistant dans ce département.

Photographie: Patrick LIEUGAUT


 

Guémar

Sur le balcon cette maison alsacienne trois plaques directionnelles en fonte, deux sont visibles, la troisième cachée par des fleurs. 

La première plaque était donc sur la Route Départementale N° 6 du Haut-Rhin. La destination Markolsheim à 13 kms est une commune du Bas-Rhin. La Route N°6 allait de Ribeauvillé au Rhin par Guémar (1852)

La seconde plaque indique la direction de Schlestadt, ce toponyme étant le nom d’usage de Sélestat avant 1870 (et entre 1919 et 1920). La plaque daterait donc d’avant 1870. Quand à la classification de la route I.N8, pour l’instant je ne sais pas à quoi il correspond.

Photographies de Patrick LIEUGAUT


 

Regarder passer la diligence, c’est bien, monter dedans, c’est mieux

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier

Cliquez

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse