De la Drôme au Loiret en passant par le Cher

Nicolas Jamois entame 2016 comme il a terminé 2015: sans temps mort…

Dans cinq communes, cinq plaques restaurées, avec une extension de son domaine d’activité puisque deux commune, Chabeuil dans la Drôme et Henrichemont dans le  Cher, ont fait appel à ses services dont la qualité n’est aujourd’hui plus à démontrer: il aura bientôt 100 plaques rechampies à son actif !

 

La première plaque se trouve donc à Chabeuil, plus précisément sur le hameau des Faucons.

Cette plaque avait été photographiée avant son démontage, ça donnait ça:

 

 

Le 4 décembre arriva le colis, c’était Noël avant l’heure:

 

 

Quelques journées plus tard:

 

 

Et encore plus tard: la 90ème plaque est terminée:

 

 

Remontons vers le nord pour atteindre la commune d’Henrichemont dans le Cher.

 

Ca commence toujours par un démontage, cette fois ce sont les services technique de la ville qui s’en chargèrent:

 

 

La voici:

 

 

Après décapage et anti-rouille:

 

 

 

 

 

Et voici la plaque terminée… au passage du mulot…

 

 

A Orville, lieu-dit le Point-du-Jour, 

Avant, pendant, après, mais cette fois avec des gros plans sur la typographie, d’une grande finesse, de cette plaque provenant de la fonderie Bouilliant.

 

 

Là il vaut mieux enlever ses moufles pour rechampir  !!!

 

 

On reste  dans le Loiret avec une plaque à Presnoy:

 

C’était avant…

et voilà le travail…

 

Et voici la 94 ème plaque restaurée par Nicolas Jamois à Oussoy:

 

 

Qui a dit que les plaques étaient entre 2m50 et 3 mètres ?

 

 

 


Ci-dessous l’article paru dans le journal LE REPUBLICAIN, c’était le 7 janvier 2016

 

Articles pouvant aussi vous intéresser

1 commentaire

  • Reply LIEUGAUT Patrick 25 janvier 2016 at 0 h 49 min

    Bravo à vous, c’est vraiment super de voir que grâce à votre initiative ces superbes pièces revivent.

  • Laissez une réponse