All Posts By

Patrick Rollet

Gironde page 5


 

St Michel-de-Fronsac

La plaque fut installée en 1894 ou 1895, elle se situe à Port de Perpignan sur la dernière maison au bout de la route de Barrail du Bec, Pont des Souches, (D673E3). Le Port de Perpignan est sur la Dordogne et la distance de 500 mètres jusqu’à St Pardon doit correspondre au franchissement de cette rivière par le bac encore en activité au début du XXème siècle. 

Ce petit port enregistrait en 1874 quelque 674 passages et 385 mouvements commerciaux en 1873. (La Nationale 89 initialement franchissait la Dordogne ici, elle fut rectifiée dés 1824)

Photographie: Jean-Pierre FEVRE


 

Civrac-en-Médoc

Civrac prendra l’extension en-Médoc en 1908. 

Rue du Maquis de Vignes-Oudides, intersection avec la Route Begadan (D3), cette plaque se situait donc sur un Chemin Vicinal Ordinaire, le N°35. Le nombre de chemins vicinaux dont l’entretien était à la charge de la commune est au moins égal à 35 ce qui est très important. 

-Cliquez sur la plaque en fonte-

Photographies: Daniel GÉRARD


 

Saint-Yzans-de-Médoc

De St Vivien à Pauillac, en passant donc par St Yzans, tel était le parcours du Chemin de Grande Communication N°42. Ce type de plaque que l’on rencontre sur ces voies en Gironde se situe rue de la Colonne (D2) à l’intersection avec la rue de Lamena (D4).

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL

A Queyzans, un hameau, devant le château du Bois Carré, intersection Route de Queyzans / Route de Labadan, un mât bi-plaques. 

Les plaques étaient sur des Chemins Vicinaux ordinaires, les N° 12 et 14. En 1900 un décision du Conseil Général déterminait que les plaques et poteaux posés aux points de croisement de chemins vicinaux ordinaires ou de chemins ruraux les dépenses seraient à la charge exclusive des communes intéressées. C’est bien le cas pour ce mât.

Le mât est fixé dans un tertre en ciment.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Photographies: Daniel GÉRARD


 

St Médard-en-Jalles

Avenue Jean-Jacques Rousseau (D107), intersection avec les rues Montesquieu et l’avenue du Général de Gaulle (D6), cette plaque était initialement sur un Chemin d’Intérêt Commun. Il s’agissait du N°80 allant du Porge à St Médard. Ce type de voies d’Intérêt Commun ont dû perdurer jusqu’à la départementalisation du réseau, lequel  eut lieu en Gironde par décret du 31 décembre 1931.

-En débouchant sur la D6, la plaque est sur la maison à droite-

Photographie: Daniel GÉRARD


 

Abzac

Nous sommes sur l’ancienne Nationale 89 allant de Bordeaux à Lyon. Hameau de Pento (D1089)

-Cliquez sur cette plaque-

Rue Jean Achard (D17), intersection avec la rue du Docteur Texier (D247) cette plaque caractéristique à ce département avec le tracé du Chemin de Grande Communication sur lequel était posée la plaque. Ici il s’agit du N°18 allant du Castillon à La Guirande.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies des plaques: Philippe RSEIZETX


 

Gours

Cousseau est hameau de la commune de Gours sur l’actuelle D1089. Cette route aujourd’hui Départementale était la Route Nationale 89 allant de Bordeaux à Lyon. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographie: Philippe RSEIZETX


 

Lussac

Prés du Château Malydure donnant son nom à une A.O.C, hameau éponyme, voici une plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°18 allant de Castillon à La Guirande. Cette voie de communication devînt ici la Route Départementale N°17 en 1931 de La Guiraude à Sauveterre-en-Guyane. C’est sans doute a cette époque qu’une tentative de recouvrement de la classification et numéro de la voie eut lieu, ces indications restent toutefois parfaitement lisibles.

-Cliquez sur la plaque-

Photographie: Philippe RSEIZETX

Lieu-dit Les Martins, intersection Route des Artigues-de-Lussac (D121) / Les Martins (D122), cette plaque était initialement sur le Chemin d’Intérêt Commun N°141. Cette voie de communication allait de Libourne à Montpont via Puynormand. Le fléchage recouvert de feuilles indique Gours à 9kms9.

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Philippe RSEIZETX 


 

Montagne

L’ancienne commune de Parsac sur laquelle est positionnée cette plaque fut rattachée à la commune de Montagne en 1973. 

Nous sommes aujourd’hui et depuis 1931 sur la Route Départementale N°130 mais à l’époque nous lisons sur la plaque qu’il s’agissait du Chemin de Grande Communication N°11bis allant de St Christophe à Puysseguin (nomenclature 1879). 

-Cliquez sur cette plaque en face-

Photographie: Philippe RSEIZETX


 

Pomerol

Route de Périgueux (D1089), lieu-dit Patache, anciennement Nationale 89, cette plaque. La patache est une diligence bon marché, on peut penser qu’à l’époque ou cette route était la Route Impériale N° 107 il y avait un relais poste dans le coin.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Philippe RSEIZETX


 

Arbanats

Le Chemin d’Intérêt Commun N°177 partait de St-Michel-de-Rieufret pour arriver ici, à Arbanats. La plaque est sur la mairie, angle Route des Pontets (D214) / Rue de l’Abbé Belet. la station d’Arbanats, fléchée à 200 mètres sur la plaque, est la gare ferroviaire ouverte en 1855. Elle est toujours là.

-Cliquez sur la plaque dans l’angle-

Photographie: Bruno SARDOS


 

Belvès-de-Castillon

L’une des 1500 plaques en terre cuite émaillée installée en Gironde en 1877 est ici, à Belvès-de-Castillon. Comme ses homologues, on y lit la catégorie du chemin et la direction qu’il faut prendre pour aller à son extrémité. Ici, nous sommes sur le Chemin d’Intérêt Commun N°153 et face à la plaque, il faut aller à gauche pour aller à Castillon. Route de Francs (D119) pas très loin de la mairie.

Photographie: Bruno SARDOS


 

Cabara

Avenue du Port (D18) cette plaque était initialement sur le Chemin de Grande Communication N°23 allant de Branne à Gensac. la dénomination comme le n° de la voie furent recouvertes lors de la départementalisation des routes en Gironde, c’était en 1931.

-Cliquez sur la plaque, elle est à la gauche de la grande porte-

Photographie: Bruno SARDOS


 

Génissac

Dans le quartier du Port de Génissac sur la Dordogne il y a deux plaques. La première est à l’angle formé par la rue du Port (D128) et l’Impasse de la Cale. Nous étions sur le Chemin d’Intérêt Commun N°115. 

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL

A 30 mètres, toujours rue du Port (D128) une seconde plaque. Mais cette fois classification et numéro de voie furent recouverts.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Bruno SARDOS

Si l’on veut aller voir la Dordogne en empruntant l’Impasse de la Cale, à gauche, nous pourrons voir une plaque en bois. Il s’agit d’une ancienne plaque d’interdiction de stationner, sans doute à destination des nomades. Il était temps qu’elle soit photographiée, je ne suis pas certain qu’elle survive encore bien longtemps.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Guillac

Lieu-dit Pan Perdut, intersection Bourg Nord (D122) Bourg Sud (D128), deux plaques a quelques mètres de distances mais qui sont chacune sur l’une des routes précitées. 

Les mentions de catégories et numéros de voies ont été recouvertes. Il s’agissait de deux Chemins d’Intérêt Commun, Celle sur la D128, en face, était sur le C.I.C N°40, lequel allait de Tizac à Rauzan. (cette voie fut également nomenclaturée de Naujean à Rauzan). Quand à la route sur laquelle nous sommes (D122) il s’agissait du C.I.C N°47 de Branne à Targon.

-Le Chemin d’Intérêt Commun N° 47 allait vers Branne. Cliquez sur cette plaque-

-Le N°40 allait quant à lui de Tizac à Rauzan. Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Moulon

Place de l’Église St Vincent se rejoignent les deux routes départementales traversant le village, les D18 et D128. Et c’est là, sur un même bâtiment, que sont fixées deux plaques. Elles étaient respectivement sur les Chemins d’Intérêt Commun N°115 et sur le Chemin de Grande Communication N°23bis d’Arveyre à Branne. Classifications et numéros de routes furent recouvertes en 1931. 

-Cliquez sur chacune des deux plaques-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Ruch

Dans cette commune aussi, deux routes départementales se rencontrent dans le cœur du bourg. Ce point de rencontre est matérialisé par deux plaques en angle sur une même maison. Si les deux départementales sont aujourd’hui numérotées D232 et D128, nous étions à l’époque sur le Chemins de Grande Communication N°13 et le Chemin d’Intérêt Commun N°3 partant d’ici pour rejoindre Rauzan. 

Photographies: Bruno SARDOS


 

Saint-Laurent-Médoc

Le toponyme St Laurent-Médoc date seulement de 1986. Auparavant il s’agissait de St-Laurent-et-Benon. Quand à St Laurent il faut remonter à 1793 pour trouver cette appellation. La plaque est bien sûr postérieure: sur les comptes-rendus de délibérations du Conseil Général nous trouvons indistinctement St Laurent, St-Laurent-de-Médoc, St Laurent (Médoc) et autre St-Laurent-du-Médoc…

Cette plaque se situe rue Francis Fournié (D101) à l’angle avec la rue Bordelaise. Elle était sur un Chemin d’Intérêt Commun, son N° sur la plaque semble être le 27 (?) ce qui ne correspond pas à son tracé. Les destinations fléchées sont: Sémignan / Lagunan (?) / Hourtin (?). 

Photographie: Cécile PORTEL


 

Saint-Pey-de-Castet

Côte de St Pey (D126) / La Basse Cour (D18) : nous avons là deux plaques en angle à cette intersection. Il s’agissait respectivement d’un Chemin d’Intérêt Commun  et du Chemins de Grande Communication N°23. 

Photographies: Bruno SARDOS


 

Grézillac

De Branne à Cadillac, tel était le trajet du Chemin de Grande Communication N°7 sur lequel était apposé cette plaque. Ce sont les indications que l’on pourrait lire si l’on enlevait le plâtre. A la sortie du Bourg (D11) direction Branne. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Petit-Palais-et-Cornemps

Sur un bâtiment jouxtant l’ancienne école des fille, la Salle Gaston Courret, nous trouvons deux plaques. Elles étaient initialement positionnées sur le hameau de Petit Jays, commune des Artigues-de-Lussac

En fait sur le bâtiment de Petit Palais et Cornemps il y a deux plaques une à droite et une à gauche du bâtiment. Elle sont toutes les deux de Petit Jays.
Après renseignement à la mairie de la Commune, ces 2 plaques appartiennent bien à Petit Jays hameau des Artigues de Lussac.
Elles ont été placées là pour indiquer pour l’une la direction des Artigues de Lussac et pour l’autre la direction de Montagne.
Par contre la personne de la Mairie ne sait pas dans quelle condition elles ont atterri à Petit Palais.

Tels sont les renseignement glanés à la maire (qui se situe juste en face) par Philippe RSEIZETX.

-Les 2 plaques aux extrémités du bâtiment, cliquez sur chacune d’elles-

Photographies: Philippe RSEIZETX

Les Chemins d’Intérêt Commun sur lesquels étaient installées ces plaques étaient donc les N°141 allant de Libourne à Montpont (Dordogne ?) et le N°43 de Montagne aux Grézards. Les deux plaques devaient se trouver à une intersection sur les Petits Jays, D121 X D22E3.


 

Marcenais

Une plaque en terre cuite émaillée. Nous étions donc sur le Chemin de Grande Communication N°17 de Libourne à Cavignac (et non pas Cadignac comme indiqué sur la nomenclature page 1). Cette plaque se situe au Passage des Ânes (D18) entre Marsas et Marcenais. 

Ce type de plaque ne reprenant que le tracé du chemin sur lequel elle est située peut être placée à n’importe quel endroit du dit chemin, la seule obligation étant qu’elle soit sur le bon côté de la chaussée (il y a quand même une flèche).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


 

Naujan-et-Postiac

La petite plaque sur la grande maison. A hauteur de Peylard (D19). A l’époque sur le Chemin de Grande Communication N°9 de Branne à Bellebat.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL


Aller à la page 2 3 4 5

<p style= »text-align: center; »>

Groupe Plaques de Cocher

Patrimoine Routier
</p>