LOIRE page 3


 

 

Burdignes

Deux générations, deux panneaux directionnels à Burdignes. Outre le panneau Michelin apposé sur le plan routier peint du terroir, une plaque en fonte en l’état. Les indications, logiquement, sont identiques sur chaque support: Bourg-Argental: 6kms. (toutefois il était précisé sur la plaque de cocher que la distance était mesurée jusqu’à la mairie).

Le Chemin d’Intérêt Commun N°29, dès son origine, allait du Bessat à Bourg-l’Argentat (1869). Il devînt donc la D29. Les plaques se situent en sortie de bourg.

-Cliquez deux fois, flèches oranges (accrochée en façade, un panier de basket !)

Photographies: Jean-Pierre FEVRE


 

Saint-Bonnet-les-Oules

Les « oules » sont des pots avec deux anses, une référence aux nombreux potiers dans la région.

A l’intersection des D10 / D200, hameau de Lapra, cette plaque était sise sur le Chemin d’Intérêt Commun N° 25: le CIC N°25 allait de Firminy au Tracol en 1869, il ne devait donc pas passer par St Bonnet-les-Oules. Par contre, en 1910, on relève l’existence d’un chemin N°10 allant de Balbigny à St Just-Malmont et passant effectivement par Lapra. 

Photographie: Boris JACOPIN


 

Saint-Forgeux-Lespinasse

Le Chemin d’Intérêt Commun N°47 allait de Renaison aux Bois de la Madeleine. Sur l’actuelle D47, centre Bourg, cette plaque. 

Photographie: Jean-François LOBREAU


 

Saint-Symphorien-de-Lay

Trois plaques aux l’intersections de la Nationale 7 et de trois routes, deux sur le Chemin d’Intérêt Commun N°3, une sur le Chemin de Grande Communication N° 4.

Intersection rue de la Tête Noire / Nationale 7, nous sommes sur le point de départ du CIC N°3, ce dernier, en 1869, partait d’ici, à St-Symphorien-de-Lay, pour rejoindre La Panissières. 

-Cliquez sur cette plaque-

La seconde plaque, intersection Route de Régny / Nationale 7. Il s’agissait du Chemin de Grande Communication N°4. (Je ne connais pas son parcours mais il passait par Régny en 1906).

-Cliquez sur cette plaque-

La troisième au même croisement que la précédente, de l’autre côté de la Nationale. Rue de l’Ancienne Poste.

-Cliquez sur la plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Ouches

Une belle plaque au nom évocateur: Le Cabaret de l’Âne. Il y a un lieu-dit qui porte ce nom à quelques kilomètres sur la commune de St Léger-sur-Roanne. Voici ce que dit l’association Villages et Terres d’Avenir de l’ouest Roannais à ce sujet:

Le plus connu, « Le Cabaret de lÂne » fait probablement référence à la figure d’une enseigne. En effet un autre hameau porte le même nom à Saint Léger. L’établissement a certainement du déménager lors de son histoire et donner son nom à deux hameaux.

Sur les comptes-rendus des délibérations du Conseil Général de la Loire, on trouve entre 1850 et 1860 plusieurs mentions du Cabaret de l’Âne qui se situait sur la Départementale 8, celle-ci passant par St Léger et non pas par Ouches. 

Sur l’actuelle intersection entre la route de Villemontais (D53) et la route de Villerest. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographie: Jean-François LOBREAU


 

Montbrison

La Départementale N°3 à l’époque de la mise en place de cette plaque allait de Montbrison pour aller à Villefranche (Rhône). Nous sommes aujourd’hui sur la D5, rue de Feurs. Deux plaques issues de la fonderie Bouilliant, deux plaques sans aucun doute de la même époque, vers 1850.

-Cliquez sur les plaques-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Soleymieux

Le Bourg (D5), à l’époque le Chemin de Grande Communication N°5 allant de Montbrison à St Bonnet-le-Château (1864), cette plaque.

-La plaque sur laquelle vous pouvez cliquer est à l’ombre-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 

Saint-Julien-Molin-Molette

Une signalétique peinte sur un mur. Trois parties: la commune St Julien Molin à gauche, la voie GC 9 pour Grande Communication 9 au centre (avec une grosse interrogation sur le N° de voie, le CGC9 dans la Loire n’étant pas dans ce secteur du département), une fléchage (6km ?) vers une commune non identifiée. Ce type de plaques peintes pouvait être antérieur aux plaques en fonte. 

Photographie: Jean-Pierre FÉVRE


Retour page 2

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse