HAUTE-SAÔNE

 

 


carte-interactive-logo



La totalité des plaques et mâts de la Haute-Saône ont été conçus et fabriqués dans ces trois fonderies. Ces usines fournissaient également plusieurs autres départements, par exemple ceux des Vosges, du Doubs…

Ces fonderies proposaient un catalogue avec un choix de modèles de plaques assez conséquent. Néanmoins il ressortait quelques particularités pour chaque fonderies qui permettent aujourd’hui de déterminer l’origine des plaques ou mâts. Toutes ces indications m’ont été fournies par Frédéric CHAUVET.

 

Les fonderies de Haute-Saône
Fonderies Caractéristiques des panneaux
Varigney – Commune de Conflans-sur-Lanterne Donnaient la nomenclature du chemin (sans le N°) et la localité. Agencement: nom du chemin suivi d’un trait puis la localité – 
Bley – Commune de Auvet – Elle avait la particularité de donner les numéros des chemins mais pas forcément le nom de la localité. Selon les modèles.
La Romaine – Commune de Pont-de-Planche – En activité de 1310 à la fin du XIXème, et était donc la plus ancienne fonderie du département. Donnaient la nomenclature du chemin et la localité. Agencement: localité indiquée tout en haut de la plaque. 

Chaque fonderie de plus a une typographie bien spécifique.


Toutes les indications ci-dessus ainsi d’ailleurs que la majorité des plaques de ce département (prés de 400 à venir) ont été fournies par Frédéric Chauvet.

Chaque plaque répertoriée est suivie d’un encart portant mention de la fonderie de construction:

 



 

 

Bard-lès-Pesmes

Deux belles plaques de cocher à Bard-lès-Pesmes, fonds bleus, lettres géométriquement calibrées. Remarquez sur la seconde plaque la fin de Chaumercenne légèrement penchée.

70 BARD LES PESMES CD21

70 BARD LES PESMES rue des champs des pres CD21

Merci à Gilles DELIGNY pour ces contributions.

 

 

Gray

Sur un chemin vicinal ordinaire, une plaque ordinaire certes, non revitalisée… mais toutefois lisible.

70 GRAY CD39 avenue Pierre Cury - CD 475

 

Vadans

A Vadans, une plaque de cocher restaurée, mais peut-être pas assez de peinture pour repeindre tous les caractères en noir !

70 VADANS CD 22 sur le lavoir face à l'église

Merci à Gilles DELIGNY pour cette contribution.

 


 

 

 

Marnay

A Marnay, sur le chemin départemental de Montbozon à Pesmes donc en Haute-Saône, ces deux plaques de cocher. 

Le GC 15 (Voie de grande communication) allait de Chaumercenne à Montbozon d’aprés la nomenclature de 1836.

MarnayCes plaques de cocher, encastrées dans le mur, ont dû être faites a deux épôques différentes, ou bien déplacées.

Merci pour cette contribution à Allan Bardot, Franc-Comtois.

Celle-ci se situe également sur le même chemin départemental.

Plaque photographiée par Frédéric CHAUVET


Mélisey

Sur le chemin départemental de Mélisey à Faucogney, une plaque de cocher traditionnelle.

Melisey vue

– Cliquez sur la plaque –

 

 


Saint-Germain

Au croisement de deux Chemins départementaux, celui de Besançon au Thillot et celui allant de St-Germain à Faucogney, deux belles plaques de cocher sur cette maison. 

Merci à la boulangère en tournée qui a règlé la circulation pendant que je prenais ces photos, il était 6H30 du matin !

St germain vue

– Cliquez sur les plaques de cocher –

 

 


 

 

 

Amage

Un mât de cocher à Amage. Manifestement trés bien entretenu, voyez le mécanisme derrière la plaque.

Amage VUE

– Cliquez sur la plaque –

 

 

Amage pied– Il s’agit des forges de VARIGNEY en Haute-Saône, à Conflans-sur-Lanterne –

Amage dos

– Une vue arrière, mécanisme permettant d’orienter la plaque –

 


Froideconche

La Corveraine se situe sur la commune de Froideconche. Sur un ancien chemin départemental de Port-sur-Saône à Rupt dans les Vosges, cette plaque a bien été délavée au fil du temps.

La Corveraine

 

En voici une autre; elle n’est plus sur la voie publique mais a été préservée par un collectionneur dans le village. Elle fut photographiée par Frédéric Chauvet:

 


Cuve

Sur le Chemin départemantal de St Loup à Bourbonnes (qui notons le initialement devait être celui de St Loup à Jussey) voici une plaque de cocher à Cuves. Les caractères ont dû être repeints en blanc. A noter une faute: Bourbonne-les-Bains, sans accent.

Cuve


 

Ailloncourt

A l’angle de deux chemins départementaux, ces deux plaques de cocher provenant de la fonderie Varigney à Conflans-sur-Lanterne

Cliquez sur chaque plaque

(Photographies de Frédéric Chauvet)

Sur la plaque de droite, l’unique destination est la Gare de Citers. C’était d’ailleurs le « terminus » du chemin départemental sur lequel était sise cette plaque.  Cette gare, dite également de Citers-Quers est fermée mais voici une carte postale prise lors de son activité.

– Cliquez sur la carte pour la voir sur le site Delcampe –

 


Ambiévillers 

Sur la commune d’Ambiévillers, non loin de l’ancienne maison du maître des forges dite château de Freland, voici un mât. Il fut en quelque sorte détourné pour supporter cette plaque de situation. Il fallait le « dégotter », ce que fit Frédéric Chauvet.

-Ci-dessous le verso du mât-

   

-On y voit clairement que l’attache n’est pas d’origine –


Andelarre

Une plaque traditionnelle à Andelarre, sur le Chemin Départemental d’Andelarre à Vellefaux.


Andelarrot

Voici deux plaques de cocher, toutes deux provenant de la fonderie Varigney et photographiées par Frédéric Chauvet.

Vous remarquerez que la première est sise sur le chemin départemental d’Andelarre à Vellefaux, la seconde celui de Vellefaux à Andelarre!


Angirey

 Sur le chamin de Chemin de Grande Communication N°13 A, qui allait de l’Abbaye de Corneux à Angirey, voici une belle plaque de cocher fabriquée dans la fonderie de Bley en Haute-Saône.

En Haute-Saône, bien que les N° des chemins de Grande Communication aient été attribués dés 1836, la mise à jour des plaques n’a débuté qu’a partir de 1860. On peut donc en déduire que cette plaque date d’aprés 1860.

Pour plus d’informations sur l’historique des routes en Haute-Saône, consultez la page Wikia éditée par Frédéric Chauvet. 


 Anjeux

Deux plaques de cocher à Anjeux en provenance de la fonderie Varigney. Repeintes uniformément en bleu, fond et caractères.

 


Argillières

Une plaque et deux mâts bi-plaques sur le territoire de la commune d’Argillières.

La plaque, en l’état, sur un Chemin Départemental: celui allant de Champlitte à CombeauFontaine.

Les poteaux en pleine campagne, aux intersections de (chemins) « VICINAL ORDINAIRE »  ou d’un Chemin de Grande Communication… ici le 17B allant de Farincourt en Haute-Marne à Malvillers en Haute-Saône.

Le premier mât:

– Cliquez sur chaque plaques –

Et voici le second mât:

 

– Cliquez sur chaque plaque mais aussi sur le bas du mât –

Toutes ces photographies ont été prises par Frédéric CHAUVET


Athesans-Etroitefontaine

 

Les communes d’Athesans et d’Etroitefontaine ont fusionné en 1972, c’est donc bien sur l’ancienne commune d’Athesans que se situe cette plaque de cocher.

Le Chemin Départemental de Ronchamp à Villersexel était numéroté (GC 29) mais le choix a été fait par la fonderie de Varigney de maintenir l’appellation d’origine.


Attricourt

Une plaque délimitant la frontière entre la la Haute-Saône et la Côte d’Or.

 

– Cliquez sur la plaque –


Autet

Nous voici à Autet, commune sur laquelle ont peut admirer deux mâts mono-plaques.

Le premier ci-dessous est situé sur un Chemin Vicinal, celui allant à Véreux.

– Cliquez sur la plaque mais aussi sur la partie inférieure du mât –

Le second est situé comme indiqué sur un Chemin Départemental, celui allant de Seveux à Champlitte. C’est à partir de 1860 que ce chemin devînt Chemin de Grande Communication, le GC5B allant de Seveux à Neuvelle-lès-Champlitte.

– Cliquez sur la plaque –

Plaques et mâts photographiés par Frédéric Chauvet


Autrey-le-Vay

Une plaque de cocher dans cette commune d’Autrey-le-Vay. (un vay étant un passage à gué sur une rivière, en l’occurence l’Ognon).

 


Autrey-lès-Cerre

Belle plaque de cocher dans ce bourg. Pas d’accent sur le « e » sur la plaque.

 


Auvet-et-la-Chapelotte

Pas moins de quatre plaques et un mât bi-plaques dans cette commune. Auvet fut réunie à la Chapelotte en 1805. C’est dans cette commune que se situe la fonderie de Bley; pourtant certaines plaques proviennent des autres fonderies de Haute-Saône, à savoir Varigney et La Romaine.

Commençons déjà par cette plaque, quelque peu délavée, sur un Chemin Vicinal Ordinaire.

La seconde plaque ci-dessous provient de la fonderie Varigney. Elle se situait donc sur un Chemin Départemental, celui de Pontailler (Côte d’Or) à Ecuelle (Haute-Saône).

C’est une plaque provenant de la fonderie Varigney. Vous remarquez une flèche séparant la classification de la route et la commune. Elle indique la direction d’Ecuelle.

Les deux autres plaques proviennent de la fonderie de La Romaine. Notez la mention du département des villes de destination (Côte d’Or) sur la première.

Sur la seconde ci-dessous est précisée la fonderie (concurrente !) de la commune. En outre Chapelotte est ici considéré comme un hameau, le nom de la commune sur la plaque étant Auvet, alors que le nouveau nom -bien avant la fabrication de cette plaque- devait être Auvet-et-la-Chapelotte.

Et pour terminer ce mât bi-plaques situé à l’entrée de la fonderie de la commune. Evidemment il a été fabriqué par cette même fonderie.

– Cliquez sur les plaques mais aussi sur le mât afin de voir la marque de fabrique –

– Toutes ces photographies ont été prises par Frédéric Chauvet –


 

 

 

Barges

Voici un poteau mono-plaque à Barges. Cette plaque indique entre autre la direction de la Halte de Barges. Il s’agissait en réalité de la Halte de Barges-Cemboing, ferroviaire, sur la ligne 4 Paris-Mulhouse. Elle n’existe plus mais ci-dessous une carte postale (environ 1957) de cette halte.

– En cliquant sur cette carte postale vous accéderez à une collection de CP relatives à cette commune de Barges (site Racinescomtoises) –

Voici donc ce poteau indicateur, cliquez sur la plaque:


Bassigney

Il y a une plaque de cocher sur un chemin vicinal à Bassigney, mais pas seulement…

La fonderie de Varigney, située à 3kms6 comme indiqué sur la plaque, a contribué à l’embellissement de la ville avec un lion en fonte, à l’aménagement de la commune avec un lavoir. Un véritable travail de fonderie d’art remarquable ! (photos prises en 2006)

– Cliquez sur le lion, sur le bac lavoir –


 Baudoncourt

Un mât bi-plaques, une plaque de cocher, tels sont les ouvrages réalisée par la fonderie Varigney sur cette commune.

La plaque de cocher ci-dessous, solidement implantée sur le pignon de cette maison.

Le mât bi-plaques: il se situe sur une partie délaissée de la RN 57. Initialement, la direction de Luxeuil y était indiquée, or la Base Aérienne 116 construite entre 1912 et 1916 a entravée définitivement  cette voie.d’accès vers Luxeuil. La fonderie à donc fait le choix de substituer au bas de la plaque, en le ressoudant, une autre destination, celle de Baudoncourt à 200M!

>

– Cliquez sur chaque plaque –


Beaumotte-lès-Pin

 A l’angle formé par le croisement de deux chemins vicinaux, voici un magnifique mât bi-plaques. Aujourd’hui non carrossables, ils font l’admiration des promeneurs et randonneurs car parfaitement entretenus. Même au milieu de nulle part, grâce à ces plaques, on sait où l’on est !

– Remarquez les « N° » décalés, cliquez sur les plaques –


Auxon

Sur la voie de Grande Communication N°12 (Chemin Départemental), cette plaque de cocher à Auxon.

 

– Cliquez sur la plaque pour grand format –


Chagey

Belle plaque de cocher parfaitement entretenue sur cette communede Chagey. Elle se trouvait sur le Chemin de Grande Communication N°16.

 


Chambornay-lès-Pin

Une plaque de cocher mono-couleur bleue sur un Chemin Départemental (GC  N°15 ?).

Voici une carte postale de l’entrée du village, peut-être la plaque de cocher ci-dessous y figure-t-elle sur la maison à droite. (mais ce n’est qu’une supposition).

 


Champagney

Deux plaques à Champagney, la première à la gare de Champagney qui se trouvait donc à 1km400 de la commune, la seconde sur le hameau du Pré Besson.

Il y avait deux gares à Champagney, et sur cette carte potale vous verrez un train (omnibus) traverser le village.

 

Les deux plaques de cocher ci-dessous :


Champey

Sur un Chemin Vicinal ordinaire:

 

… et sur un Chemin Départemental :


Chancey

A Chancey deux plaques de cocher, deux fonderies différentes.

 


 

Avrigney-Virey

Une plaque traditionnelle dans cette commune sur un Chemin départemental, celui de Gy à Marnay. Il devînt GC de Gy à Chazoy ( dans le Doubs) et fut nomenclaturé GC 11a.

 


Beaumotte-Aubertans

 Cette commune est issue de la fusion de deux communes, celle de Beaumotte-lès-Montbozon et celle d’Aubertans, c’était en 1970. Cette plaque flèche un lieu-dit situé à l’épôque sur le territoire de Beaumotte-lès-Montbozon. Apparemment une initiative privée.


Blondefontaine

 Trois plaques de cocher à Blondefontaine. Deux sur la Route Départementale N°3 en 1860 allant de Besançon à Neufchâteau, l’autre sur un Chemin de Grande Communication, celui allant de Vernois à Aisey (sans doute le GC1F allant de Vernois à Villars-le-Pautel -commune limitrophe avec Aisey).

 

Mais ce n’est pas tout: il y a également un poteau indicateur dans cette commune de Blondefontaine. La mention « tendant a » est bien caractéristique à ce département: ici « tendant à Jonvelle » laisse entendre qu’il n’y a pas vraiment de route pour y aller mais qu’on s’en rapproche…. Aujourd’hui il existe un sentier de Grande Randonnée allant vers Jonvelle. (recherches effectuées par Frédéric Chauvet).

 

– Cliquez sur la plaque, sur le mât –

Ces plaques et mât sont bien issus de la fonderie:


Borey

Caractères arrondis, belle symétrie, il s’agit bien dans cette commune de Borey d’une plaque provenant de la fonderie de La Romaine. La aussi cette mention « tendant vers »; contrairement à la plaque précédente la route pour aller à Vallerois qui existe aujourd’hui, à l’épôque n’était qu’un chemin.


Bouhans-lès-Montbozon

 En hectomètres sont flêchées les destination sur cette plaque; une fois n’est pas coutume dans ce département l’origine en est inconnue: aucune des 3 fonderies n’en est la fabriquante.


Bourguignon-lès-Morey

 Ici un mât de limite de département, entre la Haute-Saône et la Haute-Marne. Trés ouvragé comment souvent les mâts issus de cette fonderie.


Pages 234 –  5 6 7 8

Articles pouvant aussi vous intéresser

5 Commentaires

  • Reply stan 17 mars 2014 at 15 h 29 min

    Belles plaques  assurément

  • Reply denis 20 novembre 2014 at 9 h 20 min

    possède la plaque marquée " cocher de cabriolet de place " : avec le mot :" proprietaire " et le nom sur la plaque !! J. M. DEPLAND
    dimensions 5,5 cm en argent
    tres tres bon état :

    • Reply Plaques de cochers 20 novembre 2014 at 19 h 00 min

      Intéressant… pas de rapport avec les plaques de cocher directionnelles mais néanmoins les cochers de cabriolet furent les premiers a bénéficier des panneaux indicateurs. Les cochers étaient ou bien loueurs de cabriolets (cabs) ou bien propriétaires. C’est apparemment le cas de J.M DEPLAND.

  • Reply dinad 18 avril 2015 at 19 h 57 min

    bravo,
    étant propriétaire de la fonderie de bley, je trouve cela très interessant de valoriser notre patrimoine,
    et le savoir de nos anciens

    • Reply Plaques de cochers 19 avril 2015 at 16 h 22 min

      Merci, et effectivement la fonderie de Bley est une grande pourvoyeuse de plaques et panneaux indicateurs en tout genre. J’ai la chance de connaître par le biais du site Frédéric CHAUVET, domicilié en Haute-Saône et qui s’intéresse depuis longtemps à ce travail de fonderie; il est capable du premier coup d’œil de déterminer la provenance de ces plaques ou poteaux (Varigney, Bley ou La Romaine). Merci pour vos compliments, si vous avez quelque chose sur la fabrication de ces plaques à l’épôque, dans votre fonderie je suis preneur, que cela soit technique ou administratif.
      Cordialement
      Patrick ROLLET

    Laissez une réponse