GERS

Gers

 Date de la dernière modification: 31 janvier 2018



 

 

Lectoure

Sur les chemins de Compostelle, Nationale 21, la commune de Lectoure recèle une belle plaque de cocher que voici :

 

LectoureAnciennement Route Impériale N°24, cette route comme indiqué sur la plaque est devenue Route Nationale 21 à la chute de l’empire. Ceci explique, partiellement, le rajout « NAT » pour Nationale. Il en est de même pour la plaque de situation ci-dessous (angle de la Rue Montebello et du 14 juillet):

 

lectoure RN21La RN 21 est effectivement la route de Paris à Barèges, dans les Hautes-Pyrènées.

– Merci à NicoleRey81 pour ces premières plaques dans le département du Gers –

Son site: NicoleReyLogo

 Il y a une autre plaque photographiée par Frédéric CHAUVET en 2017:

 

 


Lavardens

 Le seconde plaque photographiée dans ce département se situe sur un Chemin de Grande Communication, le N°3. Cette voie ayant été classée Route Départementale en 1886, cette plaque est antérieure. Il reliait Fleurance à Vic-Fezensac.

 

Photographie: Nicolas WEBER


Auch

 Route Nationale 124, cette plaque d’une grande précision, notamment sur ses indications de gauche: jusqu’à la séparation de la route 21…

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: Alain GARREAU


 

Sarrant

A la sortie de Sarrant vers Solomiac, sur l’actuelle D165, sur le coté droit. Ce chemin, le CGC 65, allait de Cologne à Solomiac avant son reclassement en Route Départementale.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Gérard DEGOUTTE


 

Jegun

Une plaque de cocher à Jégun sur l’actuelle D103 qui relie Vic-Fézensac à Florence, à l’entrée Est de Jégun, donc en venant de Fleurance et à droite de cette RD (juste après, c’est la place du Foirail).

-Cliquez sur cette plaque-

Description et photographies: Gérard DEGOUTTE

 



 
Cassaigne

Tout est indiqué sur cette plaque y compris le parcours du CGC 42 (en 1872 sa longueur était de 21kms245).

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Castéra-Verduzan

Deux plaques en l’état sur l’actuelle D930 comme on peut le voir sur la photo. On remarque aussi que la couleur originelle était le bleu, il en subsiste quelques traces.

La plaque de droite était donc sur la Nationale 130: il s’agit le la N130 initiale, crée en 1824 et qui allait (ce qui est précisé sur la plaque en toutes lettres) d’Auch au Port-Sainte-Marie. La destination fléchée à gauche (mais recouverte par des feuilles) est Ayguetinte, celle de droite est St Lary à 10kms700. 

L’autre plaque se trouve donc sur la Départementale N°42, compartimentée également, les destinations occultées à gauche sont St Puy à 8kms6 et le bout de la route, à savoir Lectoure.

-Cliquez sur chacune des plaques-

Une autre plaque également sur la Route Nationale 130, celle-ci fut rechampie et la plaquette NAT fut apposée après 1870.

-Derrière les branches à gauche, cliquez dessus-

Photographies: Jean-François LOBREAU



 
Montégut

Sur les remparts, cette plaque était donc sur le Chemin d’Intérêt Commun N°14. En 1870, ce CIC allait de Lavardens à Castera et ne pouvait donc passer ici; il doit s’agir d’une autre numérotation, et, compte tenu de la contexture de cette plaque, je dirais antérieure. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Joele AVELINE

 


 


 
Monguilhem

Place de la Mairie, intersection avec la rue des Ecoles, cette plaque dont la couleur initiale était le bleu (quelques traces subsistent entre les caractères) était sur le Chemin de Grande Communication N°43. Ce dernier partait de Nogaro pour se terminer exactement là ou nous sommes, à Monguilhem (nomenclature 1872). Aujourd’hui il s’agit ici de la D143.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 


 
Dému

Sur la D124, cette plaque partiellement cachée par un gainage électrique; elle était comme indiqué sur la Route Nationale 124, mais, à l’époque de sa mise en place c’était la Route Impériale portant le même numéro. Ces plaques, sur les routes Impériales dans le Gers, ont été apposées vers 1859.

Photographie: Jean-François LOBREAU


 


 
Lannepax

 Nous sommes dans le village, au croisement des routes D118 / D626. Un type de plaque dont l’agencement se retrouve parfois sur d’autres plaques dans le Gers. 

La Route Départementale N°30 dans le Gers allait donc de Vic-Fezensac à Villeneuve; elle fut intégrée en 1933 (au moins en partie) à la Route Nationale 626 qui devînt donc la D626.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU

Pour mieux cerner l’environnement voici une carte des années 1960, la plaque est indiquée par la flèche orange:


 


 
Termes-d’Armagnac

Sur la Départementale 48, elle l’est toujours, les routes départementales dans le Gers n’ayant jamais été déclassées.

Thermes prit l’extension d’Armagnac en 1894. Et apparemment de 1801 à 1995 on aurait écrit Thermes, comme sur cette plaque.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Jean-François LOBREAU


 


 
Vic-Fézensac

Trois plaques en cette commune, dont deux sur la D112. La D112 est ici la rue de Marambat, la première plaque se situant à l’intersection avec la rue du Pont-Notre-Dame. Cette plaque était sur la Départementale N°1, cette route allant de Valence (sur-Baïse) à Maubourguet dans les Basses-Pyrénées… en 1877.

-Cliquez sur cette plaque-

La seconde plaque est également sur la D112 mais à l’intersection avec la D103, elle était d’ailleurs sur le Chemin de Grande Communication N°3. Ce dernier partait  tranquillement de Fleurance pour rejoindre Vic, nous sommes donc au bout du bout de cette voie. Route de Jegun / Route de Marambat.

 

-La plaque, cliquez dessus-

Et la troisième plaque ? Eh bien au centre ville, sur la D35, hier comme aujourd’hui. 

-Nous sommes sur la place Julie-St-Avit, cliquez sur cette plaque-

Il existe une autre plaque, ce n’est sans doute pas la plaque originale car l’on distingue des attaches correspondant à une plaque plus grande. Celle-ci est en ardoise.Elle se situe au croisement de la rue Lafayette et Chemin de Ronde.

En effet à Vic, les chevaux savent lire !


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

1 commentaire

  • Reply stan 14 mars 2014 at 13 h 06 min

    superbe plaques de cochers classiques du second Empire

  • Laissez une réponse