AUDE

Aude

 


Date de la dernière modification: 18 janvier 2018


Monze

A Monze, une plaque de cocher en l’état, sur la D3. Encastrée dans le mur, petits fléchages dans le prolongement des destinations.

Monze

Merci à Jean FERRIE pour cette photo prise le 2 novembre 2013.

  


 

Moux

Certes il ne s’agit pas a proprement parler de plaques de cocher directionnelles, mais cette contribution de Jean FERRIE nous permet d’apprécier ces plaques d’une autre époque, l’une destinée à interdire la mendicité et l’autre, encore plus rare, à destination de la gente équine, ou plutôt aux cavaliers. (les chevaux même au XIXème siècle ne sachant pas lire !).

 

AUDE 1039

Cliquez sur chaque panneau d’interdiction.

 


La Retorde

 Dans cette commune du Minervois, en bordure du Canal du Midi, une belle plaque de cocher. Le département de l’Aude ayant déclassé ses routes départementales en 1884, on peut en déduire que cette plaque est antérieure. (il s’agit de la RD N° 11 et non pas 2).

 

– Cliquez sur la plaque photographiée ainsi que cette vue d’ensemble par Jean FERRIE en 2015 –


Sonnac-sur-l’Hers

Et voici, cette fois sur la Route Départementale N°16, une plaque de cocher en l’état. Le département limitrophe flèchè sur la plaque est l’Ariège.

 

– Photographies réalisées en 2015 par Alain GARREAU, cliquez sur la plaque –


Bram

Sur la Route Départementale N°4, cette plaque compartimentée caractéristique de la fonderie Bouilliant.

 

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographie: Jean FERRIE


Rieux-Minervois

 Cette fois sur la Route Départementale N°11, (Rue Georges Clémenceau), cette belle plaque rechampie.

 

 

– Cliquez sur la plaque (pour grand format nouvel onglet) –

Photographie: Jean FERRIE (vue) Denis CLAUDEL (plaque)

 



 
Cruscades

Magnifique plaque directionnelle provenant de la fonderie Bouilliant, tout y est indiqué, y compris le parcours emprunté par la Route Départementale N° 24. Les distances en Kilomètres et Hectomètres. (cette plaque n’était plus en place en décembre 2017)

-Cliquez sur cette plaque (pour GF nouvel onglet)

Photographies: Denis CLAUDEL

Quelques mètres plus loin, une plaque strictement identique à la précédente, coulée dans le même moule:

Photographie: Alain GARREAU



 
Fabrezan

Triple objectif pour cette plaque en zinc laminé:

  • Limitation de vitesse
  • directionnelle
  • nom de la commune

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL

Une seconde plaque provenant de l’Emaillerie Lyonnaise:

Photographie: Alain GARREAU



 
Marseillette

Une autre belle plaque Bouilliant sur la Route Départementale N°5. Le bleu était manifestement sa couleur originelle.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL



 
Ornaisons

Nous voici sur le Chemin d’Intérêt Commun N°23 allant (1888) d’Ornaisons à Maury. La plaque est en zinc laminé, gravé, elle provient de l’émailleur Girard-Col à Clermont-Ferrand. 

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: Denis CLAUDEL



 
Puichéric

En l’état sur la Route Départementale N°5.

Photographies: Denis CLAUDEL



 
Coudons

 Sur le Chemin de Grande Communication N°22, un chemin de 1ère classe allant de Quillan à Luzenac, par Belcaire, cette plaque en zinc laminé.

-Cliquez sur cette plaque-

Un gros plan sur l’émaillerie:

PhotographieS (et écriture sur gouttière ! ) : Alain GARREAU



 
Sallèles-d’Aude

 Nous sommes sur l’ancien Chemin de Grande Communication 118. Aujourd’hui et ici la D1118. 

Deux plaques en zinc laminé gravé en creux. 

-Sur cette bâtisse, cliquez deux fois-

Photographies: Alain GARREAU



 
Roquefort-de-Sault

 La Route départementale N°17 fut terminée en 1845. En 1839, c’était une route muletière allant de Quillan à Roquefort (ici). Une belle plaque compartimentée. 

-La plaque sur la maison à droite, cliquez dessus-

Photographies: Alain GARREAU



 
Sainte-Colombe-sur-Guette

Nous sommes sur ce qui était la Route Départementale N°17; en 1839 elle allait de Quillan à Roquefort, ce n’était alors qu’une voie muletière. A l’époque de la pose de cette plaque, vers 1870 / 1880, la route était devenue carrossable.  

 

-Cliquez sur cette plaque-

 Témoignage d’un passé minier lequel pendant longtemps à fait vivre une grande partie de la population, ce wagonnet posé sur des rails. Il s’agissait au XIXème siècle de minerai de fer. 

Photographies: Alain GARREAU

A noter qu’aujourd’hui une carrière de grès est exploitée sur le territoire de la commune.


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse