Pyrénées-Orientales, page 3.

 



Baixas

La première sur le Chemin de Grande Communication 1bis, l’un des 8 CGC série Bis, Il allait de Notre-Dame-de-Remède à la mer avec un embranchement à la gare de Rivesaltes. 

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 

Deux plaques, l’une directionnelle sur le Chemin d’Intérêt Commun N°4, l’autre de mendicité.

 

 

– Cliquez sur chacune des plaques –

 


Baillestavy

 Dans ce petit village des Pyrénées Catalanes, un peu plus de 100 habitants en 2013, Sur cet ancien commerce, une belle plaque de cocher.

 

 

– Cliquez sur la plaque –


Claira

 Une plaque qui a souffert sur le Chemin de Grande Communication N°1, à Claira.

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 


Clara

 Sur le mur de l’église romane St Martin les Claranencs peuvent voir cette plaque directionnelle. 

 

 

– Cliquez sur la plaque –


Finestret

Dans le virage avant le pont sur la Lentilla, cette plaque sur le CIC 25.

 

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 

La Juva 4 !! Carte en vente sur Delcampe.

 


Fosse

 A la sortie du bourg de Fosse, direction Caudies, cette plaque sur le Chemin de Grande Communication N°7.

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 


Rivesaltes

 Comme à Baixas sur le CGC N°1bis, cette plaque de cocher à Rivesaltes. Avenue Arago. Plaque datant d »après 1888 comme toutes les plaques sur des CGCbis.

 

 

– Cliquez sur la plaque –

 

Ci-dessous une plaque de limite d’octroi au delà de laquelle importations et exportations devaient donner lieu à une déclaration, en l’occurence ici à la Mairie. En 1925, ces droits ayant été supprimés, une loi autorisait la ville de Rivesaltes à créer de nouvelles taxes.

Un enduit de mortier servait pour la confection de ces plaques de support aux inscriptions. 

 

 

Photographie: Alain GARREAU


Salses-le-Château

Ceci n’est pas une plaque directionnelle en fonte mais de rue, elle doit dater de la même époque.

 

 

Voici par contre deux plaques directionnelle sur la Nationale 9. Deux plaques qui nous permettent d’illustrer les vagues successives de mise en place des indications routières sur les routes Impériales / Nationales. La première a été posée sur la Route 116 Impériale, entre 1851 et 1870, c’est la première vague, elles proviennent toutes de la fonderie Bouilliant.

La seconde est plus tardive, la Route était alors Nationale, apposée vraisemblablement vers 1900 (en avril 1900, 225 plaques et 190 poteaux indicateurs ont été apposés).

 

 

 

– La plaque Impériale, cliquez dessus –

 

– Une carte années 1950, cliquez sur la plaque –

 

 L’Albère

Un peu mouvementée l’histoire de cette commune: en 1837, l’Ecluse et l’Albère fusionnent pour former le Perthus; la même année, marche arrière, l’Albère est rétablie.

1851: nouveau démembrement, mêmes communes reforment le Perthus. Mais le texte officiel n’est pas considéré comme valable. Il faudra pourtant attendre 1948 pour que les 3 communes reprennent leur indépendance. (Le Perthus, l’Ecluse et l’Albère). 

La commune elle même est formée de deux hameaux, St Martin -là où se situe cette plaque – et St Jean. 

 

Voici l’église St Martin sur wikipédia.

L Albère 002.jpg
Par  Bertrand GRONDIN  → (Talk) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12862720

 

Et voici la photographie prise par Alain GARREAU sur laquelle vous pouvez cliquer.

 

 

– Cliquez sur la plaque –


Théza

 Sur l’ancien Chemin d’Intérêt Commun N°10, la D39 aujourd’hui, cette plaque de belle facture.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 

Mais aussi sur le Chemin d’intérêt Commun N°2, plus exactement sur l’embranchement allant d’Alénya à la Route Nationale 114. 

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Villefranche-de-Conflent

 Dans « Le Faubourg » de Villefranche, sur la Route Nationale 116 -à l’origine une route transfontalière de Perpignan à Puycerda en Espagne- une plaque directionnelle.

La distance en mètres, le rajout NAT recouvrant IMP (Impériale), l’étoile et le sigle HBB, pas de doutes possibles, nous avons à faire à une plaque sortant de la fonderie Bouilliant.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Saint-Jean-Lasseille

 Chemin de Grande Communication N°8 allant de Perpignan à Laroque, sur l’emabranchement de Brouilla à Trouillas, cette plaque couleur muraille.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 

Une seconde plaque sur un embranchement du CIC N°10, aujourd’hui la D40e, cette plaque directionnelle.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Villelongue-des-Monts

En suivant ce Chemin d’Intérêt Commun, le N°11, on arrive à la mer. Aujourd’hui la D11.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Villeneuve-la-Rivière

 Voici deux cartes postales début du siècle, on y voit parfaitement les deux plaques.

 

 

Pyrénées-Orientales, page 3.
Pyrénées-Orientales, page 3.

! Un comité de surveillance des plaques directionnellles veille !

 

Voici la photographie contemporaine de Alain GARREAU  sur laquelle pour pouvez cliquer pour voir ces plaques:

 

 

– Cliquez sur chacune des plaques, flèches bleues –

 


Amélie-les-Bains-Palalda

 Sur la Route Nationale 115 (de Perpignan en Espagne par Prats-de-Mollo à sa création), laquelle était Impériale jusqu’en 1870 -mention recouverte- cette belle plaque directionnelle. 

A noter les distances en mètres, la direction vers Arles étant Arles-sur-Tech, commune de ce département.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

Photographies: Alain GARREAU


Estoher

 Sur le Chemin d’Intérêt Commun N°25, embranchement sur Espira, cette plaque. Le CIC 25 allait de Cattlar à Joch par Marquixanes, l’embranchement N°1 jusqu’à Estoher. (sur la plaque sur Espira).

 

 

– Cliquez sur la plaque heureusement matérialisée par un carré bleu ! –

 


Fontpédrouse

 Comme toutes les plaques sur cette Route Impériale 116, et avant qu’elle ne devienne Nationale -à l’origine une route transfontalière de Perpignan à Puycerda en Espagne- un tableau indicateur Bouilliant.

 

 

Cliquez sur la plaque à droite

 


Serdinya

 Sur le hameau de Joncet, et toujours sur la Route Impériale -mais depuis 1870 Nationale- 116, cette plaque directionnelle de la fonderie Bouilliant. 

 

 

– Cliquez sur cette plaque à gauche –

 

Même Route Impériale, même type de plaque, Bouilliant bien sûr.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Latour-de-Carol

 Tout est dit sur cette plaque, à noter toutefois que le Chemin d’Intérêt Commun N° 34 allait à Puigcerda (Puycerda) et  que cette commune est en Espagne. 

A noter également, et cela présente un intérêt certain pour dater cette plaque, que le Chemin de Latour-de-Carol à Puycerda était un Chemin Vicinal Ordinaire jusqu’en 1905, (le N°1) et que le projet de le classifier en CIC 34 date de cette année là. (Réf: Rapport et délibération Conseil Général des P.O, octobre 1905).

 

 

Cliquez donc sur cette plaque

 

En prime, voici un poteau ouvragé supportant une plaque de rue – merci à Alain GARREAU.

 

 


Millas

 A l’entrée de la commune cette plaque était sur la Route Nationale 116. Elle date d’aprés 1870 n’ayant jamais supporté la mention Impériale. 

 

 

– Cliquez sur la plaque à droite –

 


Osséja

 Tout est dit sur cette plaque, nous sommes Place St Pierre à Osséja en face de l’église St Pierre.

 

 

– Cliquez sur la plaque à droite –


Peyrestortes

Nous sommes bien sur le CGC N° 1 bis. La mer qui se situe au bout de ce chemin est bien sûr l’océan pacifique ….

 

 

– La flèche bleue, la plaque, cliquez dessus –

 


Ria-Sirach

 1822: Ria et Sirach fusionnent. 

Sur l’ex-Route Impériale 116, cette plaque directionnelle, devenue Nationale à partir de 1870. Une seule direction, une seule flèche, en mètres.

 

 

– Cliquez sur cette plaque –

 


Aller à la page 2 3 4

Articles pouvant aussi vous intéresser

No Comments

Laissez une réponse