MORBIHAN

Morbihan


Date de la dernière modification: 1 février 2019


Malestroit

 La première plaque de cocher de ce département breton se situe donc à Malestroit, faubourg de La Madeleine.  C’est une plaque issue de la fonderie Bouilliant sur la Route Nationale 164 laquelle, à l’époque et jusqu’en 1973, reliait Ancenis (Loire-Inférieure) à Landernau (Finistère).

 

– Sur cette magnifique facade de pierre, cliquez sur la plaque

Merci à Pierre-Yves alias PyMouss


Vannes

 Vannes extra-muros, sur la D767, auparavant il s’agissait de la Route Nationale 167, reliant Vannes à Lannion, mentions d’ailleurs indiquées sur cette plaque. 

 

 

Le sigle de la fonderie de fabrication est clairement visible, le voici en gros plan:

H. B. Bt (Henri Bouilliant Brevet)

Photographie en 2015 de MARIE Alain

 


La Trinité-Surzur

De Nantes à Audierne, telle était le tracé initilal de la Route Nationale 165. Aujourd’hui elle se situe sur le tracé initial de cette Nationale avant la déviation, rue d’Armorique.

 

  

Cliquez sur cette plaque derrière le poteau

 

Photographie de plaque en 2015 par Alain MARIE


Campénéac

 Sur la Route Nationale 24, laquelle initialement allait de Paris à Lorient, une plaque de cocher de belle facture en cette commune de Campénéac.

 

Photographie: Alain MARIE

 

 


 

Ploërmel

Toujours sur la RN 24, cette plaque en l’état à Ploërmel.

 

Photographie: Alain MARIE

Sur  la Nationale 166, aujourd’hui comme hier, laquelle à sa création en 1824 allait de Vannes à Dinan (puis Dinard à partir de 1933), cette plaque sur l’Avenue du Maréchal Delattre de Tassigny, à emprunter en allant sur Vannes. 

Photographie: Erwann GUITTON


 

Port-Louis

Anciennement Blavet jusqu’en 1618, sur la presqu’île du même nom, Port-Louis près de Lorient. Sur ce qui était la Route Départementale N°8 allant de Landévant à Port-Louis (1839, longueur 18331 mètres) cette plaque. 

Rue de la Citadelle, juste avant la Place du Grand Bastion.

-Cliquez sur cette plaque-

Photographies: San DONI


 

Languidic

Rue de de la Libération, cette plaque se situait sur la Nationale 24 allant de Rennes à Lorient (définie à sa création en 1824 comme allant de Paris à Lorient).

Aujourd’hui, rue de la Libération, direction Baud sur l’actuelle D724. Cette plaque qui fut posée après 1870 provient certainement de la fonderie Grillot, les successeurs de Bouilliant.

-Cliquez sur la plaque incrustée dans le mur-

Photographies: Emmanuel ROZAT


 

Articles pouvant aussi vous intéresser

3 Commentaires

  • Reply Alain.Marie. 14 novembre 2015 at 18 h 43 min

    Bonsoir, Pour la panoramique de la Trinité je peux vous la refaire sans couper la plaque dû au lampadaire
    A bientôt.

  • Reply Guy Bernard 12 mars 2018 at 23 h 58 min

    La N24 allait de Rennes à Lorient, pas de Paris à Lorient, car elle s’embranchait à Rennes sur la N12 de St Cyr à Brest.

  • Répondre à Alain.Marie. Supprimez la réponse